Feel good books/Roman

L’Atelier des souvenirs d’Anne Idoux-Thivet

L’Atelier des souvenirs

Autrice : Anne Idoux-Thivet

344 p.

Michel Lafon, 2018

résuméAlice végète depuis trois ans dans le déprimant état de chômeuse surdiplômée, quand elle a l’idée d’animer des ateliers d’écriture dans des maisons de retraite. Suzanne, Germaine, Jeanne, Elisabeth, Georges, Lucien… : les anciens dont elle croise la route sont tous plus attachants les uns que les autres. Au fil des séances d’écriture, les retraités dévoilent des bribes de leur passé tout en complotant pour influer sur l’avenir d’Alice. Un roman sur la solitude et la nostalgie. Sur l’amitié, la tendresse et l’amour, aussi…

çacommencepar Le directeur de la maison de retraite Les Mirabelliers, à Commercy, attendit qu’un semblant de silence se fût installé dans la salle à manger pour s’adresser à ses résidents. Il avait terminé le planning des animations pour le mois de novembre et avait trois ateliers hebdomadaires à leur proposer : un atelier confiture d’églantine, un atelier d’origami et un atelier d’écriture. Une pensionnaire dont il connaissait le caractère bien trempé agita la main.

 

cequejenaipensé Anne Idoux-Thivet signe ici un premier roman doux, tendre, drôle,… Il répond parfaitement au cahier des charges du feel good book !

Alice, après de belles études, se retrouve sans travail. Elle hérite de la maison de sa grand-mère au cœur de la Meuse. Elle quitte Paris pour s’installer à la campagne. Une occasion comme une autre de repartir à zéro. Et pourquoi pas se lancer dans des ateliers d’écriture? Sa nouvelle vocation trouvée elle commence dans deux maisons de retraite. Et elle est loin d’imaginer tout ce qui va changer dans sa vie. Suzanne, Germaine, Jeanne, Elisabeth, Georges et Lucien, les pensionnaires des EPHAD sont tous plus attachants les uns que les autres. Alice est une passionnée des mots, elle sait écouter les autres quitte à oublier de prendre soin d’elle. Alors que son atelier connaît un beau succès, chaque séance est l’occasion de faire remonter les souvenirs, l’occasion pour chacun de se rappeler, de raconter une part de soi. Et finalement chacun se prend au jeu. Une tendre complicité se lit entre les résidents et la jeune Alice. Les pensionnaires se rendent vite compte que derrière la générosité et le sourire d’Alice se cachent une grande solitude. Les membres des ateliers de deux maisons de retraite, sans concertation, décident chacun à leur manière de lui redonner le sourire et de lui trouver un amoureux, parce qu’elle le vaut bien!

La lecture est fluide, douce. Le récit est coupé en plusieurs courts chapitres. On découvre les écrits de chaque participant à l’atelier d’écriture rebaptisé l’atelier des souvenirs. L’histoire de chacun est mise en avant à tour de rôle grâce aux divers exercices créatifs d’Alice. On apprend à les connaître, à les apprécier malgré quelques caractères de prime abord difficiles. Dans la vie de ces deux maisons de retraite, il y a des hauts et des bas, des joies et des peines. Beaucoup de nostalgie dans les mots, mais jamais de pitié. Je suis ressortie de ma lecture avec le sourire. J’ai commencé cette lecture avec un pincement au cœur. Je venais de perdre ma grand-mère, qui résidait en EPHAD. Finalement cette lecture est tombée au bon moment. Elle m’a redonné le sourire. L’autrice rend un très bel hommage aux travailleurs des EPHAD (et c’est bien d’actualité en ce moment). Des gens qui sont là pour accompagner nos anciens, prendre soin d’eux. Et même si ma grand-mère ne se rendaient malheureusement plus compte de tout ça, il y avait une équipe en or pour prendre soin d’elle toutes ces années. 

Les personnages de ce roman sont tous attachants à leur façon. J’ai particulièrement apprécié l’héroïne, Alice. Malgré sa solitude, c’est une jeune femme qui a su rebondir et faire de sa vie quelque chose même si elle ne s’attendait pas à ça. Comme quoi la vie réserve de belles rencontres qui peuvent tout changer dans une vie.
Les autres personnages secondaires comme Chloé, l’ergothérapeute apportent également de beaux moments dans ce récit.

en bref Un roman tout doux, avec des personnages attendrissants et attachants. Un très joli moment de lecture.

 

Une réflexion sur “L’Atelier des souvenirs d’Anne Idoux-Thivet

  1. Pingback: Bilan Février 2018 |

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s