Roman/Roman Chick-Lit

Valeria – 1. Dans les pas de Valeria d’Elisabet Benavent

Valeria – 1. Dans les pas de Valeria

titre original : En los zapatos de Valeria

Autrice : Elisabet Benavent

399 p.

L’Archipel , 2019

résumé

Valeria aime les belles histoires d’amour.
  *
Valeria est romancière.
  *
  Valeria a trois amies  :
Lola, Carmen et Nera
  *
Valeria et ses amies partagent tout.
  *
  Valeria est mariée à Adrian,
Mais elle rencontre Victor…
*
  Valeria aime la sincérité.
*
  Valeria est unique.
*
  Comme toi  !
Complices et inséparables, Valeria et ses amies se racontent tout. Vraiment tout. Surtout leurs histoires de cœur…
Valeria commence à s’ennuyer dans les bras d’Adrian.
Lola s’éclate avec ses amants, qu’elle collectionne.
Carmen et son collègue de bureau se tournent autour.
Nerea, elle, vient enfin de rencontrer quelqu’un !

 

Valeria, c’est drôle, c’est vif. Ça pétille et ça passe aussi vite qu’une soirée entre filles.
çacommencepar Je cessai de pianoter sur mon clavier et relus mon texte : « . Peu importaient les mètres qui les séparaient, leurs pensées se télescopèrent, plongèrent, rebondirent à l’infini. Et, l’espace d’une seconde, tout se figea, même la brise qui agitait les arbres devant la fenêtre. Puis elle battit des paupières et ils détournèrent les yeux, à la fois honteux, affolés et excités à l’idée de tomber amoureux alors qu’ils ne se connaissaient pas. »
– Quelle daube ! m’écriai-je, même si j’étais la seule à la maison et que personne ne pouvait m’entendre.

cequejenaipensé Humour, sensualité et amitié. Ces trois mois résument assez bien ce roman !

La date de remise de mon manuscrit se rapprochait, et je ne voulais pas tout fiche en l’air en présentant à mon éditeur un roman sans saveur, bourré de clichés et prétentieux. Or, ce que j’avais réussi à pondre jusqu’ici réunissait précisément tous ces critères.

Valeria est une jeune femme qi a remis sa vie en question après le gros succès de son premier roman. Elle a décidé, en accord avec son mari, de quitter son boulot et de se consacrer à l’écriture. Mais voilà qu’elle angoisse et qu’elle déprime; Le second roman n’arrive pas. Ce n’est pas vraiment le syndrome de la page blanche puisqu’elle a écrit mais c’est qu’elle le trouve mauvais. Elle a peur de ne pas répondre aux attentes de son lectorat suite au premier succès. elle a peur de décevoir et de se décevoir. Elle se laisse du coup complètement aller, ne prend plus soin d’elle-même et évitent toute sortie en public. Mais c’est sans compter ses fidèles amies : Nerea, Lola et Carmen. Toutes les quatre sont inséparables et n’ont pas de barrière entre elles! Elles n’ont pas de secrets (ou presque) entre elles, ni de tabou.

La dépression de Valeria est accentuée par le fait que son mari, Adrian, et elle ne se parle quasi plus, et n’ont pas fait l’amour depuis des mois. Rien n’est plus pareil entre eux et elle n’arrive pas à comprendre pourquoi. Lors d’une soirée entre filles, bien arrosée, Val va rencontrer le sexy Victor, qui d’après Lola est un dieu au lit. L’attirance entre Val et lui est immédiate. Elle va se rapprocher de lui, dangereusement…

Ce que nous dicte la raison est une chose, ce que veulent nos hormones en est une autre.

Je me suis beaucoup amusée en lisant cette comédie romantique (et sexy). Valeria est très attachante. Les quatre amies sont pétillantes et on ne peut pas s’ennuyer à leurs côtés. On suit chacune d’entre elles dans les déboires de leurs vies amoureuses. J’ai aimé leurs relations si complices. Elles peuvent compter les unes sur les autres, elles sont là pour se conseiller, s’écouter, s’entraider, se soutenir ou pour se remettre sur le bon chemin. Quoi qu’il se passe elles seront là. C’est une des forces de ce roman d’ailleurs.

Le roman est écrit à la première personne, c’est Valeria qui s’adresse à nous. Mais l’autrice s’amuse à changer de point de vue entre deux paragraphes, pour que le lecteur puisse comprendre les réactions de chacun. Du coup, c’est parfois un peu déstabilisant pour lui, il faut prendre le pli de cette façon de rythmer la narration, et une fois que c’est fait, on peut facilement s’amuser des réactions de chacun (et les comprendre).

J’ai beaucoup aimé l’énergie et la simplicité de la plume de Elisabet Benavent. C’est fluide et on a l’impression que ça se lit tout seul tellement on s’y sent bien! On a l’impression de faire partie de la bande et c’est quand même agréable. J’ai aimé aussi le réalisme des émotions que vit et combat notre jeune protagoniste (surtout dans sa relation avec Victor). On appréciera aussi la mise en abîme de l’autrice sur son propre processus de création et son regard ironique sur les clichés liés au genre même.

A noter que la saga espagnol a connu un tel succès qu’elle est en cours d’adaptation par Netflix. Il me tarde le premier semestre 2020 pour (re)découvrir Valeria et ses amies !

 

en brefUn premier tome pétillant, dynamique, drôle et sexy !

Une réflexion sur “Valeria – 1. Dans les pas de Valeria d’Elisabet Benavent

  1. Pingback: Valeria – 2. Dans le miroir de Valeria d’Elisabet Benavent |

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s