Bande dessinée/Documentaires

Les Reflets changeants d’Aude Mermilliod

Les Reflets changeants

 

Autrice : Aude Mermilliod

196 p.

Le Lombard, 2017

résuméNice, en plein mois de juillet. Elsa, la vingtaine, oscille entre deux hommes. L’un ne lui convient probablement plus, l’autre lui fait encore un peu peur. Jean, 50 ans, voyageur frustré, est conducteur de train. Il est forcé de rester à terre pour s’occuper d’Alda, sa fille, arrivée un peu trop vite dans sa vie, suite à une passade amoureuse.Du haut de ses 80 ans, Emile, devenu sourd pendant la guerre d’Algérie, supporte de moins en moins le silence dans lequel il est enfermé. Trois personnages qui ne se connaissent pas, mais qui vont se croiser cet été-là… Une rencontre qui ne les laissera pas indemnes.

cequejenaipensé Aude Mermiliod… une découverte faite au Salon de la BD d’Eauze de cette année. J’ai de suite été attirée par le graphisme de la couverture et j’ai eu envie d’en savoir plus sur ses personnages se jetant dans la mer ! Et puis j’ai pu discuter un peu avec l’autrice et c’était un échange vraiment agréable  qui m’a encore plus donné envie d’ouvrir cette bande dessinée.

Trois narrateurs, trois personnages, trois destins qui vont se croiser. Celui d’Elsa, 22 ans, qui rêve d’amour et qui ne vit qu’une histoire à distance assez compliquée et destructrice. Celui de Jean, 53 ans, un papa merveilleux mais qui s’ennuie dans sa vie de conducteurs de train. Et puis il y a Émile, 79 ans, malheureux, souffrant d’acouphènes qui le coupent du monde.

Ils ne se connaissent pas mais la narratrice décide que leur chemin va se croiser, avoir des répercussions les uns chez les autres. Jean va rencontrer Émile sur le quai d’une gare. Ce dernier va oublier un carnet retraçant sa vie, ses erreurs, ses peurs, son histoire. Jean va être obsédé par cette histoire.

Ces trois personnages sont très différents, ont des vies à l’opposée l’une de l’autre mais chacune fera écho chez le lecteur. Au fil des pages se dessine le portrait de ses 3 héros de la vie quotidienne. On ressent leur mal-être, la façon dont ils se débattent dans leur vie. Et puis, un déclic, une rencontre qui va tout remuer, chambouler. On les voit renaître, s’épanouir, et se frayer un chemin vers une vie plus intense. Les mots de l’autrice résonne, sont sincères. Elle coupe son récit par des planches extraites du carnet d’Émile. En contraste avec les couleurs vives du reste de la bande dessinée, on découvre un pan de l’histoire dans des tons gris, comme une parenthèse. On apprendra d’ailleurs en fin d’ouvrages que les mots de ce journal intime sont librement inspirés de la vie du grand-père de l’autrice.

 

 

 

Les articles sont regroupés chez Moka cette semaine.

18 réflexions sur “Les Reflets changeants d’Aude Mermilliod

  1. Rencontrer les auteurs et discuter avec eux apportent une certaine aura à leurs livres et donnent davantage envie de les découvrir… Et ton avis, ajouté à celui des autres, me donnent bien envie de lire cet album!

  2. La couverture est jolie et donne envie, c’est clair. Mais les dessins que tu présentes font assez plats… A voir donc, si je le trouve en bibliothèque certainement… !

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s