Roman

Quelqu’un de bien de Françoise Bourdin

Quelqu’un de bien

Autrice : Françoise Bourdin

300 p.

Belfond, 2020

résumé Généraliste dans le Luberon, Caroline Serval exerce son métier avec passion et dévouement, aux côtés de sa sœur Diane, secrétaire médicale. Devant la pénurie de médecins qui sévit dans la région, elle doit accepter de plus en plus de patients, au détriment de sa vie privée. Sa seule perspective est de recruter un confrère pour agrandir le cabinet. Cependant, qui acceptera de s’établir dans ce village de Provence, certes magnifique mais loin de tout ?
Caroline et Diane fréquentent régulièrement les frères Lacombe. Paul et Louis vivent tous deux dans la propriété viticole de leur père désormais installé en maison de retraite. Paul, attaché à la terre et à la vigne, produit un vin nature, tandis que Louis, informaticien, vient de quitter Paris pour retrouver ses racines.

Les uns et les autres assument leurs choix personnels, et pourtant l’adversité guette. Entre les vocations chevillées au corps, les élans du cœur et les lourds non-dits familiaux, ces quatre-là vont devoir reconsidérer leur existence pour avancer. L’occasion donnée à chacun de se demander qui il est réellement, et d’essayer de se prouver qu’il est quelqu’un de bien.

çacommencepar – Si quelqu’un peut vous conduire à la pharmacie de garde, à Cavaillon, je préférerais que vous commenciez votre traitement sans attendre.
Caroline signa l’ordonnance qu’elle relut d’un coup d’œil avant de la tendre à son patient, un vieux monsieur qu’elle suivait régulièrement pour de multiples pathologies.

cequejenaipensé Après avoir parlé avec passion du monde d’un parc zoologique avec sa duologie Gran Paradiso / Si loin, si proche, Françoise Bourdin revient avec un roman dont les personnages principaux sont une nouvelle fois passionné par leur métier. 
Caroline est médecin généraliste à la campagne. Elle aime son emploi et sait à quel point il est important surtout dans ds territoires de plus en plus désertés par ses confrères. Jeune mère célibataire, elle ne compte pas ses heures ni son implication auprès de sa patientèle. Elle vient cependant à bout de cette énergie et fait tout ce qu’elle peut pour qu’un autre médecin vienne s’installer à son tour dans son cabinet, pour pouvoir accueillir de nouveaux patients mais aussi la soulager un peu… Heureusement, elle est très bien aidée par sa sœur Diane qui est aussi sa secrétaire médicale, et à la maison c’est Eliette qui l’épaule pour l’entretien de la maison et pour sa fille.
Caroline et Diane sont amies avec les frères Lacombe, Louis et Paul. Louis est informaticien. Son entreprise fonctionnant bien, il a quitté Paris pour venir se réinstaller dans la demeure familiale quand leur père s’est installé à contre-coeur dans une maison de retraite. Paul lui a repris le flambeau familial. Il s’occupe avec passion de sa vigne. Mais, au grand dam de son père, il privilégie le naturel… Caroline, Diane, Louis et Paul s’entendent très bien. Et si Diane n’a pas de sentiments autres qu’amicaux pour eux, Caroline se laisse séduire par Louis et se rend compte qu’elle n’a peut-être pas choisi le bon…
Ces quatre personnages sont des personnages entiers. Chacun assume ses choix, les orientations qu’ils ont donnée dans leur vie, pour être en accord avec leurs convictions. Ce n’est pas tous les jours faciles. Entre les non-dits familiaux, certaines rancœurs et jalousies, ils vont connaître quelques vagues dans leur quotidien plutôt serein jusque là.
Une nouvelle fois, j’ai retrouvé ce que j’aime chez Françoise Bourdin : des personnages attachants, entiers dans ce qu’ils entreprennent, passionnées. Elle donne la parole à des protagonistes engagés défendant une cause. Ici le problème des déserts médicaux et le manque de moyen des hôpitaux mais aussi le combat quotidien (et les difficultés) pour défendre des valeurs écologiques dans le monde viticole.
Au cours de ma lecture, j’ai entendu les cigales, senti les odeurs décrites… et elle m’a donné très envie de partir à l’aventure dans ses contrées, fenêtres ouvertes, en profitant du paysage.
Le roman se lit comme d’habitude avec cette autrice très vite. On s’attache à ses héros, on a envie d’en savoir un peu plus sur eux. Il n’y a pas de gros rebondissements dans ce récit. Il s’agit plus d’une tranche de vie qu’on partage avec eux, on est à leur côté alors qu’ils vont vivre certaines choses qui vont changer leur futur. Je suis cependant restée sur ma faim et j’espère vraiment que l’autrice nous réserve une suite !
Quoiqu’il en soit, il m’a permis de voyager dans un coin de France que je n’ai pas encore la chance de connaître mais que j’ai encore plus envie de découvrir maintenant !
en brefMédecine générale en milieu rural, viticulteur, famille, passion, rivalité… voici les ingrédients de nouveau Françoise Bourdin !

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s