Bande dessinée

Mon voisin Raymond de Troubs

Mon voisin Raymond

Auteur : Troubs

96 p.

Futuropolis, 2018

résumé Troubs habite une petite ferme au cœur de la Dordogne. Il faut traverser un petit bois pour retrouver son voisin le plus proche, Raymond. Raymond est octogénaire. Il a longtemps vécu dans le village à côté. Sa vie s’est déroulée ici.
Aujourd’hui, au fil des jours et des saisons, il cultive son petit bout de jardin, discute avec quelques amis de son âge ou le facteur, prépare la soupe du soir, en attendant la fin. Avec Troubs, il entretient des rapports particuliers. Le dessinateur l’aide dans les travaux les plus pénibles : couper du bois et le ranger, retourner la terre… En contrepartie, Raymond apprend à son ami artiste des rudiments de jardinage, la taille des arbres fruitiers, les cycles des saisons, de la nature…

cequejenaipensé L’année dernière, dans la médiathèque où je travaille, nous avons eu le plaisir d’accueillir une exposition des dessins originaux de Troubs, les illustrations de Cuisine centrale. Et à défaut d’avoir pu rencontrer l’auteur comme c’était prévu, ça aura été pour moi l’occasion de découvrir son travail et notamment, dernièrement avec cette BD, Mon voisin Raymond

Troubs nous raconte ici une partie de sa vie, dans la campagne périgourdine. A quelques pas de chez lui, juste derrière un petit bois, vit Raymond, un octogénaire. Raymond vit seul dans une maison au confort sommaire. Jean-Marc y passe quotidiennement, pour faire un bonjour, prendre un café et aider le vieil homme. Pour un bricolage, pour préparer du bois pour le poêle, pour retourner la terre du potager à venir… Raymond le remercie à sa façon, en discutant, livrant ses réflexions, l’aidant à trouver des champignons…

 

Dans cette bande dessinée, Troubs nous raconte cette vie paisible, au rythme des saisons et des visites à son voisin. A chaque mois, son rituel, une habitude. L’observation des palombes, la chasse aux cèpes, la saison des labours, celle du choix des futurs plans pour le potager, le passage des oiseaux migrateurs… Raymond se livre à sa façon. Un échange réciproque, humain.

Habitant moi aussi la campagne du Sud Ouest (côté Lot-et-Garonne), je me suis sentie chez moi dans cette bande dessinée. L’histoire, la relation avec un ancien, son envie de partage, je connais bien ça. Les dessins et les mots de Troubs sont doux, bienveillants, paisibles. On est dans un temps différent de celui de la ville. Un temps plus proche de la nature et des saisons. Un temps où on sait regarder, comprendre ce qui se passe autour de nous. J’ai apprécié cette rencontre qui semble hors du temps. Raymond est touchant, émouvant, dans sa façon d’être, d’être demandeur sans l’exprimer vraiment à voix haute. On ressent bien la complicité entre Jean-Marc et lui. Peu de mots mais la compréhension, l’entente est bien présente.

Les illustrations sont en adéquation avec le contexte : paisible, contemplative et réaliste.

Drôle et émouvante, Jean-Marc Troubet dit Troubs nous raconte ici une complicité, une amitié unique et enrichissante.

 

Les articles sont regroupés chez Noukette  cette semaine.

7 réflexions sur “Mon voisin Raymond de Troubs

  1. Ah mais trop bien, cette vidéo ! Merci ! Je ne la connaissais pas et elle vient très agréablement compléter cet album dont j’avais beaucoup apprécié la lecture.

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s