Feel good books/Roman

D’ici là porte-toi bien de Carène Ponte

D’ici là porte-toi bien

Autrice : Carène Ponte

376 p.

Michel Lafon, 2019


résumé Avec son sable fin et son ciel azur, L’Avenue du Parc Resort and Spa est l’endroit idéal pour se remettre d’un coup dur. A condition de donner sa chance à la chance.
Alors que Samya tente de pardonner l’adultère de son mari, Alison aimerait oublier qu’elle s’est fait plaquer au pied de l’autel. Jessie s’est excusée mille fois pour le chat et le lave-linge, mais Jérémy est à bout : une pause s’impose. Apolline rêve d’un enfant qui ne vient pas. Quant à Mia, dix-neuf ans et déjà maman, elle se voit rejetée par sa famille. Geneviève, elle, perd peu à peu la mémoire.Ensemble, elle vont libérer leurs émotions et s’apporter un soutien inattendu.
Avec au bout du chemin, un gain inestimable : l’espoir.

çacommencepar

L’AVENUE DU PARC
RESORT AND SPA ON THE BEACH

******

Ouverture le 15 juin

Venez découvrir notre résidence de vacances de grand standing qui ouvrira prochainement ses portes !

Au sein d’un parc à la végétation luxuriante, au bord d’une plage de sable fin spécialement aménagée, nos bungalows à thèmes*, pensés, décorés avec soin et goût par nos équipes, vous accueilleront dès le 15 juin.

Pour une nuit ou plusieurs, venez profiter des nombreux services offerts** par L’Avenue du Parc : trois restaurants, une salle de spectacle, quatre piscines chauffées***, un espace Spa, une conciergerie, un héliport, un service de location de bateaux et jet-skis…

L’Avenue du Parc, l’excellence de vos vacances

*À partir de 150 euros la nuit

**Services payants

(***Sauf du 15/03 au 15/11)

 

cequejenaipensé LA lecture idéale pour cette semaine où je ne rêve que d’une chose : être loin de mon boulot! Mais bon en vrai il faut que j’attende encore de bien looongues semaines !

Déjà la couverture laisse rêveur, l’eau, la fraîcheur, le farniente! hummm comme un petit air de vacances! Et c’est évidement ce que nous propose Carène Ponte et l’hôtel de luxe qui vient tout juste d’ouvrir ses portes! On va faire la connaissance de six femmes, qui ne se connaissent pas mais qui vont vire une semaine exceptionnelle, différente dans ce lieu prometteur. Il y a Samia, qui débarque avec sa fille et son mari avec l’espoir de raccommoder leur couple. Il y a Geneviève et Paul, qui vont vivre une lune de miel offerte par leurs enfants après 50 ans de mariage, toujours aussi amoureux et complice. Il y a Apolline, qui rêve de devenir mère. Il y a Jessie, une stressée de la vie, qui a besoin de toujours tout organisé à la seconde près, dans le travail comme dans le privé. Elle est tellement obsédée qu’elle ne se rend même pas compte qu’elle est sur le point de tout perdre. Il y a aussi Alison, plaquée le jour de son mariage par son ex-même-pas-mari. Et enfin, il y a Mia, la seule qui n’est pas dans ce lieu pour se reposer. Elle a à peine 19 ans, est déjà mère d’un adorable petit bout de chou. Elle a été mise à la porte par ses parents et doit se débrouiller pour subvenir à leurs besoins. Ce boulot lui fait croire à un avenir meilleur.

Une robe de mariée, c’est peut-être joli à regarder, mais franchement, ce n’est pas la tenue idéale pour la vie de tous les jours. Depuis que je suis arrivée, je n’ai cessé de me prendre les pieds dedans, avant de dénicher il y a dix minutes seulement des pinces à linge au fond d’un placard du bungalow pour surélever le jupon. Et que personne, pas même Cristina Cordula, ne vienne me dire quelque chose sur mon style.

Ces six femmes ont six histoires à nous raconter. Leur point commun c’est qu’elles sont toutes à un moment clé de leur vie, et que nous allons assister aux événements qui vont révolutionner la suite de leur vie. Elles sont toutes différentes que ce soit de caractères ou de vécus. Certaines ne feront que s’apercevoir dans leur lieu de villégiature. D’autres auront une véritable interaction. Chaque récit interpelle, touche. Certains nous feront plus sourire que d’autre car l’autrice joue une nouvelle avec les émotions, tristesse, joie, crainte, peur… On a de quoi ressentir au cour de notre lecture. Au moment où j’écris ces mots, je ne saurais pas vraiment dire quelle personnage m’a le plus ému, m’a le plus plu. par contre, je peux sans conteste dire celui qui m’a le plus fait ressentir du dégoût! Je ne le dirai pas ici mais je pense que vous le reconnaitrez sans peine (pour ceux qui l’ont déjà lu ou pour ceux qui  liront ce livre bientôt!) (non en fait en relisant ma chronique, il y a deux personnages abjects! j’irai même jusqu’à dire à vomir dans ce livre ! ).

– Je crois qu’il va falloir renoncer à la paella, me dit Alison. Ce n’est pas très prudent de continuer, et de plus, la nuit est en train de tomber. Regarde, il y a une auberge juste là. On n’a qu’à s’y arrêter et voir s’ils ont une chambre.
– Une chambre ? Mais on n’a pas d’affaires de rechange !
– Tu mettras ta culotte à l’envers demain, le temps du chemin du retour. À chaque problème, sa solution. Allez, viens, me dit-elle fermement alors que le ciel est déchiré par un éclair, presque aussitôt suivi de la déflagration du tonnerre. Tu vas voir, je suis sûre qu’on va passer une bonne soirée.
Spontanéité, spontanéité, je t’en foutrais de la spontanéité, moi ! En ce moment, je devrais être en train de m’empiffrer de paella.

J’ai dévoré, comme à chaque fois avec les romans de Carène Ponte, ce livre en moins de 24 h (et encore c’est parce qu’il faut bien dormir et travailler parfois!). lus je tournais les pages, plus j’avais envie de me téléporter aux côtés de nos héroïnes, de vivre à leur côté cette semaine qui apporte son lot de renouveau pour chacune d’entre elles. Le réalisme du récit et de ses personnages fait qu’on peut facilement se projeter et se retrouver dans leur questionnement ou dans la personnalité de l’une ou l’autre. Mais ce que j’aime surtout, je pense, dans ces romans, c’est l’humour et le naturel de l’autrice! C’est frais et ça fait du bien!!

– Quoi ? Vous croyez que c’est moi qui viens pour vous ? Mais vous êtes beaucoup trop vieille ! Sérieusement, vous avez quel âge ? Au moins trente-cinq ans ?
Tu sais ce qu’elle te dit, la vieille de trente-cinq ans ? Ces gamins n’ont plus aucun respect pour leurs aînés.

 Une lecture une nouvelle fois trop vite lue! Heureusement le prochain roman sort « bientôt » et il sera sur Noël !!!! Merci Carène !! ❤

en bref Tous les ingrédients de la plume envoûtante de Carène Ponte sont là : j’adore, j’adhère! N’hésite pas  à partir en vacances avec elle! Ou du moins avec son dernier roman !!

 

2 réflexions sur “D’ici là porte-toi bien de Carène Ponte

Répondre à Azilis Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s