Romance

Confess de Colleen Hoover

Confess

Titre original : Confess

Auteure : Colleen Hoover
trad. de l’anglais (États-Unis) par Pauline Vidal
343 p.
Pocket, 2017 (17071)

 

résumé Auburn Reed a des plans très précis pour son avenir, et elle ne laissera personne se mettre sur son chemin. Lorsqu’elle franchit la porte d’une galerie d’art à Dallas pour un entretien, elle s’attend à tout sauf à l’irrésistible attraction qui la pousse vers Owen Gentry. Cet artiste énigmatique semble avoir beaucoup de choses à vouloir cacher à tout prix. Pour tenter de découvrir ses secrets les plus intimes, Auburn va baisser toutes ses barrières, pour comprendre qu’elle risque bien plus gros qu’elle ne pensait. Elle n’a qu’une solution : s’éloigner d’Owen au plus vite. Mais la dernière chose que souhaite Owen, c’est la perdre. Pour sauver leur relation, il devra tout confesser. Mais parfois, les mots peuvent être bien plus destructeur que la vérité…

çacommencepar Je franchis les portes de l’hôpital, bien consciente de la dernière fois.
cequejenaipensé Ah là là… mon petit coeur a une nouvelle fois été chamboulée par une histoire de Colleen Hoover! elle a l’art et la manière de créer d’emblée des personnages charismatiques, envoûtants et attachants vous ne trouvez pas?
On fait la connaissance avec Auburn, l’héroïne de cette nouvelle romance, cinq ans avant le début de l’intrigue principale. Elle est au chevet de son premier amour. Ce dernier vit ses derniers jours mais elle est obligée de lui faire ses adieux.
Cinq ans plus tard, on la retrouve de nouveau au Texas. Elle se débat avec son quotidien, à la recherche d’un emploi. Son regard va alors croiser une annonce épinglée sur une porte « Offre d’emploi; frapper pour en savoir plus ». Autour, sur les baies vitrées, sont scotchées des confessions anonymes. Auburn, curieuse – et un peu désespérée aussi il faut bien l’avouer, va frapper à cette porte mystérieuse. Un jeune homme va lui ouvrir la porte, Owen. Très vite, elle se retrouve dans le feu de l’action. Il a besoin d’elle pour assurer l’organisation de son exposition éphémère le soir même! Elle découvre l’univers unique de ce peintre qui se sert des confessions pour réaliser ses oeuvres. C’est magnifique, impressionnant, émouvant, envoûtant. Auburn se laisse absorber par les coups de pinceaux, ressent les émotions au plus profond de son âme. Owen l’observe. Entre eux, une complicité va très vite naître. Il semble se comprendre, se répondre. Auburn donne l’impression de souffler, de respirer avec lui. Car, en tant que lecteur, on ne la sent pas heureuse ni épanouie dès les premières pages. On sent le poids de son passé, on sent qu’elle a une part secrète de son quotidien qu’elle garde précieusement à l’abri. Owen a lui aussi des secrets. Malheureusement, ces non-dits vont se mettre en travers de leur idylle et la réalité va les rattraper.
Auburn et Owen sont deux personnages auxquelles on s’attache très rapidement. Tout d’abord à Auburn puisqu’on fait d’emblée sa connaissance par le drame qu’elle a vécu. On ne peut ressentir que de l’empathie pour elle. Puis Owen, mystérieux, artiste. Une tel aura se dégage en leur présence qu’au cours de ma lecture, j’avais l’impression d’être dans la même bulle qu’eux. La vérité qu’ils se cachent l’un à l’autre se dévoile peu à peu au lecteur. Et même si on comprend leur crainte de décevoir l’autre, on ne peut qu’espérer qu’ils se fassent confiance (à eux-même ainsi qu’à l’autre). Parce ce qu’il se passe entre eux est intense et rapide, et ils n’ont donc pas vraiment de recul ni suffisamment de connaissance mutuelle pour se faire une véritable idée de la réaction de l’autre. Ah les non-dits et les secrets, la base des romances!! Et avec en plus Colleen Hoover à la barre vous avez là une formule gagnante!
Sa plume reste toujours aussi agréable à lire. Elle rend palpable les émotions de chacun, implique ainsi son lecteur. Ce roman est cependant un peu particulier dans la bibliographie de l’auteure car ici et là sont insérées des tableaux d’Owen. Ainsi son art est représenté visuellement et on peut à notre tour être absorbé par les traits expressifs et énergiques de ses oeuvres. Et celui qui se cache en réalité derrière ces portraits se nomme Danny O’Connor. Et je suis, tout comme Auburn et l’auteure, tombée amoureuse de son art! Des tableaux incroyables. Il est dommage d’ailleurs de ne pouvoir les avoir en couleur dans le livre! Je vous invite à avoir la curiosité de taper son nom dans la barre de recherche de votre ami navigateur de recherche!
Ce roman a été porté à l’écran en série tv en avril dernier : 7 épisodes de 25 min chacun. J’ai commencé à la regarder (un seul épisode pour l’instant) pour me faire une petite idée et pouvoir en parler un peu ici. On retrouve au casting Katie Leclerc (Switched at birth), Ryan Cooper  ou Sherilyn Fenn.
 Il y a déjà pas mal de petites adaptations/libertés par rapport au synopsis original qui j’espère ne nuiront pas au déroulement logique (et connu) de l’intrigue. On a l’agréable surprise de voir furtivement Colleen Hoover en figurante. Et on pourra également apprécier de voir les tableaux de Danny O’Connor mis en valeur.
12992811_10209213650040435_505270499_n Une jolie romance qui accompagnera un moment plaisir pendant vos prochaines vacances (ou avant!!). les personnages sont attachants et le récit véhicule beaucoup d’émotion. Une lecture vraiment agréable!

Une réflexion sur “Confess de Colleen Hoover

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s