Roman jeunesse

Les Princes charmants n’existent pas de Maïa Brami

Titre : Les Princes charmants n’existent pas

Auteur : Maïa Brami

296 p.

Nathan, 2014 (En librairie le 3 avril 2014)

Résumé :

À quinze ans, Nora est une incorrigible rêveuse, qui préfère le glamour hollywoodien d’une Ava Gardner aux amours bien prosaïques de sa copine Julie avec le beau gosse du lycée. Lorsqu’un jour une lettre de rupture adressée à son voisin, un certain Rodrigue, tombe sur son balcon, elle renvoie la missive au bon destinataire. Il lui répond. De lettres en lettres, les deux jeunes gens deviennent intimes. Sans vraiment oser passer à l’action. Nora ne peut s’empêcher de rêver à une histoire d’amour avec Rodrigue. Mais la réalité peut-elle être aussi belle que le fruit de son imagination ?

********************

Mon avis

Nora est une ado à part. Son modèle : Ava Gardner! Ce qui l’a rend pour le moins original aux yeux des ses camarades.

Un beau jour, elle va trouver une lettre qui ne lui est pas destinée sur son balcon. Par curiosité, elle l’ouvre : c’est une lettre  très agréable (*ironie inside*) de rupture pour son voisin Rodrigue (qu’elle ne connaît pas). Cette réception inattendue va être l’élément déclencheur, le point de départ d’un échange de missives entre ces deux voisins.
Nora romantique et littéraire dans l’âme, écrit des lettres « enflammées » et passionnées à Rodrigue. : le vouvoiement, l’ironie, les confessions, le papier blanc et la plume sont de rigueur! Une complicité va naître entre ces deux là. Mais très vite Rodrigue veut passer à l’étape suivante avec THE rencontre! Mais Nora désire plus que tout continuer cet échange épistolaire. Mais c’est l’ado timide, complexée, angoissée par la « première fois » qui parle à travers ce refus. Sûre d’elle devant une feuille de papier, elle a peur de bafouiller et que le charme n’opère plus.
Ce roman aborde de nombreux thèmes qui touchent de près les la vie quotidienne des ados (premier amour, première fois, complexes, vie de famille compliquée, conflits…) mais aussi des sujets d’actualité (les dérives des réseaux sociaux et les rumeurs dévastatrices). Pour aborder ces thèmes, le format épistolaire n’est pas forcément original en soi mais Maïa Brami le rend dynamique. En effet, ces lettres sont intégrées au récit au récit de Nora. De plus, l’éditeur a su jouer le jeu en alternant les typographies : selon la personne qui écrit, une police de caractère différente est choisi. Ainsi, du premier coup d’œil, on sait qui va « écrire ».
Par ailleurs, et même si les sujets abordés ne sont pas tous légers, l’humour est quasi omniprésent. Nora possède une sacrée répartie! Les quiproquos, les maladresses, les comiques de situation que tout ado peut être amené à vivre donnent à l’ensemble une fraîcheur et un humour très agréable à lire. En outre, de nombreuses références culturelles (musique, cinéma et littérature) parcheminent l’intrigue.
J’ai lu ce roman d’une traite car je me suis vite attachée à Nora et à Rodrigue. Et j’avais très envie que tout se finisse bien pour eux deux car ils le méritent!
En bref…
Une romance pour ado fraîche, pétillante, drôle, émouvante et intelligente! 🙂
Merci aux  éditions Nathan de m’avoir permis de lire ce chouette roman!
Bonus
Ava Gardner

2 réflexions sur “Les Princes charmants n’existent pas de Maïa Brami

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s