Roman jeunesse

L’Homme du jardin de Xavier-Laurent Petit

Titre : L’Homme du jardin

Auteur : Xavier-Laurent Petit

153 p.

L’Ecole des loisirs, 2001

Résumé :
Une fois encore, Mélie est seule dans la grande maison.
Elle attend le retour de son père, médecin de garde aux urgences de l’hôpital un week-end par mois. Mélie déteste cette vieille maison qui craque, grince et gémit de partout. Elle a horreur d’être seule. Elle est fatiguée d’être grosse. Elle ne sait pas quoi faire d’autre, pour vaincre ses angoisses, que d’allumer à fond tout ce qui peut meubler le Silence, la chaîne hi-fi, la télévision, la radio. Elle ne trouve rien de mieux, pour se vider la tête, que de se remplir le ventre avec un tas de cochonneries.
Ensuite, elle dort mal en rêvant qu’elle est belle, mince et aventureuse, par exemple : Florence Arthaud. Et puis elle se réveille, seule, grosse et malheureuse, et tout recommence. Sauf ce matin-là. Ce matin, il y a un corps étendu dans l’herbe du jardin. Un inconnu. Quand elle s’approche, il souffle son prénom : Mélie. Alors, aventureuse, oui, ce matin, il va falloir que Mélie le soit pour de vrai.
********************
Les premiers mots
Si je suis grosse, c’est à cause des nuits.
Oh, bien sûr, Papiel n’en parle jamais! Il trouve d’autres mots : boulotte, ronde, épanouie… Il en a toute une collection à sa disposition, comme s’il cherchait à déguiser la réalité.
********************

Ce que j’en ai pensé

C’est l’histoire d’Amélie, Mélie pour son entourage. C’est une jeune ado, mal dans sa peau, complexée par son poids et son image. Elle est orpheline de mère et vit seule avec son père. Ce dernier, Papiel, travaille de nuit à l’hôpital. Et Mélie se retrouve seule tous les soirs, apeurée par les bruits de leur grande et vieille maison. Tout craque, le vent siffle… Et Mélie tous les soirs, met la musique et la tv à fond, allume toutes les lumières et se réfugient dans la nourriture… tout y passe. Et quand elle arrive à s’endormir elle rêve qu’elle est belle, qu’elle est courageuse, qu’elle ressemble à son idole : Florence Arthaud. Un samedi matin, elle va découvrir au fond de son jardin la silhouette d’un homme. Il est gravement blessée à la jambe et, mue par une force inconsciente, elle va l’aider, le soigner et le cacher… car cet homme est recherché. Mais pourquoi le cache-t-elle? Pourquoi n’a-t-elle pas plus peur que ça de lui? Qui est-il vraiment? Cette rencontre va tout changer en elle.

Xavier-Laurent Petit est un auteur dont j’apprécie tout particulièrement la plume. Comme à chaque fois que je me plonge dans un de ces récits, je me suis retrouvée happée par l’histoire. Un point de départ assez classique, où on peut deviner assez vite ce qu’il va se passer pour l’héroïne, mais sa façon de mener l’histoire fait que la tension monte petit à petit et qu’on veut savoir comment Mélie va finir par découvrir la vérité et comment elle va réagir.
L’auteur sait ménager le suspens et faire avancer ses personnages pour que le lecteur s’y attache. Le lecteur pourra aussi réfléchir sur la façon dont il aurait réagi lui-même face à une situation identique!

En bref…
 Un roman sur le thème de la solitude, du mal-être adolescent et des lourds secrets de famille. Une belle réussite.

4 réflexions sur “L’Homme du jardin de Xavier-Laurent Petit

  1. Merci. J’apprécie énormément les livres de cet auteur. Nous l’avons déjà reçu lors du salon jeunesse de Douai . Nous aurons la chance de le retrouver lors du salon de février 2015. De plus son roman Itawapa participe à la sélection du Gayant lecture 2015.
    Bonnes lectures. Bon dimanche et bonne semaine.

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s