Manga no Mokuyobi

Manga no Mokuyõbi [182]

Bonjour tout le monde!

Et oui je suis de retour avec ce rendez-vous!! Cela faisait plusieurs mois que je ne lisais plus de mangas mais là, je prépare un club de lectures spécial manga pour ma médiathèque. Du coup, pleins de nouveautés à lire, et du coup, envie de les partager avec vous! Alors c’est reparti!!

Voici ma lecture manga de la semaine!

 

 

 

Le Mari de mon frère / Gengoroh Tagame

Yaichi élève seul sa fille. Mais un jour, son quotidien va être perturbé… Perturbé par l’arrivée de Mike Flanagan dans sa vie. Ce Canadien n’est autre que le mari de son frère jumeau… Suite au décès de ce dernier, Mike est venu au Japon, pour réaliser un voyage identitaire dans la patrie de l’homme qu’il aimait. Yaichi n’a pas alors d’autre choix que d’accueillir chez lui ce beau-frère homosexuel, vis-à-vis de qui il ne sait pas comment il doit se comporter. Mais ne dit-on pas que la vérité sort de la bouche des enfants ? Peut-être que Kana, avec son regard de petite fille, saura lui donner les bonnes réponses…

J’ai beaucoup aimé la fraicheur de ce manga, la légereté de ton et l’angle de vision utilisée. Notamment celui de Kana, une enfant. Donc un regard innocent, qui fait des remarques censées, sans tabous. Elle fait juste appel à sa logique. Les perosnnages sont vraiment très attachants!

Beaucoup de gens devrait lire ce roman pour apprendre la tolérance et comprendre l’absurdité de leur rejet et ainsi se remettre en question! 🙂


Tales of wedding rings / Maybe

Hime est venue faire ses adieux à son ami d’enfance, Sato. Celui-ci décide de la poursuivrez et se retrouve plongé dans un univers fantastique !! Là, il épouse Hime et devient ainsi le roi des Anneaux célébré par la légende. Satô vient d’endosser un lourd destin : vaincre le « Roi des Abysses » pour sauver le monde où est née Hime.

Satou & Hime somt complices depuis 10 ans. Leurs sentiments ont évolué mais aucun n’ose l’avouer à l’autre. Surtout Hime qui lui cache depuis toujours sa véritable identité. Elle est princesse d’un autre monde. Satou va la suivre sans se douter qu’il met les pieds dans une aventure périlleuse. Il va devoir combattre pour la survie de ce monde, surtout qu’il est désormais lié par le pouvoir de l’anneau à Hime.
Beaucoup d’humour dans ce manga. Un premier tome qui introduit bien l’univers et qui donne envie de savoir ce qu’il va se passer.


Alchimia / Samantha Bailly, Miya

Saë est une jeune alchimiste qui voyage avec ses compagnons à travers le royaume d’Alchimia en utilisant ses pouvoirs pour collecter et protéger la mémoire de son peuple. Mais la guerre éclate avec le royaume voisin, Ifen. La jeune femme est sauvée en pleine tourmente par un jeune soldat ifénien, Idan. Elle l’accueille sur son navire afin qu’il échappe à la mort.

Premier manga de l’auteure française (Ames jumelles, Souvenirs perdues…).

Ce début d’aventure est très prometteur. On rentre dans un univers original, travaillé, séduisant. Les choses se mettent en place à la fois rapidement et simplement. On situe rapidement les conflits, les pouvoirs et volontés de chacun. L’apparition héroïque (malgré lui) d’Idan est quelque chose de déjà vu. On sent venir la dualité émotionnelle qui va se jouer dans le trio Saë/Idan/Ethiel mais ce n’est pas dérangeant! Je me suis laissée portée par le récit et du coup j’ai trouvé ce premier tome trop court! Vivement la suite!


Le Couvent des damnées / Minoru Takeyoshi

Au XVIe siècle, dans le Saint-Empire romain, l’inquisition condamnait de nombreux innocents au bûcher. Privée de sa famille, Ella se retrouve envoyée dans un couvent qui rééduque “les filles de sorcières”. Tortures et miracles viendront-ils à bout de la flamme de vengeance qui brûle en elle ?

Minoru Takeyoshi  nous offre un pan de l’histoire très sombre : la chasse aux sorcières en Allemagne au XVIème siècle. Les thèmes traités seront la religion, la vengeance, tout ça sur un fond de violence…
L’ambiance est très noire en adéquation avec le thème et l’intrigue. Les personnages charismatiques, en souffrance et en colère. On comprend leur détresse, leurs actes. Les regards sont très expressifs. J’ai ressenti d’ailleurs un malaise face à certains personnages très sadiques (les tortures véridiques de l’époque font vraiment froid dans le dos! Ils avaeint vraiment beaucoup d’imagination!!)
Un manga travaillé et documenté.

 

Et vous, vous connaissez ces mangas ?

A très bientôt pour de nouvelles lectures!

PS : Vous voulez participer au rendez-vous ? N’hésitez pas à laisser le lien de votre article en commentaire et je le rajouterai à la suite de ce billet!
PS bis : Si vous êtes tentés, merci de mettre le logo,
et de préciser que l’idée vient d’ici (avec un petit lien vers mon blog 🙂 )


Une réflexion sur “Manga no Mokuyõbi [182]

  1. Pingback: Bilan Mars 2017 |

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s