Challenge 1% Rentrée littéraire 2014/Roman jeunesse

Au bout des longues neiges de Jean-Côme Noguès

Titre : Au bout des longues neiges

Auteur : Jean-Côme Noguès

206 p.

Nathan, 2014 (SORTIE LE 4 SEPTEMBRE)

Résumé :

Irlande, 1846. La famine touche durement la famille de Finnian O’Connell, jeune garçon d’une douzaine d’années. Son grand frère Shelagh convainc ses parents d’embarquer avec leur quatre enfants pour le Canada, en quête d’une vie meilleure. Après une traversée difficile, la famille parvient enfin à bon port. On leur attribue, comme à tous les émigrants irlandais qui arrivent en nombre, une concession. Là, ils doivent recommencer leur vie: construire leur maison avant l’arrivée de l’hiver, subsister par tous les moyens, grâce aux ressources de l’immense forêt. Mais les Indiens ne voient pas d’un bon œil ces nouveaux arrivants…

********************

Les premiers mots

Un oiseau dont il ne connaissait pas le nom. Mais peu lui importait le nom de l’oiseau foudroyé en plein vol et qui était tombé lourdement dans la tourbière. Finnian O’Connell avait réussi un maître coup. Jamais il n’aurait pensé que sa fronde pût fonctionner aussi bien.

********************

Mon avis

Retour dans le passé avec ce roman jeunesse qui nous plonge dans le quotidien d’une famille irlandaise dans les années 1840 qui, pauvre et sans grand avenir en Irlande, se voit contraint d’émigrer vers le Nouveau Monde : au Canada. Jean-Côme Noguès évoque cette traversée vers un futur incertain pour la famille O’Connell.

Shelagh, l’aîné de la famille est partie à la ville pendant quelques temps et revient avec un peu d’argent et des billets vers leur futur. Aussitôt, Finnian – le héros – et toute se famille plient bagages le cœur serré et partent. Après une traversée en voilier chaotique, les voilà en attente de leur concession. Une fois, le sésame décrochait, ils vont devoir se retrousser les manches pour faire de ce bout de nature sauvage leur petit nid douillet. Mais le Canada réserve bien des rudesses climatiques. Finn, quant à lui, part à l’aventure dans la forêt. Il va y découvrir la faune et la flore locale et y rencontrer un nouvel ami : Plume Noire, un jeune indien sourd-muet. Le langage universelle de l’enfant va leur permettre de créer des liens fort malgré les préjugés. L’auteur nous livre ici un beau message de paix et de tolérance.
Ce roman c’est l’histoire d’une famille, d’une quête vers une nouvelle vie, c’est l’histoire d’un déracinement, d’un exil. C’est l’histoire de la construction d’un pays, c’est une page de l’Histoire. A travers le point de vue de personnages très différents, l’auteur retrace, dans ce (trop) court roman, le contexte et les préjugés de l’époque. En tant que lectrice, j’ai été captivée par leur histoire, mais j’ai eu comme un sentiment de trop peu! Leur aventure ne fait que commencer et on les quitte déjà! J’aurai aimé continuer avec eux, les suivre encore un peu dans leur histoire. Mais en même temps, on a droit à une jolie fin de roman, avec tout l’espoir qu’on peut y mettre pour leur avenir…
En bref…
Un roman historique dépaysant pour les bons lecteurs à partir de 10 ans!
Merci aux  éditions Nathan !


Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s