Romance

La Crêperie des petits miracles d’Emily Blaine

La Crêperie des petits miracles

Autrice : Emily Blaine

369 p.
Harper Collins, 2020


résumé
Adèle a tout quitté : Paris, le grand restaurant dans lequel elle travaillait, la pression constante des cuisines, la misogynie du chef qui la bridait chaque jour un peu plus. Pour échapper au burn out, elle s’est réfugiée chez une amie de sa grand-mère, à Saint-Malo. Dans la crêperie de Joséphine, elle reprend petit à petit ses marques, restant loin des cuisines mais s’occupant du service et des clients. Dans ce cocon gourmand et chaleureux, elle devient celle à qui l’on demande des conseils d’écriture pour un discours municipal, un dossier de candidature ou une lettre de réclamation. Alors, quand la crêperie est menacée de fermeture, Adèle est prête à tout pour empêcher que ce bastion d’humanité et de bienveillance ne disparaisse. À tout, y compris à convaincre Arnaud Langlois, puissant homme d’affaires fraîchement divorcé, de devenir son associé.
J’ajustai la capuche de mon ciré, la maintenant de mes mains autour de ma tête. Depuis mon arrivée à Saint-Malo il y a trois ans, j’avais lutté contre ce cliché météorologique mais, après avoir subi la perte de quatre parapluies – le vent tourbillonnant faisait systématiquement plier les baleines -, je m’étais résolue à abandonner la lutte. Partiellement, du moins. Je n’avais pas succombé au jaune canari et j’avais choisi un imperméable bleu clair qui m’arrivait à mi-cuisse.

cequejenaipensé Une crêperie, la Bretagne et l’écriture d’Emily Blaine ? Il ne m’en fallait pas plus pour avoir envie de lire ce roman!! 

Je ne sais faire que ça, Arnaud. Cuisiner. J’aime ça. J’aime voir les gens sourire quand ils dégustent leurs assiettes, j’aime voir leurs yeux pétiller de joie, j’aime me dire que je fais partie d’histoires d’amour, de demandes en mariage, de repas de famille, d’annonces de grossesse. Est-ce que vous réalisez ce que je vous propose ? Je vous propose de faire partie de ces moments-là, d’être au cœur de milliers d’histoires en général, et dans la mienne, en particulier.

Adèle était une étoile montante de la cuisine parisienne. Une bonne place dans un grand restaurant, un concours TV remporté mais elle a tout quitté brusquement, du jour au lendemain, sans explication pour ses nombreux fans. Elle est désormais serveuse dans une petite crêperie de Saint-Malo. Elle y a retrouvé un certain équilibre et surtout elle tient sa résolution de ne pas s’approcher des fourneaux. Elle passe son temps libre à aider ses amis à rédiger des textes pour des événements importants. Mais sa nouvelle vie est sur le point de basculer à nouveau car Joséphine la propriétaire de la crêperie veut lui passer le relais en léguant son restaurant à Adèle ainsi qu’à un certain Arnaud, le petit-fils d’un ancien amour de Joséphine. mais ce Arnaud est dans la finance de produits high tech. Il n’y connaît rien en restauration. Et d’ailleurs sa vie à lui-aussi est en cours de changement, car il vient de divorcer et il doit trouver un équilibre entre un travail très prenant et la garde partagée avec sa fille.

La solitude n’est pas une question d’entourage, Adèle. D’ailleurs, généralement, cette foule autour de moi ne fait que me rappeler à quel point je suis seule.

Adèle d’abord réticente, semble très emballée à l’idée de la reprise de ce restaurant, comme si c’était la chose qu’elle attendait. Elle fourmille d’idées et compte bien convaincre Arnaud de se lancer dans l’aventure. Adèle est quelqu’un d’étonnant! Elle pétille, déborde d’imagination et est surtout très motivée par ce nouveau projet. Elle est quelqu’un de généreux envers les autres, à multiplier les gestes d’amour, elle est très spontanée. Arnaud, lui, est quelqu’un de plus calculateur. Il aime quand tout est organisé de façon logique mais sans être maniaque. Il est frileux dans le sens où il s’engage dans une affaire seulement si les risques sont calculés, seulement si ils sait où il met les pieds. Mais avec Adèle, sa part imprévisibilité prend le dessus. Il décide de lui faire confiance. Cette femme a un drôle d’effet sur lui et il apprécie beaucoup (bizarrement !).

J’ai aimé la relation qui naît entre ses deux protagonistes. Peut-être un peu prévisible mais cela ne m’a pas dérangé plus que ça. Mais ce que j’ai vraiment apprécié dans ce roman c’est le caractère solaire d’Adèle. Elle est chaleureuse, généreuse, passionnée et l’énergie qu’elle dégage est communicative. J’ai un seul regret peut-être : ne pas passer suffisamment de temps en cuisine à ses côtés, mais c’est un détail.

Dans ce roman, il y a aussi une jolie palette de personnages secondaires que j’ai aimé rencontrer comme le personnage de Sonia, la petite Zoé ou encore celui d’Elisa.

12992811_10209213650040435_505270499_n Une lecture très agréable dont on quitte les personnages avec le sourire.

 

2 réflexions sur “La Crêperie des petits miracles d’Emily Blaine

  1. Pingback: C’est lundi que lisez-vous ? #460# |

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s