Roman policier

La Sirène de Camilla Läckberg

couv3025328Titre : La Sirène

Titre original : Sjöjungfrun

Auteur : Camilla Läckberg

traduit du suédois par Lena Grumbach

413  p. / 16h

Actes Sud, 2011 (Actes noirs) / Audiolib

Résumé :
Dans ce sixième volet de ses aventures, l’irrésistible enquêtrice au foyer Erica Falck, enceinte de jumeaux, ne peut s’empêcher d’aller fouiner dans le passé d’un écrivain à succès lorsque celui-ci commence à recevoir des lettres de menace anonymes qui semblent liées à la mystérieuse disparition d’un de ses amis…
********************
Les premiers mots

Il avait toujours su que tôt ou tard la vérité finirait par éclater. une telle abomination ne pourrait être étouffée. Chaque mot l’avait plongé dans l’innommable, dans l’ignominie qu’il avait essayé de refouler pendant toutes ces années.

********************

Ce que j’en ai pensé

Je continue donc avec plaisir les aventures d’Erica Falck et Patrick Hedström. Et c’est un tome que j’ai particulièrement aimé car Christian, le bibliothécaire qui aide souvent Erica dans ses recherches, est mis en avant cette fois et j’étais curieuse d’en savoir plus à son sujet.

Christian est à la veille de la sortie de son roman La Sirène. C’est son premier titre et il est très stressé à l’idée qu’il soit mal accueilli par le public, malgré les encouragements et le soutien d’Erica. On va alors découvrir qu’il reçoit d’étranges lettres de menaces depuis plusieurs mois. De qui viennent-elles? Que veut cette personne? Et bien sûr, Erica, même enceinte de jumeaux, ne peut pas s’empêcher de s’en mêler. Elle va remonter la piste des lettres et par la même, remonter dans le passé mystérieux de Christian.
En parallèle, Patrick est face à un casse-tête : la disparition de Magnus puis la découverte de son corps par hasard quelques mois plus tard. Il va devoir enquêter et déterrer de très noirs secrets. Magnus était ami avec Christian… les lettres sont-elles liées à son meurtre?
Encore une fois, les caractères et les réflexions d’Erica et de Patrick seront complémentaires. Petit à petit, les pièces du puzzle se mettent en place. Camilla Läckberg guide, en outre, son lecteur en distillant de petits bouts du passé d’un personnage. On se doute bien qu’on le connaît en tant qu’adulte (parmi les acteurs de cette intrigue) mais j’ai réussi à mettre assez tardivement un nom sur ce « il ». Mais encore une fois dans un roman de Camilla Läckberg, ces bribes du passé expliquent la personnalité des personnages ainsi que leurs actes. J’apprécie vraiment cette façon de mener son histoire : enquête dans le présent et une mise en abîme du passé, qui lève peu à peu le voile. Une mécanique qui fonctionne bien!
J’ai également apprécié de faire plus connaissance de Christian malgré ces circonstances pas évidentes à vivre pour lui. Les autres personnages principaux de l’enquête apportent tous un intérêt à l’intrigue, et tous ont un rôle à jouer, reste à déterminer lequel.
Par contre, un personnage que j’avais commencé à apprécier (et à prendre un peu en pitié), lors de mes lectures des précédents tomes m’a cette fois sorti par les trous de nez! Il est odieux, faignant, rapporte tout à sa petite personne et ne reconnaît pas le mérite de ses hommes! Il s’agit de Mellberg.
La fin est juste « aaaah » et je n’ai pas eu le choix : j’ai déjà commencé le suivant Le Gardien du Phare.
En bref…
Un roman une nouvelle fois efficace et captivant. Une fois commencé on ne veut qu’une chose : savoir le fin mot de l’histoire!

 

4 réflexions sur “La Sirène de Camilla Läckberg

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s