Albums

Je t’aimerai toujours de Robert Munsch et Camille Jourdy

Je t’aimerai toujours

Auteurs : Robert Munsch et Camille Jourdy
trad. de l’anglais par Ilona Meyer

40 p.

Editions des éléphants, 2020

résumé Une mère berce son bébé en lui chantant des mots tendres. Au fil des pages, le bébé grandit et devient un enfant, puis un adolescent, puis un adulte sans que jamais ne le quittent cette berceuse et, avec elle, l’amour inconditionnel de sa mère. Un jour, trop vieille et trop malade, la mère ne parvient pas au bout de sa chanson. Avec ses mots, son fils la termine et, de retour chez lui, chante à son tour à sa petite fille ce refrain qui a bercé sa vie entière.
 
cequejenaipensé Je viens de tourner la dernière page de cet album… et une certaine nostalgie serre mon cœur.
L’album aborde le thème du cycle de la vie.
Une mère berce son tout-petit, et lui chante un air vibrant d’amour. Au fil des pages on voit cet enfant grandir, on voit sa mère vieillir, l’observer, réagir face à son fils qui grandit et mûrit chaque jour. Et on voit surtout son amour toujours aussi intense et vibrant pour lui avec cette berceuse qui ne quitte pas ces deux personnages au fil du temps. Un jour, la mère est trop vieille, trop malade pour continuer ce chant alors son fils prend le relais, la berce à son tour et prend soin d’elle comme elle l’a fait durant toute sa vie pour lui.
Cet album parle avec beaucoup de justesse de l’amour filial, un amour qui se susurre, qui se démontre, qui vibre, qui dure et se renforce jour après jour, malgré les épreuves.
Les mots de Robert Munsch sont poétiques, sincères, plein de tendresse. Et surtout impérissable. En effet, cet album est un classique outre Atlantique depuis 1986. Il parait pour la première fois en France avec, pour l’occasion, de nouvelles illustrations par Camille Jourdy, dont nous avons déjà pu apprécier le talent avec sa série Rosalie Blum (Actes Sud BD) ou plus récemment avec Les Vermeilles (Actes Sud BD) lui offre une petite « cure de rajeunissement », une pointe de modernité. Les illustrations reflètent aussi toute la poésie et la douceur du texte.
Première de couverture du même album
par Sheila MCGraw en 1988, éditions Firefly books
 
 

Une réflexion sur “Je t’aimerai toujours de Robert Munsch et Camille Jourdy

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s