Roman

Le Cactus de Sarah Haywood

Le Cactus

titre original : The Cactus

Autrice : Sarah Haywood

448 p.

Denoël, 2018

résumé A quarante-cinq ans, Susan Green s’est fabriqué une vie parfaite : elle a un métier qu’elle adore, un joli studio dans lequel elle cultive ses précieux cactus, un arrangement bien particulier avec Richard, qui lui procure sorties culturelles et satisfaction sexuelle. Tout est sous contrôle, sauf son insupportable frère, Edward, un fainéant alcoolique qui vit aux crochets de leur mère malade. Cette merveilleuse mécanique commence à se dérégler quand Susan apprend qu’elle est enceinte (comment a-t-elle pu faire une erreur aussi énorme ?) et que sa mère décède en laissant à Edward la totalité de sa maison (comment sa mère a-t-elle pu la trahir ainsi ?). Hors de question de garder Richard, le père de l’enfant, dans le paysage, leur accord était très clair, et hors de question de laisser son frère hériter ! Déterminée, inflexible, Susan se bat sur tous les fronts, en vain. L’inaccessible « cactus » va-t-il enfin laisser un peu de place à l’improvisation et au lâcher-prise ?

Je ne suis pas du genre à garder la rancune, ruminer les désaccords ou douter des intentions d’autrui. Je ne me sens pas non plus obligée d’avoir le dernier mot à tout prix.

 

cequejenaipensé J’ai tout simplement adoré cette lecture plutôt piquante! Et en particulier son personnage principale : Susan !

C’est une femme d’une quarantaine d’années qui a le contrôle totale de sa vie, de sa vie sexuelle à celle professionnelle. Elle a besoin de cadre, d’organisation, de précision. Elle déteste perdre du temps et optimise toujours tout. On comprend vite en apprenant à la connaître que c’est une façon de se rassurer. Elle déteste les imprévus et elle va être gâtée! En effet, sa mère vient de décéder; Elle demande à son frère, avec qui elle a une relation plus que conflictuelle, de s’occuper des différentes démarches car il est sur place. La cérémonie est un désastre (ou presque!) et elle apprend que sa mère a établi un testament qui donne l’usufruit de la maison à son frère! C’est un coup dur pour elle qui ne comprend pas ce geste. Elle va tout mettre en œuvre pour prouver que son frère à manipuler et profiter de leur mère. Mais en entrant en guerre ouverte avec son frère, elle va remuer des choses auxquelles elle ne s’attendait pas!
De plus, dans sa vie si cadrée, un autre « accroc » intervient.


J’ai adoré ce personnage si buté, si catégorique, si perfectionniste mais finalement pas si sûre d’elle. Susan m’a profondément touchée par sa solitude, sa soif de justice. Ah c’est sûre elle est unique ! Mais au fil des pages, le lecteur voit son évolution, son ouverture aux autres et surtout à l’imprévu. Elle découvre les relations sociales en quelques sortes et se fait même des amis! Un véritable coup de force pour elle! J’ai beaucoup ri dans les passages où elle nous raconte qu’elle veut tout faire pour augmenter la productivité de ses collègues en établissant régulièrement une liste de mesures en mettre en œuvre (par exemple : c’est une véritable perte de temps d’être à deux à regarder la bouilloire chauffer l’eau! Une seule suffit non ? Elle est même sûre d’être remerciée pour une telle analyse!)  Le pire est qu’elle ne pense vraiment pas à mal en faisant de telles suggestions. C’est sa façon d’être! C’est tout. Bref, moi cette Susan je l’aime vraiment énormément (enfin peut-être pas en tant que collègue! ^^ ).

Ce qu’elle va remuer va chambouler son petit équilibre. Et l’autrice met ainsi en avant le fait qu’on peut toujours essayer de tout contrôler, on ne peut éviter la partie d’improvisation qui fait partie intégrante de la vie. 

En ce qui concerne, son combat pour cet héritage, on voit évidement venir certaines choses. L’une m’a pourtant vraiment scotchée! Je ne l’avais pas vu venir du tout! Et cela remet une partie de l’intrigue en perspective. 

J’ai dévoré ce roman en quelques heures et je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. Son rythme, le style de l’autrice, Sarah Haywood, m’ont embarqué : c’est vivant, c’est tour à tour drôle et émouvant. Mais la force réelle de ce roman ce sont les personnages. Je ne reviendrais pas sur Susan qui est la pièce maîtresse, mais il existe tout un éventail de personnage secondaire haut en couleur et qui apporte une touche de naturel et d’authenticité (Kate, Rob…) et une autre part apporte une touche d’humour par leur personnalité un peu beaucoup stéréotypée (Tante Sylvia, les cousines…).

Un petit mot avant de conclure : je suis absolument fan de la couverture française! Pas vous ?
Mais vous allez me dire pourquoi des cactus et pourquoi ce titre ? Je dirais, entre autre!!, que ça reflète plutôt bien la personnalité piquante de Susan !

12992811_10209213650040435_505270499_n Un roman qui m’a séduit par son originalité de ton et son personnage principal unique !

Quelques couvertures étrangères…

3 réflexions sur “Le Cactus de Sarah Haywood

  1. bonjour, avant de voir ton post sur instagram je n’avais vu qu’un « roman très convenu, avec une fin convenue » et je me suis dit aïe sur quel cactus j’ai choisi de me poser. Finalement je me rend compte que chaque lecteur arrive avec sa propre histoire et son humeur et donc avoir un ressenti différent. comme toi j’ai craqué sur ce personnage. Quand à rire se n’est qu’à postériori ! j’ai vu que nous avions d’autres lectures en commun il faudra que je revienne une fois lues et chroniquées.

    • Oui moi aussi avant de le commencer j’avais vu quelques avis négatifs mais je ne comprends pas pourquoi au final! On passe vraiment un bon moment avec ce livre!!
      Tu es la bienvenue ici! au plaisir de repapoter de nos lectures communes !!

  2. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous? #357# |

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s