Roman/Roman historique

Les Secrets de Cloudesley de Hannah Richell

Les Secrets de Cloudesley

titre original : The Peacock summer

Autrice : Hannah Richell

trad. de l’anglais par Julia Taylor

365 p.

Belfond, 2019 (Le Cercle)

résumé Quand un manoir de famille anglais recèle un terrible secret, celui des amours interdites entre une femme du monde et un peintre célèbre de l’après-guerre… Maggie, artiste de 25 ans, a mis les voiles pour l’Australie après une rupture avec son ami d’enfance et fiancé, Gus. Un jour, un appel de l’hôpital : Lillian, sa grand-mère chérie, celle qui l’a élevée, vient d’avoir une attaque. Aussitôt, Maggie s’envole direction l’Angleterre et la petite ville de Clouds Green dans la campagne du Buckinghamshire. Au chevet de Lilian, elle lui promet de la ramener chez elle, au manoir de Cloudesley. Mais Maggie se rend compte que la maison de son enfance a perdu de sa superbe : la poussière a colonisé les lieux, les fuites d’eaux et les dettes s’accumulent. Au fil des années, la fortune de feu Charles Overton, riche marchand d’art, s’est réduite comme peau de chagrin et les promoteurs immobiliers rodent tel des vautours. La jeune femme est bien décidée à remuer ciel et terre pour sauver le domaine mais la tâche s’annonce ardue. Elle ne sait pas encore qu’entre ses vieux murs, la demeure abrite un trésor mais aussi un terrible secret. Car soixante ans auparavant, le temps d’un été, Lillian a connu une passion dévastatrice, dangereuse, et a vu sa vie basculer… Maggie parviendra-t-elle à sauver Cloudesley ? La révélation du secret de Lillian lui permettra-t-elle de faire la paix avec son propre passé ?
çacommencepar Il ne faut pas grand chose pour rester invisible dans une maison comme celle-ci. Marcher sur la pointe des pieds, bien regarder où on va, savoir quelles marches grincent dans l’escalier ou quelle latte de parquet trahira ma présence.

cequejenaipensé Quel magnifique roman ! Je suis tout simplement sous le charme de cette histoire.

Dans un jeu d’aller-retour dans le temps, Hannah Richell nous offre le portrait de deux femmes exceptionnelles.

Maggie, jeune artiste, a fui son Angleterre natal à destination de l’Australie. Mais quand elle reçoit un appel lui apprenant que sa grand-mère, Lillian, est à l’hôpital, elle fait le voyage sans se poser de question. Cela fait un moment qu’elle est partie sans prévenir et elle ne sait pas à quoi s’attendre. Elle découvre le manoir familial, Cloudesley, dans un état de délabrement inquiétant. Ajouté à cela, les soucis financiers de sa grand-mère qu’elle découvre en rangeant ses papiers afin de voir comment il est possible de la réinstaller chez elle dans les meilleures conditions. La tâche se révèle ardue mais Maggie a de la ressource. Elle veut trouver un moyen.

Dans le passé, on fait la connaissance de Lillian plus jeune. Elle est l’épouse de Charles, propriétaire du manoir et riche homme d’affaires, et la mère adoptive du fils de Charles, Albie. Elle joue son rôle de femme modèle en société, mais intérieurement elle est brisée d’avoir perdue l’enfant qu’elle attendait. Et puis Charles est un mari violent, injuste et vraiment détestable. Si elle reste et subit les brimades et les coups c’est exclusivement pour Albie qu’elle tente de protéger au mieux. Un été, son mari engage un peintre pour lui créer un univers unique dans une pièce destinée à devenir le musée de sa collection d’objets d’art. Lillian en tombera profondément amoureuse. 

Elle est toujours assise là quand le cri retentit, fort et surnaturel, qui brise le silence. Aaaaaiiiioooo. Aaaaaiiiiioooo.
Lillian frémit. Ces horribles paons. La fierté de Charles, le symbole ostentatoire de son succès et de sa vanité. Ils font partis du spectacle que son mari donne si bien à voir : celui de leur vie parfaite.

Lillian et Maggie sont deux femmes d’exception. Elles sont fortes, courageuses et combatives. Elles ont des envies et des rêves qu’elles vivront chacune à leur façon, dans une époque où beaucoup de choses sont différentes. On découvre ce qu’a vécu Lillian mais que Maggie ignore, et dont elle n’apprendra que quelques bribes. en découvrant certaines choses, elle commencera à assembler les pièces du puzzle du grand secret familial mais elle sera loin de tout savoir…

L’écriture de Hannah Richelle m’a réellement envoûtée. Je me voyais évoluer aux côtés de ces deux héroïnes. Le décor est si bien décrit que l’on s’y projette sans soucis. elle décrit ses personnages avec tendresse, poésie. Et quand on referme le livre on a l’impression de quitter un membre de sa famille. J’ai souffert et espérée avec elles. J’ai détesté de toute mon âme avec elles. J’ai souri avec elles. J’ai versé quelques larmes aussi.

 

en bref Portrait flamboyant d’une famille à travers le temps. Sublime ! A lire évidemment !

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s