Bande dessinée

Les sœurs Grémillet, tome 1 : Le rêve de Sarah de Giovanni Di Gregorio et Alessandro Barbucci

Les sœurs Grémillet

tome 1. Le rêve de Sarah

Auteurs : Giovanni Di Gregorio et Alessandro Barbucci

72 p.

Dupuis, 2020

résumé Plonger dans l’histoire comme dans un rêve… Dans un turquoise lumineux et mélancolique apparaissent pour la première fois les trois soeurs Grémillet, guidées par des méduses qui flottent, jusqu’au grand arbre et son palais de verre. À l’intérieur, une petite méduse lévite au-dessus d’un lit. Sarah, l’aînée, ne s’explique pas ce rêve étrange. Obsédée par ce mystère, elle parviendra à l’élucider avec l’aide de ses deux soeurs.

cequejenaipenséC’est la reprise d’un de mes rendez-vous préférés de la semaine : la BD de la semaine. J’aime découvrir de nouveaux titres chez les copains et je sens que cette année sera riche en découverte! Et ce sera varié comme d’habitude!

Cette semaine, j’ai eu envie de vous parler de la famille Grémillet. Cette famille est composée exclusivement de femmes : la mère et ses trois filles, Sarah, Cassiopée et Lucille. Depuis quelques temps Sarah fait d’étranges rêves qui se finissent toujours pareils de façon brutale. Elle est dans une forêt habillée comme une fée. Entourée d’une aura lumineuse, son chemin termine dans un arbre fantastique où, dans une immense verrière, se trouve un lit et une méduse avec un visage. Étrange non ?

En dehors de ces rêves déconcertants, Sarah a une vie comme beaucoup d’autres, entourées de soeurs qu’elle aime mais avec lesquelles il y a souvent des disputes. Elle est l’aînée, Cassiopée la cadette est très girly et la petite dernière, Lucille est fan de chats! Toutes les trois décident de faire une surprise à leur mère pour sa fête et choisissent de lui créer un album souvenirs. Elles vont alors enquêter sur son passé et découvrir une étrange photo.

J’ai beaucoup aimé l’ambiance lumineuse de cette bande dessinée ainsi que la personnalité des trois frangines. Elles sont très différentes, cela provoque inévitablement des disputes mais elle s’adore quand même. Le mystère qui entoure le passé de la mère amène du sel à l’intrigue. On se demande ce qu’elle cache, si il va y avoir une part de fantastique dans cette histoire ou si l’explication sera plus terre à terre.

Le graphisme de cette bande dessinée est enchanteresse, lumineuse et colle parfaitement avec l’ambiance qui se dégage du récit. Entre fantastique et réalisme, cette lecture m’a charmée, emportée et il me tarde de retrouver cette famille attachante.

 

 

 

Les articles sont regroupés chez Stephie cette semaine.

14 réflexions sur “Les sœurs Grémillet, tome 1 : Le rêve de Sarah de Giovanni Di Gregorio et Alessandro Barbucci

  1. ça à l’air sympathique, même si je trouve que les illustrations des bd jeunesse se ressemblent un peu depuis quelques temps (façon « manga »).

  2. je l’ai justement lu mercredi dernier. J’ai adoré. J’ai vraiment adhéré à l’ambiance et je trouve les planches très belle.

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s