Roman "jeunes adultes"

Anatomie d’une fille à l’Ouest d’Andrea Portes

couv54811987Titre : Anatomie d’une fille à l’Ouest

Titre original : Anatomy of a Misfit

Auteur : Andrea Portes

traduit de l’anglais (États-Unis) par Jean-Noël Chatain

282 p.

Michel Lafon, 2015

Résumé :
De loin, Anika Dragomir est une adolescente de 15 ans parfaite: cheveux blonds, lèvres glossées, troisième fille la plus populaire du lycée. De près, par contre, elle est complètement à côté de ses pompes : un mélange de plans diaboliques (comme mixer des somnifères dans les milk-shakes) et de pensées révolutionnaires (remettre en question l’échelle de popularité du lycée). Mais elle est prête à tout pour garder ses secrets et maintenir son rang social. Car un pas de travers et Becky Vilhauser, alias le DarkVador rose bonbon qui règne sur le lycée, transformera sa vie en enfer. Alors quand l’ex-loser absolu, Logan McDonough, débarque transformé à la rentrée – beau, intelligent et mystérieux comme jamais –, Anika sait qu’il est interdit de le fréquenter. Après tout, ne serait-ce pas totalement dingue de tout lâcher pour un raté ?
********************
Les premiers mots
Je pédale vite, vite, vite, c’est maintenant. Une des scènes de film qu’on ne penserait jamais vivre, et pourtant on la vit, et c’est maintenant.
********************

Ce que j’en ai pensé

Anika Dragomir est la fille d’un vampire! Si si! il faut me croire! Son père est roumain et c’est Becky, la fille la plus populaire du lycée qui le dit alors! Anika fait partie de sa bande des filles les plus populaires (c’est la 3ème dans le top!). Ce sont donc les plus belles, les plus drôles, les plus… Bref, bienvenue dans le règne de jeunes filles qui pensent que ce qui compte le plus au monde est l’image que l’on dégage. Donc il ne faut pas traîner avec les mauvaises personnes qui risqueraient d’altérer et d’écorner celle-ci.
Anika fait donc partie de ce groupe. Elle se rend bien compte que le comportement de Becky est loin d’être normal. Ces méchancetés envers les autres commencent sérieusement à lui porter sur le système mais elle n’ose pas se rebeller… elle craint de subir son mépris. Alors elle essaie d’arranger les choses par derrière, discrètement… Par exemple, quand Becky lance la rumeur qu’une camarade est enceinte, Anika va s’excuser et tente de transformer la rumeur.
Mais Anika doit surtout faire face à un problème de taille : deux garçons lui font la draguent. D’un côté, il y a Jared : THE beau gosse, la star du lycée, toutes les filles rêvent de lui. Ce serait l’occasion pour Anika de monter d’un cran dans l’échelle sociale du lycée… De l’autre côté, il y  a Logan : le loser de l’année précédente qui en l’espace d’un été s’est transformé physiquement (en mieux!). Mais ça reste un loser. Mais Anika aime passer du temps avec lui (en cachette). Qui doit-elle choisir? Va-t-elle se soumettre au diktat?
Anika est en pleine période de doutes et de questionnements. Elle a envie de ruer dans les brancards et de mettre le point sur les i de Becky. Car ce lycée, et ce coin du Nebraska, est un endroit où les clichés sont légions : tu es étrangère comme Anika donc tu es une sale immigrée mexicaine (géographie allo?), les « nègres » sont tous des ignares et des voleurs,… Enfin bref, certains passages m’ont radicalement fait hérisser les poils des bras! L’auteur Andrea Portes exagère (enfin j’espère!) cette haine/ce mépris envers les étrangers et les classes sociales peu élevées afin de pointer du doigt ces comportements qui vont souvent trop loin. Sous l’apparence d’un roman ado léger, avec des thèmes futiles de l’adolescence, c’est sa façon à elle de dénoncer ses travers abjects de la société.
J’avoue que j’ai eu du mal à entrer dans ma lecture. J’ai eu du mal à cerner le personnage d’Anika : joue-t-elle vraiment un rôle auprès de cette Becky? Va-t-elle révéler sa véritable nature? Va-t-elle finir par ouvrir les yeux?
Et puis, il y a quelque chose qui a fini par m’accrocher, notamment ces chapitres écrits en italiques qui reviennent régulièrement avec le même début « je pédale vite, vite, vite« . Cela semble arriver comme un cheveu sur la soupe, mais on sent qu’il se passe quelque chose, qu’il va arriver quelque chose…. et puis il y a cette fin! Une fin que je qualifierai de WOW! Je ne m’attendais pas du tout à ça. Loin de là. Et je pense que personne ne peut se douter de ce qui arrive. Et rien que pour ces dernières pages, ce roman vaut le détour.

En bref…

Un roman ado qui sous des airs légers abordent des thèmes lourds comme le harcèlement psychologique.

Merci aux éditions Michel Lafon pour cette lecture étonnante!

2 réflexions sur “Anatomie d’une fille à l’Ouest d’Andrea Portes

    • Mais de rien! Je trouve ça tout à fait normal car sans traducteur j’aurai bien du mal à lire la littérature étrangère!!
      merci à vous d’être passé par ici! 😀

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s