Roman policier

Dans l’antre du monstre de Karen Rose

Dans l’antre du monstre

Titre original : Monster in the closet

Autrice : Karen Rose

traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Laura Génovèse, Mathilde Joly et Z. Papillon

HarperCollins, 2019

résumé À vingt-trois ans, Taylor Dawson débarque à Baltimore pour réaliser son rêve : travailler en tant qu’équithérapeuthe au centre Healing Hearts et aider les enfants victimes de traumatismes. Mais Taylor est aussi en quête de sa propre histoire. Son père, le détective Clay Maynard, qu’elle n’a jamais revu depuis qu’elle était tout bébé, travaille également à Healing Hearts.
Lorsque Taylor est amenée à s’occuper de deux fillettes dont la mère a été brutalement assassinée, elle découvre Clay sous un autre jour et fait la connaissance de Ford Elkhart, dont le regard la hante.
Mais au moment où Taylor se sent enfin prête à recommencer sa vie, une terrible menace surgit de l’ombre, lui révélant le vrai visage du mal.

çacommencepar Jazzie Jarvis ralentit alors qu’elle atteignait péniblement la troisième des quatre volées de marches menant à son appartement. Son visage ruisselait de sueur et son corps ployait sous le poids de son sac à dos. Sa maman avait oublié de venir la chercher. Encore.

cequejenaipenséJazzie, onze ans, rentre chez elle en colère. Sa mère a encore oublié de venir la chercher. Depuis des mois, elles vivent (avec sa petite sœur) avec sa grand-mère paternelle dans un petit appartement. Mais quand elle arrive, la porte est entrouverte, sa mère allongée sur le sol, inerte. L’agresseur est toujours dans le logement. Jazzie se cache et aperçoit l’assassin de sa mère. Elle sera retrouvée quelques heures plus tard par sa tante, sous le choc d’avoir vu sa mère se faire tuer par son père.

Taylor Dawson travaille pour l’été dans un centre d’un genre nouveau, qui aide les enfants victimes de traumatismes avec l’aide des chevaux. Même si ce centre est un lieu idéale pour se faire une idée sur son avenir professionnelle, la jeune Taylor n’est pas là par hasard. Elle est là pour faire connaissance avec son père, Clay, qu’elle n’a pas vu depuis qu’elle était bébé. Est-il un homme bien? ou est-il vraiment l’homme que sa mère lui a décrit tout sa vie? Un homme violent, dangereux qui n’hésiterait pas à la tuer. Taylor a eu peur de cet homme toute sa vie; Mais alors que sa mère est désormais décédée, elle découvre la réalité. Taylor se débat entre sa culpabilité et son désir de lier des liens avec ce père. Taylor sera amenée, par sa place dans le centre, à s’occuper de Jazzie et de sa jeune sœur. Cela fait désormais un mois que le drame a eu lieu et Jazzie s’est complètement refermée sur elle-même, ne dit plus un mot mais veille sur sa petite sœur comme si sa vie en dépendait. Personne ne sait ce qu’elle a vu. Les enquêteurs ont tu certaines choses dans leur dossier de façon volontaire pour la protéger mais cela ne suffira peut-être pas. Le danger se rapproche des fillettes et donc de Taylor.

Le thème central de ce roman noir est sans nul doute les relations familiales avec en fil conducteur la violence domestique (une thématique bien d’actualité). On a d’un côté, une violence réelle qui a commis a un féminicide et à un traumatisme pour des enfants. De l’autre, une violence psychologique d’une mère envers sa fille. Et même si cette mère aimait sa fille (et ça il n’y a aucun doute la dessus), elle s’est enfermé dans un mensonge qui a blessé de nombreuses personnes autour d’elle : sa fille, Taylor, le père de celle-ci qui n’a pas arrêté de la chercher, et son beau-père, un complice sans le savoir.

L’intrigue en elle-même ne réserve pas de gros revirements de situation car on connaît les coupables dès le départ. Mais Karen Rose a choisi de développer plutôt son intrigue du côté psychologique, des actes aux conséquences. Il y a quand même un stress quand à la présence de cet homme violent qui menace sans cesse Jazzie et ceux qui gravitent autour d’elle.

Mais ce que j’ai préféré (malgré les petites longueurs et les quelques répétitions) c’est l’intrigue qui tourne autour de Taylor, des conséquences des mensonges de sa mère sur la vie de sa fille mais pas seulement. Il s’agit d’une autre forme de violence. Sa fille a toujours vécu dans la peur d’un père violent alors qu’en réalité il se révèle être un homme bon, aimant, attentionné et protecteur. Elle est blessée par ses mensonges, a envie d’aller vers lui. Mais elle ne cesse de s’excuser comme si c’était elle a coupable et non une des victimes de sa mère. Elle se sent coupable d’apprécier cet homme, d’avoir envie de le connaître. Elle se sent coupable d’abandonner celui qu’elle appelle père depuis toujours, l’homme qui l’a élevé, qui l’a aimé, qui a perdu tellement lui aussi en croyant les dires de sa femme.

Ils ont toujours vécu isolé et là Taylor se retrouve au sein d’un vrai clan d’amis, une famille qui s’est choisi, qui sont ultra soudés les uns aux autres. Et qui ont eux aussi tous des moments douloureux dans leur vie, de véritables traumatismes. Ce n’est pas innocents qu’ils se sentent si en sécurité es uns avec les autres. Ils se sont choisis, ils se font confiance. Et Taylor arrive au cœur de tout ça. Ce n’est pas une faible femme. Elle est solide, déterminée, a du caractère mais malgré ça elle se sent fragile au milieu de cette nouvelle famille. D’ailleurs ce schéma familiale m’a fait énormément pensé à la série KGI de Maya Banks où chacun a sa propre histoire douloureuse, mais forme un bloc, une famille soudée et protectrice. Et on a même droit, tout comme dans KGI, a une dose de romance.

 

en bref Ce roman m’a énormément plu. J’avais découvert l’autrice il y a quelques temps avec son Lys rouge que j’avais beaucoup aimé également. Un bon mélange de thriller et de romance avec un thème d’actualité : la violence contre les femmes.
Très très envie de découvrir d’autres titres de cette autrice !

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s