SF / Fantastique

Obsydian – 1. Les Tours assassines de Céline Walkowiak

Obsydian
1. Les Tours assassines

Autrice : Céline Walkowiak

375 p.

Editions Elixyria, 2018

résumé Kyle est mort. Ils sont tous morts…
Ces ignobles Rusalkis ont finalement eu raison de nous. Notre puissant vaisseau, le Legacy, a rejoint les limbes, comme tant d’autres avant lui. Me voici maintenant à bord de l’Obsydian, le légendaire bâtiment de guerre de l’union rebelle. Je ne sais pas si je dois me réjouir d’avoir été secourue par le capitaine Iskander et son équipage. Ma place est-elle vraiment ici ? Ai-je le choix ?

La Terre est aux mains de l’envahisseur, les colonies sous le joug de la toute puissante guilde commerciale… Demeure-t-il, au sein de ce chaos, un endroit en mesure de m’apporter la paix, de faire cesser les cauchemars, d’effacer mes doutes et mes peines ?
Mes pas sont incertains le long de ces coursives étrangères. Je dois me résoudre à faire connaissance avec mes nouveaux compagnons d’infortune, arracher du fond de mes entrailles le courage de poursuivre notre combat, aux côtés d’un homme sauvage que je m’interdis d’aimer pour ne plus souffrir.

De douleurs en effrois, de vaillance en résignation, entre révolte, sacrifice et trahison, ici le lieutenant Ayana Valevsky, dernière survivante du Legacy.

 

 

çacommencepar Une bruine glaçante bat le pavé gris et sale de cette ville en décomposition. Les immenses hologrammes médiatiques implantés sur quelques façades d’immeubles irisent le sol humide de couleurs délavées.

cequejenaipenséQuel roman! Mais quel roman!
Je suis complètement tombée sous le charme d’Ayana et de Kassian, mais je crois surtout du talent de conteuse de Céline Walkowiak! Elle a su me transporter dans son histoire, me passionner, me faire trembler et pleurer pour ses personnages. Je les ai aimés, j’ai eu pitié, j’ai eu mal (et souvent très mal) pour eux, j’ai souri, j’ai espéré… mais par contre je lui en veux terriblement de me laisser sur une telle fin! Heureusement que je sais que le tome 2 sortira cette année!
Je ne comprends pas pourquoi on n’en parle pas sur les réseaux, car je vous promets qu’il vaut vraiment le détour. Alors, je vais faire de mon mieux pour vous donner envie d’aller vous plonger dans ce récit de science-fiction.
Les horribles Rusalkis ont la main mise sur la Terre et règne en mettre dans l’Espace. Pourtant, certains leur tiennent tête dont Ayana et son équipage du Legacy… enfin jusqu’à présent. Les Rusalkis viennent de les massacrer. Elle est la seule survivante. Elle a été secourue par le capitaine Kassian Iskander et son équipage à bord de l’Obsydian, le vaisseau de guerre de l’union rebelle. Elle se sent tellement coupable d’être la seule encore en vie, elle a tellement de rage d’envie de vengeance en elle… qu’elle a beaucoup de mal à trouver sa place à bord. Elle se méfie de tous, ne veut pas se lier de peur de souffrir aussi (même si elle ne se l’avoue pas). Mais il faut qu’elle fasse des efforts. Elle n’a pas le choix sa vengeance et son combat contre les Rusalkis passent forcément par ce nouvel équipage qui s’offre à elle.
Ayana a une force intérieure qui se nourrit de sa colère. Elle est butée et déteste suivre les ordres… quand ils ne vont pas dans son sens! Aussi plus d’une fois elle prendra des risques inconsidérés dans les épreuves qui lui seront réservées dans ce premier tome.
La vie à bord et leur combat n’est pas facile. Ils sont les derniers résistants face à ces Rusalkis de malheur. On les traque, on les pourchasse à travers l’espace et on les massacre. Les Rusalkis usent de stratagèmes perfides et terribles. Mais ce qui inquiètent le Capitaine Iskander, Ayana et certains membres de l’équipage, c’est qu’ils ont l’air d’être bien renseigné sur eux! Y aurait-il un espion à bord ?
L’autrice nous mène au cœur de l’action et il y en a dans cette histoire. On s’habitue assez vite à cet environnement, on prend du plaisir à découvrir les personnages, à apprendre à les connaître, à voir se créer sous nos yeux les amitiés et les inimitiés. Et tout cela au même rythme que l’héroïne. Alors, certes elle connaît déjà une bonne partie de cet environnement, mais elle rencontre en même temps que nous l’équipage de l’Obsydian. Et c’est à leur côté qu’elle prendra vraiment connaissance de l’ampleur du danger que représente les Rusalkis. L’horreur de leurs exactions va aller crescendo et certaines vérités font froid dans le dos (surtout qu’on peut y voir un écho à notre réalité!).
Les pages ont défilé sous mes yeux. J’ai juste adoré cette lecture. J’ai adoré la vivre à fond et il me tarde de savoir ce que réserve Céline Walkowiak à Ayana notre héroïne.
12992811_10209213650040435_505270499_n Un univers hostile. Une écriture fine et captivante. Un premier roman SF réussi haut la main et qui promet une suite tout aussi fascinante ! J’ai hâte !

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s