Roman jeunesse

Confessions d’un ami imaginaire de Michelle Cuevas

Confessions d’un ami imaginaire, mémoires de Jacques Papier

titre original : Confessions of an imaginary friend

Auteure : Michelle Cuevas

trad. de l’anglais (USA) par Lilas Nord

187 p.

Nathan, 2017

résumé Jacques Papier a l’impression que personne ne l’aime. La maîtresse l’ignore quand il lève la main, personne ne lui passe le ballon en sport. Heureusement qu’il y a Fleur, sa soeur et meilleure amie, qui le comprend si bien. Un jour Jacques apprend que sa soeur Fleur a un ami imaginaire. Il se met à son tour à s’inventer un ami imaginaire. Et si lui-même n’était pas tout à fait réel ?
  Eh oui, ô lecteurs, j’ai décidé d’écrire mes mémoires. Et le premier chapitre s’intitule tout simplement : TOUT LE MONDE DÉTESTE JACQUES PAPIER.
cequejenaipensé Michelle Cuevas aborde, dans ce petit roman jeunesse paru en début d’année, un sujet délicat avec beaucoup de finesse et d’humour : l’impression d’être transparent par l’enfant. Le héros de ce roman se nomme Jacques Papier. Toute sa vie (il a 8 ans), il l’a passé dans l’ombre de sa soeur jumelle Fleur. A l’école, à la maison, personne ne fait attention à lui, ne lui répond.  Il sature de toute cette indifférence.  Le seul qui le remarque, hormis Fleur, c’est le terrible teckel de la famille! Beurk il le hait plus que tout ce truc qui ne ressemble à rien! En décidant d’écrire ses mémoires et donc de tenir un journal, il va relever des indices sur ce qu’il est réellement : il est transparent et invisible et ce pour une bonne raison : il est l’ami imaginaire de Fleur. Il n’y a donc qu’elle qui est capable de le voir !
Le roman est construit autour de cette découverte. Dans un premier temps, le jeune lecteur pourra s’identifier à ce jeune homme intelligent et débrouillard que personne ne remarque. Puis la découverte de son identité lui révélera qu’on peut être différent mais important dans la vie, que tout le monde à un rôle à tenir. Ce qui m’a beaucoup plus dans cette seconde partie c’est la découverte de sa condition d’ami imaginaire et de ce que cela implique pour Jacques. C’est un véritable sacerdoce qu’il découvre. Il a des missions à remplir et une fois accomplies et libérés, il doit passer à autre chose. Par le biais de l’humour, l’auteure met en avant l’importance de l’amitié, même imaginaire, dans la construction de la confiance en soi de l’enfant. Il y a beaucoup de douceur et de tendresse dans la plume de l’auteure. j’ai apprécié les différentes facettes du récit, la façon dont elle traite son sujet. Et elle nous offre une très jolie conclusion, une invitation au rêve et à l’imagination.
Jacques est un personnage très attachant et il est très agréable de faire sa connaissance, et de voir l’évolution de son personnage. Il illustre la confiance en soi, personnalise la prise de conscience de l’enfant.
Au grè des pages, de petites illustrations enfantines accompagnent le récit de Jacques. Dessins maladroits, tremblotants qui rajoutent au dynamisme et à la malice de l’histoire. Un texte qui plaira aux enfants et aux grands enfants! 😉
en bref Beaucoup de poésie dans ce récit qui appelle à la rêverie, à développer son imaginaire.

2 réflexions sur “Confessions d’un ami imaginaire de Michelle Cuevas

  1. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous? #300# |

  2. Pingback: Bilan Mai 2017 |

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s