Roman

Rose de Tatiane de Rosnay

Titre : Rose

Auteure : Tatiana de Rosnay
247  p.

Ed. Héloïse d’Ormesson, 2011.

Résumé :

Paris, sous le Second Empire. Des centaines de maisons sont rasées et des quartiers réduits en cendres. Alors que le vieux Paris s’effondre sous les ambitions du baron Haussmann, de nombreux Parisiens protestent sans parvenir à infléchir les ordres d’expropriation. Dans sa maison de la rue Childebert, à l’ombre de l’église Saint-Germain-des-Prés, Rose Bazelet mène une vie paisible, rythmée par la lecture du Petit Journal, les visites à Alexandrine, sa locataire et amie fleuriste du rez-de-chaussée, les soins de Germaine et Mariette ses domestiques dévouées. Jusqu’au jour où elle reçoit une lettre de la préfecture, la sentence tombe : le tracé du boulevard St Germain passe par chez elle, rue Childebert. Liée par une promesse faite à son défunt mari, Armand, Rose ne peut envisager de quitter la demeure familiale. Déterminée à résister jusqu’à son dernier souffle, elle confie à Armand, son amour disparu, son combat quotidien. De lettres en lettres, elle replonge dans son passé et dévoile peu à peu un secret qu’elle a gardé pendant plus de trente ans. Dans ce roman épistolaire, Tatiana de Rosnay nous entraîne au cœur d’un monde où les petits métiers, herboriste, relieur, chiffonnier fleurissaient, et dont il ne reste que les vestiges. Tandis qu’une page de l’Histoire se tourne, Rose devient le témoin d’une époque et raconte le traumatisme suscité par ces grands travaux d’embellissement. Entre introspection et rédemption, ces lettres rendent hommage au combat d’une femme seule contre tous. Dans cette ode à la capitale, les maisons regorgent de secrets et les murs sont imprégnés de souvenirs.

Mon avis :
Après le magnifique Elle s’appelait Sarah, je voulais me réessayer à la plume de Tatiana de Rosnay et une fois encore je suis sous le charme.
Après l’époque de la Seconde Guerre mondiale, nous voilà plongé à l’époque Haussmannienne. Paris va connaître un chamboulement, une renaissance. Paris va être modernisée et devenir ce qu’elle est encore aujourd’hui. Mais si on parle de Paris en elle même, on oublie souvent les parisiens de l’époque qui ont du vivre à cette époque. Tatiana de Rosnay a voulu ici raconter un bout de l’histoire, ou du moins ce qui a pu se passer pour certains.
En effet, la population s’est vu expropriée, ils ont du quitter souvenirs, murs, amis… C’est un véritable déracinement.
Au centre de ce roman, il y a Rose. Rose est une femme qui s’approche de la soixantaine à cette époque. Elle a vécu la majorité de sa vie dans sa maison rue Childebert. Elle y est tombée amoureuse, s’est mariée, y a fait naître ses deux enfants. Elle y a vécu pleins de choses (des bonnes comme des mauvaises). Dans ce roman, on va suivre son histoire. A travers une lettre écrite à son mari défunt, elle se révèle, elle révèle son secret le plus enfoui…. C’est une femme forte et déterminée.
Ce roman est vraiment très intéressant au niveau historique. Je me suis retrouvée projeter dans cette époque, au cœur de la vie des citoyens de cette époque. Les personnages y sont attachants et attendrissants. On rencontre vraiment des personnages que j’aurai aimé connaître en vrai : Alexandrine la jeune fleuriste, Germaine et Mariette, ses domestiques,…
Et puis il y a aussi le libraire qui un jour lui demande « vous aimez lire? »… Elle ne sait quoi répondre… puisqu’elle ne lit jamais. Il va alors lui donner un roman qui a fait scandale à la même époque. Elle se dit qu’elle lira quelques pages pour lui faire plaisir et puis… elle ne voit plus le temps passé! Ce roman c’est Madame Bovary de Gustave Flaubert. Ce goût pour la lecture va être un prétexte à un magnifique éloge de la littérature de l’époque : Baudelaire, Poe, Zola…
Un roman qui me conforte dans mon envie de découvrir encore plus cette auteure à travers d’autres romans!
Chez Rose
Rue Childebert (de la rue d’Erfurth). Paris (6e arrondissement). Photographie par Charles Marville (1816-1878). Paris, musée Carnavalet.

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s