Feel good books/Roman

Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie de Virginie Grimaldi

Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie

Auteure : Virginie Grimaldi

458 p.

Fayard, 2017

résuméPauline, quittée par son mari Ben, se retrouve obligée de vivre chez ses parents avec son fils de quatre ans. D’abord abattue, elle décide de ranimer ce qui avait fait tenir sa relation avec Ben jusque là. En lui envoyant, chaque jour, le souvenir d’une histoire liée à leur rencontre, elle tente de rappeler à Ben, qui l’a peut-être oublié, qu’ils se sont aimés.

çacommencepar Il est en retard, comme toujours. Il l’était pour notre premier rendez-vous, il l’était pour notre mariage, il serait capable de l’être pour son enterrement.

cequejenaipensé Ah… un nouveau Virginie Grimaldi! Toujours un immense plaisir de retrouver cette plume toujours aussi sensible, tendre avec sa petite touche d’humour et de sincérité. Je sais que dès que j’ouvre un de ses romans je vais passer un moment délicieux, émouvant. Et celui-ci n’échappe pas à la règle (oui j’ai versé ma petite larme mais j’ai aussi beaucoup ri!).
Pauline, notre héroïne, ne veut pas accepter la réalité. Ben, son mari, son âme sœur, son ami, son amant, sa moitié… ne l’aime plus et veut divorcer. Pour elle, ce n’est qu’une passade, il va finir par réaliser son erreur, qu’il l’aime toujours; Il ne peut en être autrement après tout ce qu’ils ont pu vivre ensemble, après toutes leurs promesses. Elle retourne vivre avec son fils Jules chez ses parents. Pour un temps. Le temps qu’il réalise. Le temps passe. La dépression, le désespoir s’installe. Mais elle est toujours dans le déni. Alors elle décide d’écrire à Ben. Elle lui demande de patienter quelques semaines. le temps qu’il lise tous les souvenirs partagés qu’elle va lui écrire. Il accepte. Alors elle couche par écrit leur rencontre, leur premier rendez-vous, leur complicité, leur rêve, leur amour passionné… Et par ses mots elle veut lui prouver que leur chemin ensemble doit continuer.
En parallèle à ses lettres, la vie suit son cours. Si Pauline n’accepte pas la réalité, son entourage voit bien qu’elle s’enlise, qu’elle déprime et qu’elle perd le goût de tout. Ce qui l’a fait avancer c’est avant tout l’amour pour son fils mais elle devient impatiente, entre autre. Mise en congé de force, elle va rejoindre sa famille à Arcachon pour passer un mois de vacances en famille. Elle y va à reculons mais cet été changera beaucoup de chose en elle.
L’histoire de Pauline pourrait être l’histoire de tout le monde et c’est pourquoi elle chamboule autant son lecture. Pauline est vraiment touchante. Et si l’on comprend sa détermination dans son amour pour Ben, on aimerait aussi qu’elle aille de l’avant, qu’elle arrête de se faire du mal pour rien. J’ai eu mal pour elle. Ses lettres sont si vibrantes d’émotion, si pleine d’amour et de tendresse. On ne peut qu’imaginer quel beau couple ils formaient ensemble. Et on se demande ce qu’il leur ait arrivé pour en arriver à cette séparation. Ses missives seront libératrices pour Pauline. Petit à petit, elles allégeront sa peine, lui feront passer un cap. Cependant, on a conscience qu’il manque un détail et ce sera Ben qui nous le livrera, dans des lettres, à son tour. Et cette révélation nous ouvrira les yeux sur les différentes réactions de Pauline, une vérité qui donnera sens à cet attachement, à cette détermination.
La famille de Pauline est vraiment haute en couleur. Une famille vivante et unique! Il y a beaucoup de querelles entre eux mais on ressent également la force qui se dégage d’eux quand ils sont ensemble. Ce sont eux qui apportent la dose d’humour du roman. Ils sont tellement entier que cela donne de belles scènes de connivence et de joie. Ce sera eux le moteur de Pauline. Ainsi que le petit Jules avec son zozotement. il est vraiment craquant!
Comme je le disais au début de ce billet, même si ce roman apporte sa dose de légèreté, au fil des pages, on sent un nuage qui plane au dessus de l’histoire de Pauline et Ben, un nuage sombre. Et la dernière partie fait monter les émotions, serrer la gorge, et personnellement pleurer…
en bref  Un roman sincère, juste. Encore une belle histoire comme le sait si bien les écrire Virginie Grimaldi! Merci!

2 réflexions sur “Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie de Virginie Grimaldi

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s