Roman "jeunes adultes"/SF / Fantastique

Gary Cook – 1. Le Pont des oubliés de Romain Quirot et Antoine Jaunin

Gary Cook
tome 1 : Le Pont des oubliés

Auteurs : Romain Quirot et Antoine Jaunin

392 p.

Nathan, 2017

résumé Dans un monde recouvert par les flots, une seule chance de survie : embarquer à bord de gigantesques navettes spatiales.Gary Cook a grandi sous le pont des Oubliés, l’un des derniers refuges sur cette Terre condamnée. À quinze ans, il passe le plus clair de son temps avec Max et Elliot à bord du Neptune, leur modeste bateau de pêche. Les trois amis rêvent de prises fabuleuses et d’aventure.Autour d’eux pourtant, le monde touche à sa fin. Chaque année, d’immenses navettes surgissent de la mer pour fuir dans l’espace. Des navettes auxquelles les Oubliés n’ont pas accès – jusqu’au jour où Gary apprend que, pour la première fois, l’équipage vainqueur de la terrible course fantôme gagnera sa place à bord du Deucalion VII.
S’ils veulent faire partie du voyage, Gary, Elliot et Max vont devoir prendre tous les risques…

çacommencepar Au loin, les orages nocturnes poussaient leurs ultimes rugissements. L’horizon brumeux prenait peu à peu une teinté orangée. Ce n’était pas suffisant pour colorer la mer mais bien assez pour considérer que le jour était levé.

cequejenaipensé Il ne m’a fallu lire que quelques pages pour être emporté dans cette histoire écrite à quatre mains par Romain Quirot et Antoine Jaunin. Il s’agit de leur premier roman. Le premier est réalisateur et scénariste , le second journaliste. Ayant déjà travaillé ensemble sur plusieurs documentaires, ils se plongent dans l’écriture de leur premier roman de science-fiction, qu’ils ont voulu « sensible, loin d’une vision trop geek ou aseptisée. » Ils se sont replongés dans leur adolescence afin d’en faire ressortir leurs émotions d’alors, rendre crédible les réactions de leurs ados de papier. Leur autre casquette de réalisateur et scénariste  donne une dimension très visuelle et dynamique du récit. Dans la version que j’ai reçu de la part des éditions Nathan (je ne sais donc pas s’il en est de même dans la version définitive sorti il y a quelques jours), j’ai pu découvrir la bande-annonce grâce à leur application Nathan Live et à la réalité augmentée! Je vous partage ici cette bande annonce exceptionnelle qui donne envie d’en voir plus! Ou dans mon cas d’ouvrir le livre et de me plonger dans ce monde brumeux et ravagé.

Gary Cook, notre jeune héros, 15 ans, vit seul avec son père et son poisson Météor. Il passe ses journées à la pêche avec ses deux meilleurs amis, Max et Eliott. Tous les trois bravent la mer sur un rafiot de fortune mais dont ils en sont très fiers. Ils vivent dans une certaine routine que l’on découvre dans les premières pages. Ce qui permet au lecteur de s’acclimater à ce monde qui a l’air de survivre plutôt que de vivre. La population semble miséreuse, pauvre, affamée, sans trop d’espoir dans l’avenir. Par les descriptions de Gary, le lecteur comprend assez vite que nous sommes dans le futur (plus ou moins proche) où le monde tel que nous le connaissons n’est plus qu’un souvenir voire une légende pour certaines choses. Les eaux sont en train de monter, la faune aquatique a évolué, il n’y a plus d’oiseaux, plus d’arbres, les bâtiments tombent en ruine. Une partie de la population survit tandis qu’une autre espère, rêve de partir, de faire partie de la prochaine expédition qui décollera vers l’espace.

« Gary Cook n’est pas un livre catastrophe. C’est un livre sur la perte d’innocence d’un garçon coincé dans un monde condamné. »

La Ville des oubliés… On se rend compte à travers les yeux de Gary et des découvertes qu’il fait qu’elle porte bien son nom. Une course de bateaux est organisé et Gary compte bien tout faire pour l’emporter et gagner sa place dans le prochain vaisseau. Une course périlleuse, dangereuse tout comme la vie sous ce pont. 

Si les gens continuent de s’occuper, c’est pour ne pas penser. Quand tu commences à penser ici, tu perds espoir. et sans espoir, il ne te reste plus qu’à mourir.

Au fil des pages, on ne peut que s’attacher au personnage de Gary. Isolé, moqué, il prend sur lui à longueur de journée. Mais tout change un jour. Ce qu’il découvre, va le secouer, lui faire prendre conscience de la réalité dans laquelle il vit. Son innocence, sa candeur se fissurent sous nos yeux. Cette prise de conscience va éveiller chez lui son envie d’autre chose. Il va s’endurcir et tenter des actes dont il ne serait pas sentit capable auparavant. J’ai aimé l’évolution proposer par les deux auteurs qui me semble en toute logique avec le caractère de leur personnage et le monde qu’ils ont créé. Maladie, mort, danger … il va être malmené et j’étais curieuse de connaître ses réactions, ses doutes. Curieuse, aussi, de savoir ce qu’il allait découvrir. Vers quoi les auteurs nous amenaient doucement mais sûrement. Enfin, doucement c’est une façon de parler car le rythme est sous tension, très rapide. Les pages se tournent très vite (j’ai lu ce roman en moins de deux heures). Le récit et les rebondissements sont efficaces. J’avais vraiment l’impression de « voir » un film, de ressentir les émotions des personnages. Dans les différentes courses poursuites ou pour certaines péripéties, j’avais le cœur qui battait très vite !
Et au moment de tourner la dernière page, une seule question me vient en tête : à quand la suite ? Qu’est-ce qui nous (Gary et moi) attend encore !

Pour le plaisir, je conclus cette chronique par le making-of de la bande annonce spectaculaire de ce roman. Réalisé comme un long métrage !

 

 

en bref Un roman de science fiction à la fois spectaculaire et sensible. J’attends la suite avec impatience!


Une réflexion sur “Gary Cook – 1. Le Pont des oubliés de Romain Quirot et Antoine Jaunin

  1. Pingback: Bilan Septembre 2017 |

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s