Roman

Danser, encore de Julie de Lestrange

Danser, encore

Autrice : Julie de Lestrange

268 p.

Mazarine, 2017

résumé Alexandre, Marco, Sophie et les autres se connaissent depuis l’enfance. Ensemble ils sont nés, ensemble ils ont grandi, en toute insouciance. Mais lorsque la vie les prend au sortir de l’adolescence, la chute est brutale. En une décennie, cette jeunesse perdue mais pas désillusionnée va devoir apprendre à se battre pour exister. À travers les drames subsistent l’amitié, les fous-rires et les joies. Et l’amour, qui les sauvera.
Tendre portrait d’une génération, Hier encore c’était l’été est un roman résolument optimiste qui accroche le cœur pour ne plus le lâcher. C’est l’histoire de nos guerres quotidiennes, de nos victoires et de nos peines.
C’est surtout l’histoire de la vie et d’une bande d’amis dont on voudrait faire partie.
 

çacommencepar Pourtant, c’était un jour au goût de victoire.
De ces satisfactions modestes et cependant savoureuses qui couronnent les journées bien remplies, nos quotidiens de soldats.

cequejenaipensé Avec le succès de Hier encore, c’était l’été, j’avais très envie de découvrir à mon tour la plume et l’univers de Julie de Lestrange. Je ne savais pas du tout que c’était la suite des aventures de la bande de copains de son premier roman mais cela ne m’a pas du tout dérangée pour apprécier ma lecture. Au contraire, j’ai encore plus envie d’aller y jeter un oeil maintenant.

J’ai donc fait la connaissance tout d’abord d’Alexandre et Sophie, mariés, passionnés (ou moins)  par leur travail, toujours aussi amoureux. Puis j’ai fait la connaissance de leur famille, de Marco, l’ami de toujours. On suit dans un premier temps leur quotidien, qui connaît des hauts et des bas. Amour, disputes, relations complexes, joie et peine. On assiste à un fragment de vie de personnages qui pourraient être moi, qui sont peut-être vous. Ce qu’ils vivent on le ressent, on l’a vécu, on le vivra… Ils doivent chacun faire face à la réalité du quotidien, aux responsabilités d’être adultes, continuer malgré les épreuves que la vie nous tend, faire face à l’actualité brutale. D’ailleurs, Julie de Lestrange évoque cette actualité, les attentats, nos actions envers les migrants, la peur de l’avenir. Elle met des mots sur les maux modernes.

Julie de Lestrange donne vie à des personnages entiers avec leurs qualités et leurs défauts, leurs failles et leurs doutes. J’ai aimé lire des personnages vivants. J’ai aimé me questionner sur ce que je ferais à leur place. J’ai aimé les voir évoluer, grandir, mettre des mots sur leurs peurs, sur ce qu’ils ont envie d’être. J’ai eu l’impression, le temps de ma lecture, de faire partie de ce cercle d’amis si complice, si confiant les uns en les autres. Celui auquel je me suis le plus attaché est sans aucun doute Marco. Je ne sais pas ce qu’il s’est passé entre lui et moi, mais j’ai ressenti une empathie particulière pour lui.
L’autrice aborde des thèmes peu évidents, plus sombres que dans son premier roman (apparemment, de ce que j’ai pu en lire), mais elle laisse planer l’espoir en l’avenir, diffuse des moments de bonheurs. On est bien dans ce roman.

en bref Une aventure humaine. Un roman aux personnages entiers et vivants.

 

4 réflexions sur “Danser, encore de Julie de Lestrange

  1. Pingback: Bilan Octobre 2017 |

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s