Roman policier

Profanation de Jussi Adler-Olsen

Titre : Profanation

Titre original : Fasandraeberne

Auteur : Jussi Adler-Olsen

Trad. du danois par Caroline Berg

571 p.

Librairie générale française, 2014 (Le Livre de poche)

Résumé :
La deuxième enquête du département V
En 1987, le meurtre atroce d’un frère et d’une sur avait défrayé la chronique. Malgré les soupçons pesant sur un groupe de lycéens d’une école privée de Copenhague, l’enquête s’était arrêtée, faute de preuves… Jusqu’à ce que neuf ans plus tard, l’un des garçons (le seul « pauvre » de la bande) s’accuse du crime. Affaire classée.
Pour une raison inexplicable, le dossier resurgit soudain sur le bureau de l’inspecteur Carl Mørck, chef de la section V. Intrigué par les circonstances, l’inspecteur, toujours accompagné de son acolyte Assad, décide de reprendre l’enquête. Elle le mène sur la piste de l’énigmatique Kimmie, prostituée, voleuse, semi-clocharde, qui était alors la seule fille de la bande, et celle de trois hommes, les plus riches du Danemark…
********************
Les premiers mots
Un nouveau coup de feu éclate au-dessus des arbres.
Les cris des rabatteurs sont tout près à présent. Son pouls bat plus fort dans ses tympans, et l’air humide remplit ses poumons si vite et avec tant de violence qu’ils lui font mal.
********************

Ce que j’en ai pensé

Une nouvelle fois, le département V de la police de Copenhague et son inspecteur Carl Mørck se penchent sur une enquête qui refait surface au bout de longues années. Le dossier est arrivé sur le bureau de Carl comme par magie. L’enquête était pourtant close et classée puisqu’un coupable a avoué. Mais la ténacité d’Assad, son adjoint, et le contenu du dossier vont titiller la curiosité de Carl même si il va, comme à son habitude, à reculons. Et ils vont soulever un gros lièvre et remuer des choses que certains auraient voulu que cela demeure secret.

Carl et Assad vont s’attaquer aux hautes sphères de la bonne société danoise, à des gosses de riches pourris gâtés qui ont mal tourné. Leur enquête va les mener sur la piste d’une bande qui terrorisé une école privée. Trois hommes et une femme : Kimmie. Cette dernière semble être la plus violente du groupe. Au fur et à mesure que les pages se tournent, les pièces du puzzle se mettent en place et le lecteur élabore des théories. Qui est la vraie victime dans cette histoire glauque et sombre à souhait? Qui est le plus coriace?

En tout cas, Carl et Assad vont mener leur enquête malgré les embûches. bien au contraire, quand quelqu’un veut se mettre en travers de leur chemin, ça ne fait qu’attiser l’envie d’aller plus loin de Carl. La fine équipe s’enrichit d’un nouveau membre dans ce deuxième opus : Rose, une secrétaire dynamique et un poil énervante selon Carl. Mais ce dernier même s’il râle beaucoup à propos de ces adjoints, il les apprécie de plus en plus et je le soupçonne même d’apprécier leur collaboration et de reprendre goût et foi en son métier!

Malgré quelques longueurs, je suis rentrée dans ce thriller, j’ai eu pitié d’un personnage en particulier et eu de l’empathie pour celui-ci. Carl, malgré son côté bourru, est efficace. Et Assad reste Assad : vif d’esprit, observateur et naturel.

En bref…
 Un thriller danois percutant, angoissant, à l’intrigue sordide et glauque comme je les aime.

3 réflexions sur “Profanation de Jussi Adler-Olsen

  1. Pingback: Promesse de Jussi Adler-Olsen | Azilis

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s