Théâtre

Harry Potter et l’enfant maudit de J.K. Rowling, John Tiffany et Jack Thorne

couv29158267Harry Potter et l’enfant maudit
Titre original : Harry Potter and the cursed child

D’après une nouvelle histoire origonale de J.K. Rowling
John Tiffany et Jack Thorne

trad. de l’anglais parJean-François Ménard

340 p.

Gallimard, 2016

résuméEtre Harry Potter n’a jamais été facile et ne l’est pas davantage depuis qu’il est un employé surmené du ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus Severus, doit lutter avec le poids d’un héritage familial dont il n’a jamais voulu. Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus.

çacommenceparLa gare est bondée et plongée dans une grande agitation. L’endroit déborde d’une foule de gens qui essayent tous d’aller quelque part. Au milieu de ce tohu-bohu, bouillonnant et tourbillonnant, deux grandes cages bringuebalent sur des chariots surchargés de bagages, poussés par deux jeunes garçons : James Potter et Albus Potter. Ils sont suivis de Ginny, leur mère. Un homme de trente-sept ans, harry, porte sa fille, Lily, sur ses épaules.

cequejenaipensé Petite angoisse en commence ce nouveau Harry Potter. Vais-je retrouver la magie de ses précédentes aventures? Vais-je autant m’amuser avec les personnages? est-ce que je n’ai pas trop oublié l’histoire? Et puis, est-ce que ce format de pièce de théâtre ne va pas trop me dérouter? Et puis….
ET PUIS, j’ai ouvert le livre…
       ET PUIS, j’ai retrouvé Harry, Ginny, Ron, Hermione, Drago…
               ET PUIS, on sait enfin ce qu’ils sont devenus, qui s’est marié avec qui…
                      ET PUIS, les auteurs nous font recroiser (ou évoquent) quasi tous les anciens personnages….
                                ET PUIS, Harry Potter est toujours le même : maladroit, attirant le mauvais oeil, et il se met toujours en mauvaise posture! Bref, Harry Potter quoi ?!
                                               ET DONC, je suis toujours autant amoureuse d’Harry Potter et de sa clique! Et je suis heureuse d’avoir, l’espace de quelques heures, retrouvé cet univers unique, magique, fantastique qui a rythmé toute une partie de ma vie.
 
Harry Potter a toujours vu sa condition comme un fardeau. Son nom a toujours été lourd à porter. Il n’allait pas au devant des ennuis (quoique!) mais ils venaient à lui. Alors imaginez le poids que c’est d’être « le fils de »! Albus n’accepte pas sa descendance et encore moins le fait de porter le nom de deux magiciens aussi important qu’Albus Dumbledore et Severus (son second prénom) Rogue. Alors que commence cette pièce de théâtre, Albus va enfin entrer à Poudlard, l’école de magie mythique! Il angoisse rien qu’à l’idée d’y aller. Il va être terriblement seul. Il a peur de ne pas se faire d’amis, d’être observé, analysé, scruté à tout moment. Il ne se sent pas à la hauteur de son illustre père. De plus, il est au coeur de son adolescence et les conflits avec son paternel sont assez rudes. Son mal-être et son désir de rébellion vont le pousser à se lier d’amitié avec Scorpius, le fils de Drago. Et il entrera à Serpentard!! Le temps passe et leur amitié devient très forte. Tous les deux ont des soucis avec leur descendance. Ils se comprennent, se complètent.
Harry Potter de son côté se débat entre son travail au ministère de la magie et son devoir de père. Et on peut dire qu’il a des difficultés dans les deux. Alors quand il commence à avoir des cauchemars à propos de Voldemort et que sa cicatrice se réveille après plus de 19 ans sans douleur… C’est mauvais signe! Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom est-il de retour?
Dans cette nouvelle aventure, les auteurs nous font le plaisir de faire évoluer les personnages mais en créent également de nouveaux avec Albus, Scorpius et les autres (je ne peux pas tout vous dire non plus! ça ne serait pas drôle!!) . Et ces derniers sont tout aussi attachants que les déjà existants.
J’avais également une petite appréhension quant au côté théâtral de cette nouvelle aventure. Cela faisait très longtemps que je n’avais pas lu cette forme littéraire (…depuis la fac… non je ne vous dirais pas en nombre d’années! et non ce n’était pas au siècle dernier). Et finalement cela convient parfaitement à la dynamique du texte. j’ai eu l’impression de voir évoluer les personnages devant mes yeux, défiler les décors également. Et en refermant le livre, je me suis dit que j’irai bien au théâtre pour voir une des représentations! La mise en scène a l’air grandiose, énergique, novatrice! Je pense qu’on en prend pleins les yeux en tant que spectateur!
Au niveau de la qualité du texte, comme souvent au théâtre, les paroles sont très explicatives, descriptives de la situation, parfois répétitives. Par contre, pas (ou peu) de didascalies concernant le ton employé par les personnages, mais comme nous connaissons la personnalité de chacun nous savons quel ton utilisé notamment pour Ron 😉
en bref Harry Potter est de retour pour mon plus grand plaisir! J’ai rajeuni de quelques années pendant cette lecture. Dommage, c’est déjà fini! Un de ces jours il faudra que je relise la saga complète! Un jour… quand j’aurai du temps! 😛

6 réflexions sur “Harry Potter et l’enfant maudit de J.K. Rowling, John Tiffany et Jack Thorne

  1. Contente que ce livre t’ai autant plu ! Pour ma part je reste sceptique sur certains points. Même si j’ai adoré ma lecture, car même si je l’ai lu en VO je l’ai complètement dévoré en peu de temps. Il y a quelques éléments un peu WTF qui m’ont gênés… Néanmoins, j’ai eu aussi envie d’aller voir la pièce de théâtre, j’espère qu’elle sera adaptée en France (si ils ont pu adapter Mamma Mia ! je doute qu’ils ne le fassent pas pour Harry Potter, ça va leur rapporter de la thune XD).
    Et… J’ai moi aussi envie de me refaire toute la saga ! Si ça te tente qu’on se fasse un marathon ou qq tomes ensemble je suis partante 🙂

  2. Hello hello,
    Super article ! Je partage ton avis sur le fait de l’excitation de revenir à Poudlard 😀 Cependant je rejoins Karine et Elixir de livres sur le fait que je suis un peu choquée de l’invraisemblance de la pièce parfois.. Ca reste tiré par les cheveux, même pour Harry Potter !

    • Des invraisemblance? ça ne m’a pas sauté aux yeux peut-être parce que j’étais dans la magie du moment. et il ne faut pas oublier que c’est une pièce de théâtre donc il faut que les actes soient possibles sur scène dans un minimum de temps et d’espaces. Il y a plus de contraintes que dans un roman 😉

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s