Roman "jeunes adultes"

Partials – 1 de Dan Wells

Titre : Partials

Tome 1

Auteur :  Dan Wells

Trad. de l’anglais (américain) par Valérie Le Plouhinec

523 p.

Albin Michel, 2013 (Wiz)

Résumé :
Un virus. La guerre contre les Partials – ces êtres mi-humains, mi-robots – a décimé la population. Seuls quelques milliers retranchés à Long Island ont survécu. Et le virus mystérieux – le RM – les tue petit à petit. Chaque nouveau-né vit moins d’une journée si ce n’est quelques minutes. La race humaine s’éteint inexorablement et aucun médecin n’a de remède. Un espoir. Dans cette atmosphère désespérée, Kira, jeune interne en médecine, a une nouvelle hypothèse. Pourquoi les Partials sont-ils naturellement immunisés contre le RM ? Et si la solution venait de l’ennemi juré lui-même ? Une héroïne. Kira se lance alors dans une expédition au risque de devenir une hors-la-loi. Infiltrer les Partials, en capturer un et le ramener à long Island pour l’étudier et peut-être, trouver un antidote. Mais le pari est risqué : soit elle réussit et sauve l’humanité, soit elle échoue et sera considérée comme une terroriste par son propre gouvernement. À moins que ce soient les Partials eux-mêmes qui ne la tuent…
********************
Les premiers mots
Le nouveau-né n°485GA18M mourut le 30 juin 2076 à six heures sept du matin. C’était une fille, âgée de trois jours. Depuis le Ravage, l’espérance de vie moyenne d’un enfant humain était de cinquante-six heures.
********************

Ce que j’en ai pensé

Cette première phrase nous plonge directement dans l’ambiance du roman et nous donne le ton.
Dans un avenir (très) proche pour nous lecteur et dans un passé récent pour les personnages (onze ans), il y a eu une catastrophe biologique. Des scientifiques ont créé les soldats parfaits : les Partials. Ils ont fait la guerre pour les humains, ils sont quasi infaillibles. Mais voilà, ces robots biologiques se sont retournés contre les humains et ce fut la guerre. Par ailleurs, une mystérieuse épidémie (RM)  s’est répandu partout sur terre, peu d’humains ont survécu. Ils vivent désormais tous sur Long Island, et la maladie persiste et les empêchent de procréer. Les femmes sont obligées (par une loi) de tomber enceinte le plus fréquemment possible à partir de 18 ans, dans l’espoir de faire naître un bébé viable.
Kira Walker, l’héroïne de ce roman, est une jeune femme d’à peine 16 ans. Perspicace, observatrice, très intelligente, elle est incroyablement prometteuse pour l’avenir de la recherche. Elle travaille à la maternité, et enregistre tous les détails de la courte vie des nourrissons. Elle a un rêve : trouver le remède. Surtout quand sa sœur de cœur lui apprend être enceinte. C’est désormais une question de mois afin d’éviter à celle-ci de connaître la douleur de la perte d’un nouveau-né. Kira a alors une idée folle, une idée pour laquelle elle risque la peine maximum car il s’agit d’un cas de haute trahison : elle veut aller capturer un Partial. Elle est sûr qu’elle trouvera la solution en en examinant un! Bien sûr, le pouvoir en place refuse sa requête et elle va alors réussir à motiver ses amis proches. Et c’est parti pour l’aventure, vers un futur trouble et surprenant! Kira est loin de se douter de ce qu’elle va découvrir quand elle mettra enfin la main sur Samm, un partial. Sa vie va en être transformée à jamais.
Qu’est-ce qui m’a plus dans ce roman? Quasi tout! c’est simple non? 😛 Sans rire, j’ai particulièrement apprécié les différents protagonistes : chacun a sa juste place, un rôle précis à jouer dans l’intrigue. Aucun n’est superflu. Kira est une jeune fille déterminée, droite. Même si elle rencontre des moments de doutes et de peurs, elle sait faire les bons choix. L’autre personnage clé est bien sûr Samm, le partial : il est au départ difficile à cerner mais comme il nous l’explique (ou plutôt l’explique à Kira!) il a été fabriqué de telle façon que lui et ses semblables ont très peu besoin de communiquer verbalement et physiquement, tout passe par la chimie…Pour moi, même s’il cache beaucoup de choses et que j’aimerais en savoir encore plus sur ces « robots biologiques », Samm est quelqu’un en qui Kira peut avoir confiance.
En ce qui concerne l’intrigue, l’auteur a su construire son récit en trois parties, en trois temps. Les faits ne s’enchaînent pas à la vitesse de la lumière comme dans d’autres romans. Ainsi, entre le moment où Kira décide de partir chercher un Partial et le moment effectif du départ, ils se passent trois mois : les personnages ont pris le temps de préparer leur mission.
Je dois avouer, cependant, qu’il y a des moments où j’ai été un peu perdue… mais je pense que je dois ça au fait que je suis plus littéraire que scientifique!!! En effet, quand Kira part dans ses réflexions techniques lors de son étude du virus. Ces passages se lisent moins vite, il faut le prendre de comprendre car c’est assez complexe mais essentiel pour la bonne compréhension de la suite!
En bref…
J’ai adoré les personnages, l’ambiance et la plume de Dan Wells. Maintenant, il me reste à attendre de recevoir la suite à la médiathèque! Et ça ne saurait tarder! Ouf!

10 réflexions sur “Partials – 1 de Dan Wells

  1. C’est un livre qui est dans ma wish list depuis pas mal de temps, et de voir un avis positif de plus me donne encore plus l’envie de me l’acheter

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s