Roman

Quartier libre de Vincent Lahouze

Quartier libre

Auteur : Vincent Lahouze

301 p.

Michel Lafon, 2020

résumé
 Février 2017, Olivier, éducateur d’une trentaine d’années, assiste à la veillée funèbre d’Ismahane, qu’il connaissait depuis sa plus tendre enfance. Ismahane l’insolente, la libre et charismatique Ismahane, s’est suicidée à la veille de ses seize ans. Pour lui rendre hommage et pour tenter de comprendre son geste inconcevable, il décide de mener l’enquête. L’occasion pour lui de revenir sur ses débuts – chaotiques – d’éducateur dans ce quartier difficile de la banlieue de Toulouse. Un quartier régi par ses propres lois qui vous broie et vous recrache aussi bien qu’il peut vous porter.

çacommencepar Au milieu des gens qui vont et qui viennent en silence dans l’appartement, le père d’Ismahane se penche vers Olivier. D’une voix grave mais nouée par l’émotion, il lui dit.
– Tu ne peux pas guérir dans l’environnement qui t’a rendu malade. C’est impossible.

cequejenaipensé C’est avec beaucoup de curiosité que j’ai ouvert ce livre. J’entends beaucoup parlé de Vincent Lahouze depuis quelques temps et j’avais envie d’en savoir plus. Et le moins que l’on puisse dire c’est que cette lecture a été bouleversante, puissante,…

Un drame vient de se produire dans le quartier du Mirail à Toulouse : Ismahane, la veille de ses seize ans, vient de mettre fin à ses jours. C’est l’incompréhension pour ses proches. Pas un mot, pas une explication… Olivier assiste, accablé, abasourdi, à l’hommage rendu par sa famille.

Tu sais, il y a une phrase qui dit qu’il est plus facile de construire un enfant fort que de réparer un adulte brisé. C’est ça, mon métier.

Olivier est éducateur. Il est arrivé un peu par hasard, un peu par force dans ce métier sans savoir ce qui l’attendait. Lui qui venait d’une petite ville calme, s’est retrouvé dans un quartier toulousain. Il y a débarqué quelques années avant le drame. Avec ses préjugés, ses peurs, son regard de jeunes adultes geek et désinvolte. Le suicide d’Ismahane le replonge dans son passé, à son premier jour dans ce quartier, dans cette école en tant qu’animateur. Et surtout à sa rencontre avec Ismahane, alors en CM2, pétillante, insouciante, sûre d’elle, dynamique, intelligente. Ismahane est solaire et a un sacré caractère.

En replongeant dans ce passé, on comprend ses répercussions sur le présent, sur ce drame. On découvre par les yeux du jeune Olivier le quartier, la ville, la cité,  la richesse de cette population cosmopolite. Plus il apprend à connaitre ce lieu et ses habitants, plus il s’y attache. Olivier, alias Zitoune, est très vite adopté. Il commettra des impairs, évidemment, mais ces fautes le construiront, le feront mûrir, réfléchir et prendre conscience du monde. La vie dans ce quartier peut y être aussi belle qu’injuste, aussi sereine que dangereuse et violente…

Olivier se dit que c’était là tout le paradoxe des jeunes femmes de banlieue qui s’habillent comme des mecs pour passer inaperçues. Pour être bien vues, elles ne doivent pas être vues.

Au fil du récit, on assiste aux espoirs, aux désirs d’Olivier d’aider ses jeunes, de les soutenir, de leur accorder l’intérêt dont ils ont droit… Mais on assiste aussi à son impuissance face à l’administration, à la politique et surtout à la vie obscure du quartier.

Olivier veut comprendre le geste de la jeune fille. Il a besoin de savoir. Il a l’impression qu’il le lui doit. Mais lever le voile sur la vérité peut parfois ne pas laisser indemne ceux qui restent…

L’écriture de Vincent Lahouze est à la fois simple et puissante. Il dit les émotions de ses personnages, il raconte une réalité. Le roman émeut, ébranle, perturbe. Quartier libre est un roman humain, réaliste, social. Olivier et Ismahane vont m’accompagner encore un bon bout de temps.

en bref Un roman réaliste, humain et social. Une pépite à noter pour vos prochaines lectures !

 

 

Une réflexion sur “Quartier libre de Vincent Lahouze

  1. Pingback: C’est lundi que lisez-vous ? #479# | Les Lectures d'Azilis

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s