Roman

Je suis la marquise de Carabas de Lucile Bordes

Titre : Je suis la marquise de Carabas

Auteur : Lucile Bordes

139 p.

Liana Lévi, 2012

Résumé :

Sait-on jamais tout de ses proches? Une jeune femme traque les indices discordants dans la biographie lisse de son grand-père, un instituteur au soir de sa vie. Remontant la piste d’un piano silencieux et de vieilles partitions de films muets, elle exhume un passé familial insoupçonné, celui d’une célèbre dynastie de marionnettistes forains. La voici dépositaire du monde féerique du Grand Théâtre Pitou. Auguste, un garçon épicier fasciné par les saltimbanques, l’a fondé en 1850. Son fils Émile, virtuose du trucage et de la mise en scène, a fait sa gloire. La troisième génération, lassée d’une vie nomade, a tenté l’aventure du cinéma. Mais au final, pour la narratrice et son grand-père, dernier Pitou au bout de la route après cent cinquante ans, ce sont toujours les marionnettes qui tirent les ficelles.

 

Le Casting

Dans ce roman, l’auteure, Lucile Bordes, remonte dans son passé. On va faire la connaissance de ces ancêtres. L’auteure, en 1998, a demandé à son grand-père de lui raconter sa vie dont elle ne connaît rien. Il va alloir lui dévoiler des choses qu’elle ne soupçonnait pas le moins du monde. Elle va ainsi découvrir qu’elle fait partie de la fameuse famille des Pitou, célèbre famille de marionnettises itinérants. Les débuts de cette aventure remonte en 1850 et à son ancêtre Auguste qui va changer le destin de sa famille  : il va faire la connaissance de Chok qui va lui apprendre le métier. Il va vite découvrir que grâce à l’agilité de ses doigts il va donner vie aux marionnettes de ce théâtre ambulant comme jamais elles ne l’ont été jusqu’à présent. A la disparition de Chok, il prendra le relais avec sa femme, puis son fils Emile. Paul et Clémentine, les petits-enfants prendront le relais, et ce sera autour d’Emile, deuxième du nom, de faire ses preuves. Au fur et à mesure du temps, les époques évoleunt, les guerres passent, les évolutions techniques font leur révolution, la famille Pitou va devoir s’adapter et rebondir. Après le spectacles « simples » de marionettes, ils rajouteront les effets spéciaux, passeront au monde du cinéma muet et feront eux mêmes le bruitage en direct…

Ce que j’aimé dans ma lecture

L’écriture de Lucile Bordes m’a transporté dans le passé! J’ai aimé suivre le destin de cette famille hors du commun. J’ai eu envie d’assister à au moins une de leur représentation. Sa famille est une famille de passionnés! Sa plume est délicate, pleine de tendresse et d’amour envers cette famille qu’elle n’a pas connu. Elle nous fait rentrer dans les coulisses en nous décrivant les différentes étapes : les créations et réparation des marionnettes, la fabrication des décors, la génèse des idées pour savoir se renouveller et continuer à exister, la vie pas toujours  facile sur la route avec le regard des autres. Dans ce cours roman, elle tisse devant nos yeux, avec des mots doux, des phrases emplie de poésies,  le contexte de toute une époque.

vraiment un très bon momnet de lectures que je garderai longtemps en mémoire!
Merci à l’auteure pour cette bulle d’histoire, d’avoir partager la découverte de sa famille avec nous!
Ce que je n’ai pas aimé dans ma lecture

Rien! Enfin peut-être que si : j’ai eu une terrible envie d’aller chercher des illustrations de ses marionnettes que j’avais envie de connaître après ma lecture!

En bref…

Pour moi, ce premier roman est une vraie réussite et un petit bijou!!!

 

Crasmagne, marionnette à tringle et à fils, Théâtre forain Pitou
Paris ; musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée

5 réflexions sur “Je suis la marquise de Carabas de Lucile Bordes

  1. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous? #84# « Azilis

  2. Pingback: Bilan Septembre 2012 « Azilis

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s