Albums

Frida Nidoiseau de Tina Schlip et Silvan Borer

Frida Nidoiseau

Autrice : Tina Schlip

Ill. : Silvan Borer

44 p.

Helvetiq, 2018

Dès 5 ans

résumé Les cheveux de Frida cachent de nombreux secrets. Elle aime dissimuler toutes sortes d’objets dans sa chevelure frisée : ses crayons de couleur, son goûter ou encore son livre de coloriage. Les autres enfants ne s’intéressent pas à Frida jusqu’au jour où ils découvrent que des oiseaux se sont installés dans son nid chevelu !

 

cequejenaipensé Cet album m’a séduite dès que mon regard s’est posé sur l’illustration de couverture. Un orange doux, une jeune fille mis en avant, des coloris pastels et son titre : simplement Frida Nidoiseau.

J’ai donc ouvert mon livre et j’ai fait la connaissance de cette jeune Frida. Une petite fille moquée et mis de côté par ses petits camarades tout simplement à cause de sa coupe de cheveux. Une chevelure touffue, foisonnante qui lui a valu le surnom de Frida Nidoiseau, car elle aime grimper dans les arbres, pour s’isoler et contempler ce qui l’entoure.
Elle ne comprend pas ce harcèlement. Cela la blesse, elle en souffre. Pourtant, ses cheveux sont bien pratiques pour y cacher tout un tas de trésor : ses crayons, sa boîte à sandwich, sa gourde ou encore ses livres de coloriage. Un jour, après une énième méchanceté, elle va pourtant vivre un moment magique. Un moineau va s’installer entre ses mèches. Puis d’autres. Pour elle, la poésie est là. Enfin, son surnom prend un vrai sens. Elle va vouloir les nourrir puis s’occuper d’eux malgré l’avis de sa mère qui est déterminé à l’amener chez le coiffeur.

L’album met en avant les thèmes de tolérance, de la différence, de l’imagination de l’enfant, de la personnalité de chacun. L’album fera rire l’enfant à la découverte de la multitude d’objets cachés dans la tignasse de Frida. Mais il appelle aussi au dialogue sur le harcèlement, le « vivre ensemble », l’écoute de l’autre.

Les illustrations, tout comme la première de couverture, sont colorées, des formes rondes, douces, qui appellent à la contemplation de chaque page. J’ai apprécié aussi l’objet livre en lui-même : une couverture cartonnée épaisse, aux coins arrondis, au design travaillé.

Une belle découverte que je vous invite à lire à votre tour !

 

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s