Le Mardi sur son 31

Le Mardi sur son 31 #43#

 

A l’initiative de Sophie

Chaque mardi une petite citation tirée de la page 31 de ma lecture du moment.

Pour en savoir plus, cliquez sur l’image!

« Nous traversâmes donc la rue ensemble, le gâteau brûlant infligeant le coup de grâce à ma main déjà blessée, malgré le torchon dont je l’avais enveloppée. L’odeur qui s’élevait jusqu’à mes narines fit frémir mon estomac, et des sueurs froides gagnèrent ma nuque en dépit de la chaleur estivale. »

Mémoire d’elles de T. Greenwood

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s