Roman

Quelques battements de cœur d’Emily Elgar

Quelques battements de cœur

titre original : Grace is Gone

Autrice : Emily Elgar

trad. de l’anglais par Marie Kempf
375 p.
Belfond, 2020 (Le Cercle)

résumé Megan Nichols vient d’être retrouvée chez elle, assassinée. Pire encore, sa fille Grace, 17 ans, disparu. Le petite ville d’Ashford est en émoi : qui pouvait en vouloir à cette mère et sa fille, si unies face à l’adversité ?

Jon Katrin, journaliste pour la presse locale, connaît bien cette famille. Il leur a consacré un article il y a quelques années, donnant notamment la parole à Simon, l’ex-mari de Megan.

Avec l’aide de Cara, la voisine et meilleure amie de Grace, Jon se sent le devoir de tout faire pour retrouver la jeune fille.

Quels secret cachait Megan, la si parfaite mère courage ?

N’est-il pas trop tard pour Grace ?

çacommencepar J’appuie avec insistance sur la sonnette du numéro 52 de la Woodgreen Avenue, même si ce n’est sûrement pas très poli. La sonnerie se fait pressante, mais tant pis : je veux qu’elles sachent que je n’ai pas de temps à perdre. Comme tous les lundis, je fais le service du déjeuner au Ship et il faut que j’y sois dans une demi-heure.
 cequejenaipensé Une présence dans la nuit, le précédent roman d’Emily Elgar, est un roman qui m’avait énormément plu dans sa construction, dans le suspens bien amené par la jeune autrice dont c’était le premier livre. J’étais donc curieuse si ce plaisir allait être renouvelé. Cette fois-ci, elle s’est inspiré d’un fait divers qui a fait beaucoup parler, jaser mais dont je me souvenais que vaguement. et heureusement. Je vous conseille de ne pas aller chercher plus en détail avant de lire le roman sinon ça risque de gâcher votre lecture!
La leçon, c’est qu’il faut te méfier de ce que tu ne peux pas voir, parce que ce qui se cache sous la surface pourrait être pire, bien pire, que tu ne l’aurais jamais imaginé.
Megan est retrouvée assassinée violemment dans son lit. Sa fille, Grace, 17 ans, handicapée et très malade, a disparu. C’est Cara, la jeune voisine et amie de Grace, qui a découvert le corps. Elle est choquée et inquiète pour son amie. La petite ville est elle aussi sous le choc. Meg et Grace étaient connues de tous. Meg était admiré pour son courage et la force de caractère qu’elle déployait pour s’occuper de sa fille.  Aussi, plusieurs connaissances s’organisent pour fouiller les environs, trouver des pistes, malgré la réticence des autorités. Cara, sans vraiment savoir pourquoi, a ramassé le journal intime de Grace. Ce qu’elle va y lire va la perturber, va réveille en elle un sentiment de malaise. Elle va alors enquêter de son côté et pourra compter sur un allié surprenant : Jon Katrin, un journaliste qui avait fait un reportage sur Meg et Grace et qui avait pris le parti de l’ex-mari violent de Meg.
L’instinct de Cara et Jon est en éveil. Ils sentent qu’ils doivent retrouver Grace mais ils sont loin d’imaginer ce qui les attend… et nous aussi, lecteur, non plus !
Je me rends soudain compte qu’aucune des personnes présentes ne savaient vraiment qui était Grace. On se comporte tous comme si c’était le cas, bien sûr, mais est-ce que certains d’entre nous la comprenaient réellement ? Ou est-ce qu’on aimait juste penser qu’on connaissait la fille dans le fauteuil roulant ? On n’avait aucune envie de penser à la complexité de son existence, de voir autre chose en elle que la gentille petite malade, toujours souriante. Grâce à elle, on se sentait mieux par rapport à nos propres situations.
J’ai été happé par l’énergie du roman. Dès les premières pages, on comprend qu’il y a quelque chose de pas très net dans cette disparition. Et plus on avance dans le récit plus on apprend à connaître Meg et Grace, plus le malaise augmente. Que cachaient-elles? Où est Grace? est-elle encore en vie ? Qui a pu faire preuve d’autant de violence ?
Même si j’ai senti des petits éléments venir, sans doute parce que j’avais dû lire quelque chose sur ce fait divers, j’ai quand même été bien prise par le récit et surtout par les personnages. Emily Elgar dissèque les relations mère-fille, l’emprise que peut avoir une famille sur son comportement, sur sa façon d’être et d’agir. L’autrice a su rendre les différents personnages humains et crédibles. Le lecteur, tout comme Cara et Jon, va vouloir dépêtrer le vrai du faux parmi tous les mensonges qui existent autour de Grace. La vérité est inattendue, presque invraisemblable.
12992811_10209213650040435_505270499_n Un récit captivant et glaçant de bout en bout !

3 réflexions sur “Quelques battements de cœur d’Emily Elgar

  1. Pingback: Concours 11 ans : les éditions Belfond | Les Lectures d'Azilis

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s