Roman

Pardonne-lui de Jodi Picoult

Titre : Pardonne-lui

Titre original : The Storyteller

Auteure : Jodi Picoult

trad. de l’anglais (Etats-Unis) par Eric Betsch

475 p.

Michel Lafon, 2013

Résumé :

Sage Singer est une solitaire. Elle dort le jour et travaille la nuit dans une boulangerie, où elle oublie les blessures de la vie en pétrissant le meilleur pain de la ville. Quand elle rencontre Josef Weber, un vieil homme insomniaque, Sage a enfin le sentiment d’avoir trouvé quelqu’un à qui se confier. Malgré leurs différences, chacun devine les cicatrices intimes de l’autre, et une amitié inattendue voit le jour.

Jusqu’au soir où Josef lui révèle le terrible secret qu’il cache depuis soixante ans et lui demande la plus incroyable des faveurs : le tuer. Confrontée à un choix moral impossible, Sage fouille dans l’histoire de sa famille pour tenter de résoudre son dilemme. Mais alors qu’elle plonge dans les horreurs de la Seconde Guerre mondiale à la recherche de la vérité, elle découvre que la frontière est parfois bien floue entre amour et trahison, justice et vengeance. Et elle devra répondre à la plus difficile des questions : certains actes sont-ils impardonnables ?

********************

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Michel Lafon pour m’avoir permis de découvrir la plume de cette auteure!

Pardonne-lui est un roman qui chamboule, qui révèle, qui remue l’Histoire!
Sage Singer est une jeune femme blessée par la vie. Défigurée par une cicatrice (dans un accident), elle s’isole, et devient boulangère, un métier qui lui permet d’être seule et de travailler de nuit. Jusqu’au jour où Josef, un vieil homme, croise son chemin. Ce qu’il va lui révéler va la choquer, la torturer… Elle va alors tout faire pour découvrir LA vérité mais ce qu’elle va mettre à jour va aller au delà de ce qu’elle avait pu imaginer. Elle va, et le lecteur par la même occasion, se replonger dans l’horreur des camps de concentration durant la seconde guerre mondiale. En effet, Josef dit avoir été un SS et plus particulièrement avoir travaillé à Auschwitz et il serait responsable de milliers de morts.
C’est la première fois que je lisais cette auteure et je suis frappée par la qualité de son écriture, la finesse de ses mots, la précision des faits évoqués. On sent qu’elle s’est immergé dans cette Histoire. Au delà, de l’évocation des camps, de l’horreur nazi, et de la guerre, Jodi Picoult aborde le thème du pardon et du devoir de mémoire. Comment avancer? Comment continuer à vivre après ça?
La force de ce roman est qu’il est polyphonique : il apporte différents témoignages, différents points de vue. Cette façon de narrer va amener le lecteur a une certaine omniscience : en effet, ça nous permet de mieux cerner la personnalité des divers personnages, d’avoir nos propres soupçons sur la vérité.
Ces divers « voix » m’ont touchée au plus profond, ont remué un grand éventail de sentiments (horreur, la peur, la haine, le dégoût, l’espoir…). La version française du titre de ce roman est, à mon sens, bien choisie car ce titre s’adresse aussi bien à Sage qu’au lecteur : comment peut-on pardonner l’impardonnable? et pourquoi?
En bref…
Un roman à découvrir, à débattre… à lire!
Pour lire d’autres avis :
Logo Livraddict

6 réflexions sur “Pardonne-lui de Jodi Picoult

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s