Roman

Chien de printemps de Patrick Modiano

9782356419422-x_1Chien de printemps

Auteur : Patrick Modiano

Un livre audio lu par Edouard Baer

1h39 / 120 p.

Audiolib, 2015
Seuil, 1993

résumé Il faut croire que parfois notre mémoire connaît un processus analogue à celui des photos PolaroÏd. Pendant près de trente ans, je n’ai guère pensé à Jansen. Nos rencontres avaient eu lieu dans un laps de temps très court. Il a quitté la France au mois de juin 1964, et j’écris ces lignes en avril 1992. Je n’ai jamais eu de nouvelles de lui et j’ignore s’il est mort ou vivant. Son souvenir était resté en hibernation et voilà qu’il resurgit au début de ce printemps 1992. Est -ce parce que j’ai retrouvé la photo de mon amie et moi, au dos de laquelle un tampon aux lettres bleues indique: Photo Jansen. Reproduction interdite? Ou bien pour la simple raison que les printemps se ressemblent ?
cequejenaipensé Je suis allée vers ce titre au hasard, surtout attirée par le fait qu’il était lu par Edouard Baer dont j’aime beaucoup la voix.
Le narrateur, Modiano lui-même, revient sur une rencontre qui a marqué sa vie. Sa rencontre avec Francis Jansen, photographe de talent, qui a notament travaillé avec Robert Capa. Ce photographe, qu’il présente comme quelqu’un de célèbre, quelqu’un qui a vraiment existé et en réalité un personnage fictif.  Cet homme a tout abandonné brusquement et est parti au Mexique. Il laisse au jeune narrateur des souvenirs, des conversations, des photos. C’est au début des années 90, que le narrateur retrouve une de ces photos. Les souvenirs remontent alors à la surface, le besoin de les écrire, de revivre ces moments passés, le besoin de savoir ce qu’il est devenu. L’auteur part alors en quête d’un homme, d’un parcours, … Il reconstitue peu à peu le puzzle.
Et le lecteur le suit dans cette quête, mais je pourrais dire aussi dans cette double quête : à la recherche de Jansen mais également de l’auteur lui-même, qui cherche à comprendre comment il est devenu ce qu’il est, ce qui a fait de lui l’auteur d’aujourd’hui. Chien de printemps se révèle être plus que la biographie de ce photographe, il est plus la génèse de cette biographie, la façon dont il mène ses recherches.
Ce n’est pas forcément le roman le plus connu de Patrick Modiano, prix nobel de littérature en 2014. Je suis cependant ravie de ma première rencontre avec sa plume. Accompagnée de la voix d’Edouard Baer, je me suis retrouvée projetée dans ce passé, dans cette quête d’identité. Ce court roman est très visuel. Beaucoup de descriptions, de noms de rue. J’avais des images qui défilaient sous mes yeux. Je voyais les valsies emplies de photos, j’avais l’impression de les découvrir.
«De tous les caractères d’imprimerie, avait dit Jansen, il préférait les points de suspension.»
Je vous invite à lire l’article d’Alexandre Poussart publié en 2013 sur le site Zone critique, article très riche et très complet sur ce roman.

en bref Un court roman sur la quête d’identité.

2 réflexions sur “Chien de printemps de Patrick Modiano

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s