Roman policier

Ennemi intime de Christine Drews

ob_85884a_drews-2015Titre : Ennemi intime
Titre original : Schattenfreudin

Auteur : Christine Drews

trad. de l’allemand par Dominique Autrand

291 p.

Albin Michel, 2015

Résumé :

Son mari étant très pris par son travail depuis leur déménagement, Katrin se sent un peu seule en tête-à-tête avec son fils de 3 ans, Leo. Aussi est-elle ravie de sympathiser avec Tanja, une mère rencontrée à l’école. Le jour où son père décède brutalement, Katrin n’a d’autre choix que de lui confier Leo quelques heures. Mais à la fin de l’après-midi, personne. Stupeur en se rendant chez Tanja : c’est une autre femme qui ouvre la porte. Où est Tanja ? Qui est-elle ? Et pourquoi a-t-elle enlevé Léo ?

********************

Les premiers mots

Elle se sécha fiévreusement les mains et regarda l’heure. Tout son planning était chamboulé.

********************

Mon avis

Ce roman reflète certainement un des pires cauchemars des parents!
Katrin qui vient d’emménager avec son mari et son fils Leo, se sent seule. Son mari n’est jamais là, trop accaparé par son travail. Elle va alors se liait d’amitié avec la mère d’un copain de crèche de son fils. Toutes deux ont un tas de point commun. Peut-être trop d’ailleurs. Lors de l’enterrement de son père, elle va confier son fils à cette nouvelle amie, Tanja. Au moment de le récupérer, elle va découvrir que cette femme n’est non seulement pas la mère du copain de Leo mais sa baby-sitter, qu’elle a démissionné le jour même… mais surtout qu’elle a disparu en emmenant Leo avec elle.
Katrin et son mari vont dès lors vivre un terrible cauchemar, l’angoisse va monter, l’enquête pour kidnapping va mettre à jour de terribles secrets
Le passé refait toujours surface.
 
Dès le première page de ce roman, on sympathise avec l’héroïne. On ressent sa solitude, sa détresse de femme et de mère. C’est une femme active, qui semble solide, qui met tout en œuvre pour préserver l’équilibre de son ménage mais le bonheur n’est plus là. Alors évidemment quand Tanja fait irruption dans sa vie, qu’elle semble si ouverte, agréable, il est logique et évident qu’une complicité se soit créée entre ces deux femmes. N’importe qui, il me semble, aurait cru en cette amitié débutante…
Alors évidement, on tombe de haut comme Katrin. On ressent tour à tour les mêmes sentiments qu’elle : désespoir, désenchantement, colère, douleur, angoisse… Puis vient le moment des découvertes : y a-t-il un lien avec la mort brutal de son père? avec le passé familial?
Ce roman est tout simplement addictif : une fois ouvert je n’ai pas pu le lâcher! D’une part à cause des différentes émotions partagées avec les personnages, d’autre part, à cause de (ou grâce à) l’intrigue qui fait monter l’angoisse crescendo. On se pose tellement de questions qu’on veut avoir le fin mot de l’histoire et du coup, j’ai tourné les pages sans m’en rendre compte!
J’ai donc bien accroché au style percutant de cet auteur. La psychologie de chaque personnage est travaillée et complexe. On aime détester ces protagonistes charismatiques.
Christine Drews a fait des études de langue et littérature allemandes et de psychologie, et cela ce ressent dans sa façon de donner vie à ses personnages.
En bref…
 Premier roman de l’auteure très réussi. Une plume efficace, incisive, haletante, angoissante et captivante! Oui rien que ça!
Je vais guetter avec beaucoup d’attention la prochaine parution de cette jeune auteure allemande!

 

LOGOalbin

 

4 réflexions sur “Ennemi intime de Christine Drews

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s