Roman policier

Delta Charlie Delta de Laurent Guillaume

Titre : Delta Charlie Delta

Auteur : Laurent Guillaume

258 p.

Denoël, 2015 (Sueurs froides)

Résumé :
Flic solitaire aux méthodes peu orthodoxes, Mako ne se sent bien que parmi la faune des voyous et des noctambules. Et lorsqu’il s’allie de manière officieuse à une capitaine de la PJ, l’enquête prend une tournure des plus inquiétantes. Un cigare entre les dents, Mako entame sa ronde dans la banlieue parisienne. La nuit s’annonce agitée. Une jeune fille a été retrouvée, violée et laissée pour morte dans une caravane abandonnée et les cadors de la police judiciaire sont déjà sur le coup. De son côté, une autre scène de crime l’attend : Herman, un junky ultra-violent se serait suicidé d’une balle dans le cœur. Mako décide d’enterrer l’enquête pour protéger les proches de la victime. En particulier Angy, une adolescente paumée qu’il prend sous sa protection. En quelques jours, la violence se déchaine dans le secteur. Plusieurs dealers sont retrouvés morts. Mako pressent que les deux affaires sont liées et cachent un dangereux secret. Dévoré par cette intuition, il s’allie avec la capitaine Marie Auger, une femme brillante, ébranlée par un drame personnel, qui semble elle-aussi prendre l’enquête un peu trop à cœur. Les deux flics vont faire équipe et franchir la ligne rouge jusqu’à découvrir le pire.

********************
Les premiers mots

Marie Auger passa en voiture devant les barrières métalliques. Des panneaux jaunes à tête de mort annonçaient l’interdiction d’entrée. Elle alla se garer un peu plus loin, devant la bouche du parking souterrain situé rue Marcel-Cachin dans la commune d’Ivry-sur-Seine.

********************

Ce que j’en ai pensé

Avec ce polar, je découvre la plume de Laurent Guillaume. Ancien flic, il se consacre désormais à l’écriture de scénarios et de romans, romans noirs comme celui-ci. Dès les premières pages le ton est donné : bienvenue dans la noirceur, dans un monde de violence et de cruauté. La capitaine Marie Auger va devoir élucider une affaire bien glauque : une jeune femme a été retrouvé abandonnée mais vivante dans une caravane dans un bâtiment qui allait être détruit. La jeune femme est méconnaissable et elle a subi les pires ignominies dont l’humain est capable. L’affaire touche aux tripes Marie Auger et elle va tout faire pour trouver le coupable. En parallèle, on fait la connaissance de Mako : il est quant à lui chargé d’enquêter sur le suicide d’un junkie notoire, enquête qui va aller bien au-delà de la première impression. Les deux enquêtes sont-elles liées? Qui est derrière tout ça?
L’écriture de Laurent Guillaume sonne juste. On est baigné dans le jargon du métier (abréviations, expressions…) ce qui donne une véracité, une authenticité au récit. De plus, les faits et les actes sont décrits tels quels : comme à ses personnages, il n’épargne rien à son lecteur. J’ai vraiment apprécié (enfin si je puis dire!) l’ambiance de ce roman : c’est sombre, glauque au possible mais l’écriture de l’auteur m’a accroché, et quand je posais mon roman je n’avais qu’une envie : le retrouver pour savoir!
En ce qui concerne les personnages, les deux héros sont charismatiques et attachants chacun à sa façon. Marie Auger tout d’abord, est une capitaine qui a fait ses preuves mais depuis quelques temps elle semble fatiguée, délaisse son mari et sa fille. Son métier prend le dessus mais il y autre chose… J’ai apprécié son caractère : forte, elle sait s’imposer dans un métier plutôt empreint de testostérone… Un secret lourd la ronge et ce qui semble une fragilité en elle va se transformer en quelque chose de plus fort.
Et puis il y a Mako, personnage récurrent de l’oeuvre de Laurent Guillaume. C’est le personnage fil rouge de ses polars. En ce qui me concerne, je n’avais jamais lu d’autres titres, et je vous rassure cela ne m’a pas gêné du tout! Cela m’a juste envie de faire plus ample connaissance avec lui. C’est un flic de nuit, il en a vu pas mal durant sa carrière. Cela l’a rendu solitaire et taciturne. Il est souvent à la limite du légal pour arriver à démêler ses enquêtes. Quelque chose chez lui m’a plu, je me suis attachée à lui et j’ai envie de mieux le connaître…
Malgré la noirceur de l’intrigue et des faits, Laurent Guillaume a su insuffler beaucoup d’émotions dans ses mots et je pense que ses personnages n’y sont pas pour rien.
En bref…

Un roman noir comme je les aime, où suspens, intrigue et personnages forts sont au rendez-vous!

 

Merci aux éditions Denoël pour cette découverte.

6 réflexions sur “Delta Charlie Delta de Laurent Guillaume

  1. Pingback: Delta Charlie Delta – Laurent Guillaume | Lire par Elora

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s