Roman "jeunes adultes"

Mosquitoland de David Arnold

Mosquitoland

titre original : Mosquitoland

Auteur : David Arnold

trad. de l’anglais par Maud Ortalda

351 p.

Milan, 2017

résumé Mary Iris Malone, que tout le monde appelle Mim, ne voit pas le monde comme tout le monde. Atteinte de troubles mentaux, elle navigue entre le monde réel et le monde qu’elle s’invente. Le jour où elle apprend que sa mère est très malade, elle part bille en tête la retrouver, même s’il faut pour cela traverser les États-Unis. Commence un surprenant et émouvant road movie. La route, les bonnes et les mauvaises rencontres, l’espoir et la désillusion. Et, au bout de chemin, une ado qui fait face à ses propres démons.
 Je m’appelle Mary Iris  Malone et je ne vais pas bien.
cequejenaipensé Mary Iris Malone ou plutôt Mim est une jeune fille perturbée. En l’espace de quelques mois, sa vie a été complètement chamboulée : divorce, déménagement, remariage… plus des valises psychologiques et familiales qu’elle traîne derrière elle depuis toujours. Dès les premières pages, le lecteur est sensible à sa détresse, à son mal-être. Alors qu’elle est convoquée une nouvelle fois dans le bureau du proviseur, elle entend son père et sa belle-mère que sa mère est malade… Elle ne savait pas. C’est un véritable choc pour elle. Ahurie, hébétée, elle fait demi tour, quitte le lycée, fonce chez elle, prend des sous, quelques affaires et part : direction Cleveland à 1524 km de là.
C’est alors le début d’un road trip unique, une parenthèse dans sa vie qui va la faire réfléchir, grandir, mûrir. Au gré de rencontres inattendues et originales et d’incidents de parcours, on la suit dans ce voyage rocambolesque. Le récit de ce périple nous est livré brut par Mim elle-même. Le lecteur est donc au plus près de ses émotions, de ses doutes, de ses peurs. Plusieurs courriers rédigés de sa main dans son journal de bord à l’attention d’une certaine Isabel (dont on ignore qui elle est pour Mim) nous éclaire sur son passé et sa situation vis à vis de ses parents.
Durant quelques chapitres, je ne savais pas trop où me situer, je ne savais pas trop mettre des mots sur la véritable personnalité de Mim. Et comme on sait qu’elle est suivi par un psychiatre, qu’elle prend des médicaments… il m’a fallu longtemps pour la déchiffrer, l’apprivoiser. C’est ce qui m’a fait encore plus m’attacher à cette jeune fille qui est au final incomprise, trop secrète, et terriblement perturbée par ce qu’elle a vécu et vit.
L’expérience qu’on vit à ses côtés l’a transforme, l’éveille à elle-même ainsi qu’aux autres. Elle va créer des liens avec des personnes de passages dans sa vie, faire des rencontres inoubliables, d’autres qui seront perturbantes. Mais tout ce qu’elle traverse (car ce road-trip sera moins paisible qu’il n’aurait pu l’être) l’amène à mieux accepter ce qui l’attend au bout du chemin.
Et si cette histoire finalement n’était que le début d’une autre ?
J’ai découvert la plume de David Arnold, une plume attendrissante, pleine de tendresse pour ses personnages, un mélange d’humour en parfait équilibre avec la dose de réflexion qui découle de la personnalité alambiquée de Mim.
en bref Un road-trip déroutant au départ mais qui finit par nous emporté dans son sillage, au grè de rencontres avec des personnages attachants, et une héroïne touchante. Une très belle aventure à vivre aux côtés de Mim, la seule et l’unique!

Une réflexion sur “Mosquitoland de David Arnold

  1. Pingback: Bilan Avril 2017 |

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s