Roman

La Fille d’avant de JP Delaney

La Fille d’avant

titre original : The Girl before

Auteur : JP Delaney

trad. de l’anglais (Etats-Unis) par Jean Esch

430 p.

Mazarine, 2017

résumé C’est sans doute la chance de sa vie : Jane va pouvoir emménager dans une maison ultra-moderne dessinée par un architecte énigmatique… avant de découvrir que la locataire précédente, Emma, a connu une fin aussi mystérieuse que prématurée. À mesure que les retournements de situation prennent le lecteur au dépourvu, le passé d’Emma et le présent de Jane se trouvent inextricablement liés dans ce récit hitchcockien, saisissant et envoûtant, qui nous emmène dans les recoins les plus obscurs de l’obsession.

çacommencepar 1. Dressez la liste de tous les objets qui vous semblent indispensables.

cequejenaipenséDeux femmes enchaînent les visites d’appartement sans réussir à se décider, à trouver le nid où elles seront en sécurité, où elles pourront se reconstruire. Chacune a des blessures à panser. Il y a Emma qui est en couple avec Simon. Ils se sont fait cambrioler et la jeune femme ne se sent en sécurité nul part.
Il y a Jane. Elle a vécu un drame personnel et ressent le besoin de repartir à zéro.
Leurs agents immobiliers vont alors leur proposer une maison à part, unique, atypique. Une maison d’architecte. Une maison où la domotique est à la pointe. C’est le coup de foudre entre Emma et cette maison. C’est aussi le coup de coeur pour Jane. Mais cette maison a un bail hors du commun. Il y a des règles. Enormément de règles à respecter (pas de meubles en kit, pas d’animaux, pas de décoration personnelle, pas de vêtements trainants par terre…). Un questionnaire à remplir et un entretien avec le propriétaire, Edward, sont aussi obligatoires. Une fois ces étapes passées, le couple ainsi que Jane peuvent s’installer.
Ils emménagent donc dans la même maison, mais pas au même moment. Emma et Simon sont les locataires d' »avant », Jane celle de maintenant.
Tout le long du récit l’auteur, JP Delaney jouera sur cette construction, en alternant les chapitres « Avant : Emma » et ceux « Maintenant : Jane« . Et le talent de l’écrivain fera qu’à aucun moment, le lecteur ne sera perturbé par ce jeu temporel, par ce jeu de l’intrigue. Tout se place naturellement, tout se met en place sous nos yeux. Notre inconscient mettra les pièces du puzzle en place. Les personnalités des protagonistes se dévoilent, les enjeux, les faux semblants, la vérité.
Je me suis glissée dans les peaux de ces deux jeunes femmes sans soucis. Je me suis vu en situation, comme si c’était moi qui visitait cette maison aseptisée, qui fait rêvée. L’auteur partage tout au long du récit une partie du questionnaire que les locataires doivent remplir… Et là plus ça avançait plus je me suis demandée comment on pouvait accepter ce genre de contrat juste pour pouvoir vivre dans une maison ultramoderne! J’aurai fait partie donc de ceux qui seraient partie en courant!! et je crois que vu ce qui attend ces deux femmes j’aurai bien eu raison!!
Dans la partie de Jane, on apprend assez vite que de nombreuses morts mystérieuses sont liées à cette maison. Curieuse, elle cherchera à en percer les mystères.
A travers une construction réfléchie et très intelligente, l’auteur met en avant des personnages très complexes, aux personnalités fines et travaillées. Rien n’est laissé au hasard. Tout a une importance à un moment donné du récit. Et plus on avance plus on se rend compte que les apparences peuvent être trompeuses. Et ce n’est pas pour rien que l’auteur a mis une dizaine d’années à travailler son récit.
J’ai vraiment adoré la conception de ce roman ainsi que ses personnages. Chaque page nous pousse à tourner la suivante. C’est un vrai page turner ultra efficace et addictif. Une fois commencé, vous ne serez plus disponible pendant un bon moment! Notre curiosité ne peut qu’être interpellée et on a besoin de savoir ce qu’il adviendra de Jane, Emma, et de la maison…
J’ai eu en plus la chance de recevoir la version « collector » réservée au service presse. un superbe objet blanc, avec le titre en relief, la tranche des pages teintée de rouge sang. Il est vraiment sublime. La présidente des éditions Fayard-Mazarine, Sophie de Closets y a ajouté un petit mot en expliquant le pourquoi de cette version. elle a « été transportée par cette fascinante histoire de duplicité, de manipulation et de mystification. » A vous de découvrir ce roman unique que je ne peux que vous conseiller d’aller acheter dès aujourd’hui !
en bref Un thriller psychologique intelligent, efficace et ultra addictif!
LC avec Riz-Deux-Zzz (son billet)

3 réflexions sur “La Fille d’avant de JP Delaney

  1. Je partage souvent tes avis mais pour le coup, ça ne l’a pas vraiment fait avec moi, pour ma plus grande déception car j’avais tant envie de l’adorer aussi :/ J’ai trouvé ça pas mal fait mais je n’ai pas été touchée ni tenue en haleine :/
    Je fais un lien vers ton billet enthousiaste à la fin du mien pour offrir un autre point de vue 🙂
    Au plaisir de te lire et des bisous,
    Cajou

    • Oh zut! je penserais que tu aimerais aussi tu vois! peut-être trop d’attente à force de voir des éloges ?
      Merci pour le lien vers mon billet!
      Bisous

  2. Pingback: Bilan Mars 2017 |

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s