Roman "jeunes adultes"

Les Petites Reines de Clémentine Beauvais

couv2638100Titre : Les Petites Reines

Auteure : Clémentine Beauvais

270 p.

Sarbacane, 2015 (Exprim’)
Résumé :
À cause de leur physique ingrat, Mireille, Astrid et Hakima ont gagné le « concours de boudins » de leur collège de Bourg-en-Bresse. Les trois découvrent alors que leurs destins s’entrecroisent en une date et un lieu précis : Paris, l’Élysée, le 14 juillet. L’été des « trois Boudins » est donc tout tracé : destination la fameuse garden-party de l’Élysée !!! Et tant qu’à monter à Paris, autant le faire à vélo – comme vendeuses ambulantes de boudin, tiens ! Ce qu’elles n’avaient pas prévu, c’est que leur périple attire l’attention des médias… jusqu’à ce qu’elles deviennent célèbres !!! Entre galères, disputes, rigolades et remises en question, les trois filles dévalent les routes de France, dévorent ses fromages, s’invitent dans ses châteaux et ses bals au fil de leur odyssée. En vie, vraiment.
********************
Les premiers mots
Ça y est, les résultats sont tombés sur Facebook : je suis Boudin de Bronze.

 

 ********************
Ce que j’en ai pensé

C’est le mois de Clémentine Beauvais chez Sarbacane! Après l’excellent Carambol’Ange (coll. Pépix cf. ma chronique parue ce mercredi sur mon blog), me voici de retour avec son dernier roman paru dans la désormais célébrissime collection Exprim‘.

Mireille Laplanche est une jeune ado au physique ingrat mais à l’intelligence vive. Depuis trois ans, elle subit le mépris d’un ancien camarade d’école qui établit un classement, celui des trois filles les plus moches du collège, alias le classement des Boudins! et cette année contre toute attente, Mireille perd sa première place au profit de la troisième. Mireille va alors aller à la rencontre des autres « gagnantes » : Astrid, le boudin d’or (fan inconditionnelle du groupe Indochine, tout juste arrivée de Suisse!) et la jeune Hakima (qui est en 5ème). Toutes les trois vont très vite bien s’entendre et monter un plan d’enfer : elles vont aller crier leur vérité à la garden party du 14 juillet à Paris! Le rendez-vous est pris : Mireille ira rencontrer son père biologique, Astrid rencontrera Indochine et Hakima (accompagné de son grand frère Kader, blessé et handicapé depuis la guerre) ira dire la vérité sur ce qu’il s’est vraiment passé là-bas!
Comment y aller? En vélo bien sûr! Elles retapent d’anciennes bicyclettes ainsi qu’un « pick-up qu’elles tireront pour transporter leurs affaires.
Comment financer ce voyage? En vendant des boudins fabrication maison bien évidemment!
Leur épopée va alors susciter beaucoup d’interrogations : pourquoi font-elles ça? Montrer qu’elles ne sont pas que des boudins? Veulent-elles maigrir? Quel est leur message? et leur aventure va prendre une tournure à laquelle elles n’avaient pas pensé! Les journalistes vont les suivre, les réseaux sociaux aussi. Dans certaines étapes elles seront accueillies comme des stars. En l’espace de quelques jours, elles vont vivre un concentré d’émotions et d’événements, qui vont les faire mûrir, qui vont les changer. Elles finiront par voir les choses autrement…
Mireille est la narratrice de ce récit. Elle est une jeune fille peu commune. Son physique lui a forgé un caractère fort et passionné. Quand elle a une idée en tête elle ne l’a pas ailleurs. Elle est têtue, obstinée, déterminée… mais elle a aussi un cœur gros comme ça! D’un premier abord, on a l’impression qu’elle fonce sans faire attention aux autres, qu’elle embarque les autres dans son sillage mais au final on voit bien qu’elle est attendrie par le vécu de ses compagnons de route, par les expériences vécues par les gens qu’elles vont rencontrer.  Mireille est une jeune ado qui a énormément de répartie. Elle a toujours une réponse, une explication, souvent maladroite mais tellement touchante. J’ai aimé cette jeune fille. En fait, j’ai aimé les quatre héros de ce roman. tous les quatre sont complémentaires, leurs caractères se répondent
L’expérience que le lecteur vit à leurs côtés est une expérience qui forge le caractère, une expérience unique de la vie, une aventure humaine.

Par ce roman, Clémentine Beauvais interpelle sur les harcèlements psychologiques que peuvent vivre les ados, qui malheureusement de nos jours, prennent une ampleur démesuré à cause des différents réseaux sociaux. Harcèlements qui tournent souvent au drame, mais ici l’auteur réussit à en faire une force pour ses trois boudins, des boudins dont on finit par oublier le physique : comment quoi les héros peuvent être moches et gros et ce n’est pas pour ça qu’on ne les aimera pas! C’est un roman où l’arroseur finit arrosé! C’est un roman qui véhicule beaucoup d’émotions et de vérité.

En bref…

Les Petites Reines est un roman qui respire le bonheur, l’envie d’avancer malgré les embûches de la vie, malgré la bêtise humaine. un roman qui appelle à passer outre les apparences!

Et si on rejoignait les Boudins, à bicyclette…..

Merci aux éditions Sarbacane pour cette lecture!

LOGO EXPRIM

5 réflexions sur “Les Petites Reines de Clémentine Beauvais

  1. Pingback: Songe à la douceur de Clémentine Beauvais |

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s