SF / Fantastique

Entre chiens et loups – 5. Entre les lignes de Malorie Blackman

Entre chiens et loups
5. Entre les lignes

titre original : Crossfire

Autrice : Malorie Blackman

trad. de l’anglais (Royaume-Uni) par Amélie Sarn
408 p.
Michel Lafon, 2020

résumé Imaginez un monde.
Un monde où tout est noir ou blanc.
Où ce qui est puissant est noir est riche, puissant et dominant.
Où ce qui est blanc est pauvre, opprimé et méprisé.

Libby et Troy vivent leurs années lycée non sans tensions compte tenu de leur histoire personnelle et de leur couleur de peau différente.
Pourtant, les inégalités commencent à s’estomper. La preuve : Tobey Durbridge est le premier chef de gouvernement blanc. Et, quand il est accusé de meurtre, il se tourne vers celle qu’il a aimée plus que tout, Callie Rose Hadley. Cette brillante avocate est aussi la fille de Callum et Sephy, qui autrefois se sont battus pour changer ce monde…
Mais ce monde a-t-il vraiment changé?
Pour Libby et Troy comme Callie Rose et Tobey, les choses ne sont jamais aussi simples qu’il y paraît…

 

çacommencepar Au milieu d’un décor d’étable, une femme nihil à genoux, la nuque courbée. Probablement une mauvaise actrice sans aucun autre moyen de subsistance. Dans ses poings fermés, douze laisses reliées à de faux cochons granduer nature disposés autour d’elle comme les pétales d’une fleur.

 

cequejenaipensé Entre chiens et loups est pour moi une des séries incontournables de la littérature pour ados. Voire même un essentiel.

J’étais donc à la fois ravie et un peu craintive à l’idée d’une suite. Une suite qui arrive onze après le tome 4 (que j’ai relu avant celui-ci histoire de me remettre un peu les derniers faits en tête). Alors? Je ne sais pas si ce tome (et les suivants car la fin appelle une suite) était essentiel mais il a le bénéfice de prolonger la thématique chère à l’autrice : le racisme et la discrimination.

Cette ville est pleine de moutons qui n’attendent qu’une chose : qu’on leur dise quoi faire et quoi penser. Des moutons perdus sans un berger. Et tu sais la meilleure ? C’est que la plupart savent que le berger les mène droit vers la falaise, mais ils le suivent quand même parce que ça leur demande moins d’efforts que de réfléchir par eux-mêmes.

A la fin du tome précédent Callie, la fille de Sephy, une prima, et Tobey, un nihil, se sont quittés fâchés. Le temps est passé. Elle est devenue avocate et lui politicien. Il est le premier ministre Nihil, un exploit. Une menace pour d’autres. Depuis la fin de leur adolescence ils ne se sont pas revus.

Ils ne le savent pas mais le frère de Callie et la fille de Tobey, qui ont le même âge (merci à l’arbre généalogique en début de roman pour s’y retrouver dans les différentes générations), sont dans le même lycée. Et les deux ados viennent de se faire kidnapper. Par qui ? Pour quoi ?

Il est si difficile de dire la vérité dans un monde où le mensonge est monnaie courante.

Dans le même temps, Tobey vient demander l’aide de Callie. Il va être accusé du meurtre d’un ancien camarade commun, qui est devenu le roi de la pègre. Tobey joue son avenir politique, alors qu’il vient d’obtenir un poste clé et important pour l’avenir et l’intégration des nihils dans une société à majorité prima. La situation est délicate. Et le passé remonte à la surface. On revient sur leur ancienne relation et les conséquences dans leur vie jusqu’à ce jour.

Malorie Blackman commence donc ici un nouveau cycle de sa célèbre saga, un tome faisant le lien entre l’ancienne et la nouvelle génération. Un tome qui montre que les choses évoluent vraiment très doucement dans la société. Le racisme, l’intolérance, les préjugés et les discriminations sont encore bien ancrés dans les mœurs. Doit-on y voir une métaphore à notre société?

On reste toujours sur la même construction, un couple de personnage nihil/prima entre amitié/amour/rancœur. On a donc un schéma narratif répétitif par rapport aux précédents volets mais celui-ci ajoute la touche politique et manipulation.

J’ai aimé retrouvé l’ambiance, j’ai moins apprécié le côté répétitif de la trame. Un tome 6 est prévu, je le lirai car j’aime toujours autant la plume de Malorie Blackman qui sait très bien transporter son lectorat dans son univers, qui a un discours engagé. Mais j’espère qu’elle clôturera enfin cette saga.

12992811_10209213650040435_505270499_n Une suite inattendue pour une saga incontournable.

2 réflexions sur “Entre chiens et loups – 5. Entre les lignes de Malorie Blackman

  1. Un 5e tome ?? Alors là je ne m’y attendais pas du tout ! J’avais moyennement apprécié le 4e tant j’avais adoré la trilogie d’origine… Du coup, ce tome m’intrigue mais j’ai peur d’être déçue…

    • Moi non plus! Je crois que quand on a doré la trilogie d’origine (comme moi) c’est difficile de ne pas être un peu déçue… le seul réel intérêt c’est que ça prolonge le plaisir de lire sur cet univers !

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s