Roman

Les Animaux de Christian Kiefer

animauxLes Animaux

titre original : The Animals

Auteur : Christian Kiefer

trad. de l’américain par Marine Boraso

389 p.

Albin Michel, 2017 (Terres d’Amérique)

résuméNiché au fin fond de l’Idaho, au coeur d’une nature sauvage, le refuge de Bill Reed recueille les animaux blessés. Ce dernier y vit parmi les rapaces, les loups, les pumas et même un ours. Connu en ville comme le « sauveur » des bêtes, Bill est un homme à l’existence paisible, qui va bientôt épouser une vétérinaire de la région. Mais le retour inattendu d’un ami d’enfance fraîchement sorti de prison pourrait ternir sa réputation.
Rick est en effet le seul à connaître le passé de Bill dont il a partagé la jeunesse violente et délinquante. Pour préserver sa vie, bâtie sur un mensonge, Bill est prêt à tout. Au fur et à mesure que la confrontation entre les deux hommes approche, inéluctable, l’épaisse forêt qui entoure le refuge, jadis rassurante, se fait de plus en plus menaçante… Dans le décor des grands espaces, ce roman noir est une superbe histoire de rédemption, qui marque la naissance d’une nouvelle voix de la littérature américaine.

çacommencepar C’est la mort que tu es venu donner. Tu as beau tâcher de te persuader du contraire, tu sais au fond de ton cœur que tu ne fais ainsi qu’accumuler les mensonges. Au bout du compte, tu es bien forcé de distinguer la vérité de ce qui se réduit à un mince lambeau d’espoir s’accrochant à toi comme le givre au brin d’herbe. Tu as au moins appris cela, bien que tu répugnes à l’admettre, tout comme tu rechignes à descendre dans la vallée et à t’éloigner des animaux, pour découvrir ce que tu t’attends déjà à trouver. Tout du long, tu sens leurs yeux luisants rivés à toi, leurs museaux flairant ton odeur, leurs corps qui se pressent contre le maillage serré de leur enclos.

cequejenaipensé Voici un roman qui va laisser chez moi une marque indélébile. Il fait partie de ces romans choc, de ces romans qui dépaysent, qui font réfléchir. Deuxième roman de Christian Kiefer, mais premier traduit en France, Les Animaux est un roman poignant. Par sa construction et sa thématique il m’a fait penser à l’oeuvre de David Vann (et c’est pour moi un compliment). 
Nous voilà au fin fond de l’Idaho, aux portes de l’hiver, en pleine nature. nous faisons la connaissance avec un personnage à part. Il s’agit de Bill. Cet homme vit au milieu de la forêt, entouré d’animaux sauvages blessés, estropiés par l’homme. Ces animaux ne pourraient pas survivre en retournant dans la nature alors il se fait un devoir de les aider, les secourir, leur offrir une nouvelle chance dans la vie. Ces animaux, c’est aussi sa famille. Chacun a un nom, il a une complicité toute particulière avec certains d’entre eux. Par des retours en arrière, le lecteur comprend que Bill a un lourd secret ou plutôt un passé lourd à porter et qu’il a préféré laisser derrière lui. Ce refuge pour animaux blessés où il est venu lui-même se réfugier et dont il a hérité, est aussi une occasion d’un nouveau départ dans sa vie. Il n’est plus le même homme. Il est désormais quelqu’un d’attentionné envers ses animaux, envers ceux qu’il aime. Il est engagé dans ce nouveau combat. Malheureusement pour lui, son passé, son fardeau va se rappeler à lui brutalement.
Je me suis plongée dans ce roman et dès les premières pages j’ai su que ce serait un coup de coeur. L’écriture (et donc la traduction de Marine Boraso) est puissante. Tour à tour poétique, déracinant, émouvant, violent. Le lecteur est pris dans l’histoire comme dans une tempête de neige. Il grelotte, tremble, espère. Les émotions ressenties au cours de cette lecture sont vraiment riches. On s’attache à Bill, on lui pardonne son passé, on croit en lui, en son nouveau destin, à sa nouvelle vie qu’il a su reconstruire. L’auteur met en avant le thème du rachat, de la rédemption et donc du droit à la seconde chance. L’homme peut-il évoluer? devenir quelqu’un de meilleur? L’autre thème phare de ce roman est celui de la nature et du respect de la vie sauvage. Le titre lui-même est évocateur. Quelle place doit occuper l’animal blessé? Est-il mieux de lui donner la chance de survivre en cage ou dans la nature? un vaste débat…
en bref Une lecture puissante, qui prend aux tripes! Sublime!
coup de coeur

2 réflexions sur “Les Animaux de Christian Kiefer

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s