Roman

Le Coma des mortels de Maxime Chattam

couv34937557Le Coma des mortels
Auteur : Maxime Chattam

388 p.
Albin Michel, 2016

résumé« Qui est Pierre ?
Et d’ailleurs se nomme-t-il vraiment Pierre ?
Un rêveur ?
Un affabulateur ?
Un assassin ?
Une chose est certaine, on meurt beaucoup autour de lui.
Et rarement de mort naturelle.

Rebondissements incessants, métamorphoses, humour grinçant… Un livre aussi fascinant que dérangeant, en quête d’une vérité des personnages qui se dérobe sans cesse.

çacommenceparJe ne veux pas vous mentir.
Pourtant, il faut que je l’avoue pour commencer : je vais le faire. Je l’ai même déjà fait.
Je ne vous dirai pas tout. j’en suis incapable. la vérité vraie, celle des faits, celle qui rassemble les hommes parce qu’ils savent la même chose, celle-là je ne vous la raconterai pas. Pas tout à fait.
cequejenaipenséCeux qui me connaissent bien savent que j’ai un amour inconditionnel pour les romans de Maxime Chattam. Que ce soit pour ces thrillers ou ces romans fantastiques. J’attendais donc avec beaucoup d’impatience, vous vous en doutez,  son nouveau roman. Et il est très différent de ce que j’ai eu l’habitude avec lui. J’ai découvert une nouvelle facette de son talent.
Le Coma des mortels n’est pas un thriller. C’est un roman noir,  cynique à souhait. Et pour la première fois – il me semble – dans un de ses romans… j’ai ri! Un humour grinçant, un humour noir que j’ai savouré au fil des pages. Ce roman est une fable qui a pour thème la vie : quelle est la finalité de tout ça? peut-on être heureux? la vie est-elle un mensonge?
Le Coma des mortels est un roman hors norme. Il commence par la fin! Oui oui, on commence par le chapitre 39 et on remonte le temps, tel un compte à rebours vers la vérité. Pierre, le protagoniste, vient de découvrir le corps sans vie et mutilée de sa petite amie. Que s’est-il passé? Pour les flics c’est lui le coupable. Mais Pierre est innocent, il n’était pas sur les lieux à ce moment là. Sceptiques, les flics l’interrogent. Il va alors raconter sa vérité, sa vie, sa vision de la vie. Pierre est un dépressif de longue date et cela se ressent dans ses mots, ses observations et constats de la vie (le roman est à la première personne du singulier). Un mystère plane autour de tout ça.
Je me suis laissée porter par l’histoire de ce Pierre tour à tour touchant, sympathique, détestable et antipathique. C’est quelqu’un de complexe, il est difficile de le définir sans trop en dire d’ailleurs. Et comme il nous a prévenu dès les premières lignes qu’il ne voulait pas nous mentir mais qu’il l’avait déjà fait, on ne peut que se poser des questions sur SA vérité. il nous promène dans son récit, on en est bien conscient et on ne sait pas ce qui nous attend à la fin!
Alors vous allez me dire, ça parle de meurtres et de flics donc c’est bien comme d’habitude avec Maxime Chattam… mais non je vous assure! La comparaison avec ses thrillers s’arrêtent là! Il le dit lui-même :
Avec nos habitudes de vouloir absolument mettre les histoires dans des boîtes bien définies, je préfère que le message passe : Le Coma des Mortels n’est pas un thriller.
C’est écrit sur le 4éme de couv, c’est avant tout un roman, parfois noir, parfois drôle, érotique ou philosophique selon le point de vue de son narrateur plutôt… singulier.
On a beau émettre des hypothèses, la fin reste surprenante. Et elle est encore plus lorsque l’on déchiffre le message caché/secret dans ce roman. De manière astucieuse, Maxime Chattam invite le lecteur à trouver ce message à déchiffrer qui donnera un tout autre éclairage à la vérité finale.
12992811_10209213650040435_505270499_n
 Un roman très différent de ce que Maxime Chattam écrit habituellement. Mais il nous offre ainsi une nouvelle facette de son ingéniosité : un roman noir, singulier, riche en réflexion. Et un final détonnant et peu commun. Bref, encore une réussite. L’auteur sait se renouveler et surprendre son lectorat !

 

8 réflexions sur “Le Coma des mortels de Maxime Chattam

  1. Pour moi, ce roman est tout le contraire d’une réussite haha, c’est un véritable échec :p Et je prends donc beaucoup de plaisir à lire tous ces billets avec un avis opposé au mien (j’y prends bcp + de plaisir qu’à la lecture de ce roman :p )

    • Oui j’ai lu ta chronique hier! en effet, tu n’as pas apprécié! C’est ton droit de lectrice 😉
      Tant que tu continues à lire du Chattam je ne t’en veux pas!!! hihihi!!

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s