Roman

Ce que cache ton nom de Clara Sanchez

Titre : Ce que cache ton nom

Titre original : Lo que esconde tu nombre

Auteure : Clara Sanchez

trad. de l’espagnol par Louise Adenis

Marabout, 2012

Résumé :

Sandra, une jeune femme d’une trentaine d’années, a décidé de venir s’installer dans un village isolé de la côte est espagnole. Un peu paumée, Sandra – qui vient de quitter un emploi qu’elle détestait et un homme qu’elle n’aimait pas mais dont elle attend un enfant – ne sait pas quoi faire de sa vie. Alors qu’elle passe de longues heures sur la plage, perdue dans ses pensées, Sandra fait la connaissance des Christensen, un couple d’octogénaires norvégiens installés dans le village depuis des années. Rapidement, le lien qui unie Sandra à ce couple devient plus qu’une simple amitié. Ils la prennent sous leurs ailes, décident de l’aider et la traitent comme la petite-fille qu’ils n’ont jamais eue. Mais un vieil homme tout juste débarqué d’Argentine, Julian, va venir perturber cette union fragile. Il révèle en effet à Sandra qu’il est un survivant du camp de Mauthausen, et que les Christensen ne sont ceux qu’ils prétendent être. Donnant au départ que peu de crédit à l’histoire de Julian, Sandra, étudiant les allées et venues de Karin et Fredrik et considérant leurs silences, finit tout de même par considérer le couple de Norvégiens sous un nouveau jour. Mais elle ne réalise pas encore que la fin de son innocence met sa vie en danger…

 

Le Casting

Dans ce roman, on suit deux personnages.

Julian, ancien prisonnier du camp de Mauthausen pendant la Seconde Guerre Mondiale. Durant sa captivité, il a réussi à retenir un maximum de visages et de noms des SS qui les torturaient. A sa sortie, avec un de ses amis (Salva), il va tout mettre en œuvre pour retrouver leurs tortionnaires. Un jour, alors qu’ils ne se sont pas vu depuis des années, Julian reçoit un courrier de Salva qui lui apprend qu’il a retrouvé un des plus grands criminels nazi. Ni une ni deux, Julian prend un avion et se retrouve dans une station balnéaire espagnole. Là, il va se retrouver seul pour enquêter car Salva est décédé. Il va mener sa propre enquête et retrouver les Norvégiens (Karin et Fredrik) et pas seulement.

Julian va trouver un soutien inattendu en la personne de Sandra. Jeune femme, au look de punk, enceinte et paumée. Elle prend du recul dans la maison de vacances de sa sœur. Elle est enceinte, veut garder le bébé, mais se rend compte qu’elle ne veut pas vivre avec le père. Isolée, les Norvégiens nazis vont se rapprocher d’elle et prendre soin d’elle. Mais Sandra ignore tout d’eux. Quand Julian va lui révéler leur passé, elle ne veut pas la croire mais en observant les faits et gestes de Karen et Frederik, la vérité va vite lui sauter aux yeux.

Ce que j’ai aimé dans ma lecture

J’aime beaucoup lire les romans sur cette période de l’histoire. Cette époque renferme tellement d’horreur que je pense que je vais vers les romans sur ce thème pour essayer de comprendre comment on peut en arriver à tel extrême… Le roman de Clara Sanchez aborde le sujet par un biais que je n’avais jamais lu : la vie post-guerre des anciens nazis. J’ai trouvé cet angle d’attaque très intéressant. De plus, elle amène ça à la façon d’un thriller, d’une enquête.

Clara Sanchez jongle entre deux points de vue : celui de Julian (qui sait qui ils sont et qui cherchent à les déstabiliser) et celui de Sandra (qui découvre une partie de l’histoire qu’elle croyait connaître mais en fait est loin de tout savoir!). J’ai aimé passé d’un point de vue à l’autre. J’avais l’impression d’en savoir plus. Je me mettais à la place de Sandra mais je connaissais l’envers du décors grâce au regard de Julian.
J’ai aimé les deux héros. Ils sont très attachants. Julian parce qu’il a souffert, parce qu’il est prêt à aller jusqu’au bout pour que ses bourreaux soient punis. Sandra parce qu’elle est fragile, un peu naïve mais cette histoire va la faire mûrir très vite. C’est une jeune femme droite.
J’ai également était tenu en haleine par l’intrigue. En effet, l’auteure distille les révélations et les découvertes sur les personnages à bon escient, à un rythme régulier qui ne permet pas au lecteur de s’ennuyer lors de l’avancée de l’histoire.
A savoir, l’auteure prévient que ses personnages sont fictifs mais inspirés de faits réels, tout comme le fait qu’ils se soient réfugiés dans ce lieu paisible. Le seul qui garde son nom est Aribert Heim, le boucher de Mauthausen.
Ce que je n’ai pas aimé dans ma lecturePeut être la fin. Je ne m’attendais pas à ça mais finalement avec le recul c’est peut être plus proche de la vérité…En bref…

Un roman passionnant, qui tient en haleine, très bien écrit, pleins d’émotions. Un livre qui permet de réfléchir et de prendre conscience de notre Histoire.Un roman où se mêlent différents personnages et sentiments, haine, amour, innocence, apparences, les fantasmes du passé et du présent…

Je le recommande les yeux fermés à tous ceux qui aiment les thriller et les romans historiques.

Je remercie tout particulièrement les éditions Marabout et Livraddict qui m’ont permis de passer un très bon moment de lecture!

PRIX NADAL 2010

Entrée du camp de Mauthausen

Une réflexion sur “Ce que cache ton nom de Clara Sanchez

  1. Pingback: Bilan Septembre 2012 « Azilis

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s