Roman jeunesse

Rose givrée de Cathy Cassidy

Rose givrée

titre original : Sundae girl

Auteure : Cathy Cassidy

trad. de l’anglais par Anne Guitton

245 p.

Nathan, 2017

résumé Jude, 13 ans, rêve d’une vie discrète et sans ennuis, ce qui est très difficile quand on a une famille comme la sienne : un peu givrée et très embarrassante.
Son père est capable de débarquer à une réunion parents-profs déguisé en Elvis Presley, et sa mère perd régulièrement les pédales. Alors, de peur que tout ça ne se sache, Jude refuse de laisser quiconque entrer dans sa vie, en particulier Carter, ce garçon qui s’évertue à être gentil avec elle.
Mais quand la situation déraille vraiment, Jude découvre que rien ne vaut l’aide de ceux qui vous aiment, et que même son cœur de glace est capable de fondre…

çacommencepar Personne n’aime les réunions parents-prfos. C’est là que la vérité éclate, que les parents découvrent qu’on ne porte jamais notre veste d’uniforme, qu’on n’a rendu qu’un devoir de maths depuis la rentrée ou qu’on traîne avec des élèves plus âgés qui se font des tatouages au marqueur noir.

cequejenaipensé Cathy Cassidy est de retour en librairie aujourd’hui avec son nouveau roman : Rose givrée. Nathan continue à offrir des couvertures girly, acidulée et gourmande à l’œuvre de l’auteure anglaise. Mais même si je la trouve cohérente avec le reste de la collection et très mignonne je la trouve trop en décalage avec le récit qui attend le lecteur, et en décalage également avec le public visé au vu du thème abordé. Mais rassurez vous c’est ma seule critique par rapport à ce roman que j’ai adoré.

Cathy Cassidy nous présente sa nouvelle jeune héroïne : Jude, 13 ans. Bonne élève, studieuse, sérieuse, elle a pourtant une trouille bleue de la rencontre parents-profs… parce qu’elle a honte de sa famille… quelque peu fantasque. Elle vit avec sa mère, son grand-père et sa grand-mère atteinte d’Alzheimer. Son père, sosie d’Elvis Presley, est sur le point de se remarier avec Victoria. Jude, elle, tente de paraître normale aux yeux de ses camarades, et se veut être la plus sérieuse possible pour éviter toute rencontre désastreuse. Elle est très mûre pour son âge. Par force. Elle assume beaucoup de choses à la maison. Elle doit faire face à l’amour maladroit de sa mère mais surtout à son alcoolisme et à tout ce qui en découle comme conséquence pour elle, sa famille, son entourage. Jude aime sa mère, espère à chaque nouvelle tentative d’arrêt de la boisson mais est toujours déçue. Et à treize ans elle commence à ne plus avoir d’espoir, elle évite toute nouvelle amitié. Franchement j’ai eu mal au cœur pour cette jeune fille plein de courage, mal au cœur face à sa souffrance et à sa détresse et à sa solitude aussi.

Ce roman aborde avec beaucoup d’intelligence les conséquences de l’alcoolisme sur l’entourage de la personne concernée : les sentiments d’impuissance et d’espoir en premier lieu. Le sujet est donc assez grave et sérieux. Mais Cathy Cassidy à l’art et la manière d’aborder ce type de thème avec toute la simplicité et la psychologie qui caractérise sa plume. Son héroïne, Jude, est très attachante. Ainsi que les personnages qui gravitent autour d’elle. Chacun apporte sa pierre à l’édifice, un certain équilibre au récit. Elle ancre son thème dans un récit autour d’une jeune adolescente qui se débat avec des problèmes d’ados classiques (l’amitié, le premier amour, l’école). Ainsi, le lecteur peut se reconnaître en elle et ainsi se projeter. L’alcool peut entrer dans la vie de tout un chacun.

Cathy Cassidy revient donc avec un roman tout émotion et en subtilité comme elle sait si bien le faire. J’ai adoré Jude, son énergie et sa personnalité en général. J’aurais peut-être aimé en savoir plus sur certains personnages qui gravitent autour d’elle. Mais bon c’est un détail… peut-être parce que c’est parce que j’aurais voulu que le roman soit un petit peu plus long!

en bref  Un nouveau Cathy Cassidy qu’on attend toujours avec impatience et qu’on lit avec grand plaisir. Un thème plus difficile pour celui-ci : l’alcoolisme.

Lu dans le cadre du chanllenge Un mot des titres

Une réflexion sur “Rose givrée de Cathy Cassidy

  1. Pingback: Challenge Un mot, des titres : les billets (session 48 : ROSE) |

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s