Feel good books/Roman

Là où tu iras j’irai de Marie Vareille

Là où tu iras j’irai

Auteure : Marie Vareille

360 p.

Mazarine, 2017

résuméIsabelle rêve d’une vie d’actrice mais mène une vie lambda. Un jour, fauchée, elle accepte pour travail de séduire un jeune veuf sur le point de se remarier. Elle doit alors partir en Italie et se faire passer pour la nourrice de la famille riche famille des Kozlowski. Ce qu’elle n’avait pas prévu, c’est que les enfants lui en font voir de toutes les couleurs.
  – Celui-ci est à trois cents euros.
Le vendeur posa dans les bras d’Isabelle un adorable bébé labrador. Elle sourit, lui gratta la tête et embrassa le chiot entre ses deux oreilles.
– Je le trouve mignon, dit Quentin, mais c’est ton anniversaire, donc si tu en préfères un autre…
Elle hésita, balaya du regard l’animalerie et s’arrêta comme frappée par la foudre.
– Lui !
cequejenaipensé A force d’entendre parlé des romans de Marie Vareille (notamment de Je peux très bien me passer de toi), il me tardait d’avoir ce nouvel opus entre les mains et de m’y plonger. Et une fois commencé on a du mal à le lâcher tellement on y est bien! Certes, l’héroïne est un poil horripilante et fait penser à une ado capricieuse alors qu’elle a 32 ans, mais on finit par vouloir en faire une amie. Elle a des réactions inattendues la plupart du temps, est assez maladroite dans son comportement mais tente tant bien que mal de rattraper les situations catastrophiques qu’elle provoque. J’ai beaucoup aimé l’évolution du personnage proposée par Marie Vareille.
En couple et heureuse au début du roman, Isabelle se retrouve assez rapidement célibataire car elle ne veut pas d’enfants (elle les déteste) et ne veut donc pas obliger son compagnon Quentin à renoncer à son rêve de fonder une famille. Elle qui rêve d’être actrice (dans sa jeunesse elle a eu beaucoup de succès dans un film) cumule les castings foireux. Caissière à mi-temps à McDo, elle déprime sur sa vie et son futur. Heureusement elle peut toujours compter sur sa meilleure amie Amina et son meilleur ami Alexandre. Ils sont toujours francs avec elle. Par un concours de circonstance, elle va accepter un contrat complètement loufoque, tordu et risqué, d’une jeune ado, Adriana! Isabelle devra séduire Jan Kozlowski, le père de la jeune fille, qui doit prochaine épouser une femme qu’elle déteste! Pour se faire, elle devra prendre une fausse identité et endosser le rôle d’une super nounou à domicile pour s’occuper de son petit frère, Nicolas, muet depuis le décès de leur mère, de sa soeur Zoé et aussi d’elle-même. Isabelle sent tout de suite que c’est une situation complètement foireuse mais son compte en banque et sa récente rupture la pousse à accepter. Là voilà donc partie pour 15 jours en Italie, dans une famille de la haute société, dont elle est loin de connaître les us et coutumes, pour s’occuper d’enfants! Là on peut dire que sa vie vient radicalement de changer! Et la suite des aventures nous confirmera bien ça! On va apprendre à connaître plus ce jeune femme qui cache sous son énergie débordante une âme tourmentée et blessée, à connaître également cette famille très touchante. Cette rencontre de deux mondes opposées va provoquer un cataclysme dans leur rapport à l’autre. 
Au fil des pages, on a l’impression de faire partie de cette petite famille en reconstruction. J’ai passé de tellement bons et beaux moments avec eux. On rit, on pleure, on est ému, on sourit, on est exaspéré par les réactions de certains, on est étonné par d’autres… et on ne peut que tomber amoureux du personnage atypique qu’est Isabelle! Sa spontanéité, sa fraîcheur, son franc-parler fait mouche dans cette famille baigner dans le silence depuis des années. Mais tout ça cache aussi ses blessures passées et qui quand elle nous sont dévoilées expliquent bien des choses sur son comportements et ses réactions. Sa rencontre avec cette famille va avoir un effet cathartique sur elle comme sur eux.
Coté rythme de l’intrigue, pas le temps de s’ennuyer entre les maladresses d’Isabelle, les colères de la grand-mères, les disputes des deux soeurs, la douleur du petit Nicolas… On passe vraiment par tout un tas d’émotions et même si l’on devine facilement comment tout cela va se terminer, on reste surpris par un dernier élément inattendu.
en bref Une comédie débordante d’humour et d’émotion!

3 réflexions sur “Là où tu iras j’irai de Marie Vareille

  1. Je n’ose pas le lire à cause du thème… Si ça finit que l’héroïne découvre soudainement qu’en fait, elle rate sa vie et qu’elle veut un tas d’enfant je hurle, je pense! :))

  2. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous? #299# |

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s