Roman "jeunes adultes"

Missouri 1627 de Jenni Hendricks et Ted Caplan

Missouri 1627

titre original : Unpregnant

Auteurs : Jenni Hendriks et Ted Caplan

trad. de l’anglais (États-Unis) par Sidonie Van den Dries

365 p.

Bayard, 2021

résumé Veronica est une ado de 17 ans à qui tout réussit. Jolie fille populaire et major de sa promotion, elle vient d’être admise dans la prestigieuse université de Brown. Ses parents sont très fiers de sa réussite. Et effectivement, sa vie semble toute tracée ! Pourtant le jour où Veronica découvre qu’elle est enceinte : son monde s’écroule. Ses chances d’intégrer l’une des meilleures écoles sont menacées.
Son petit ami est un loser et elle n’est pas prête à être mère. Mais Veronica vit dans le Missouri, un état où l’accord parental est indispensable pour qu’une mineure puisse avorter. Et elle sait qu’elle ne pourra jamais compter sur le soutien de ses parents. Sa seule solution : se rendre dans une clinique au Nouveau-Mexique, à près de 1 500 kilomètres de chez elle. Désespérée, elle se tourne vers son ex-meilleure amie, Bailey, punkette affranchie, pour effectuer les 14 heures de route qui les séparent de la clinique.
 

cequejenaipensé Je dois bien avouer que ce n’est pas la couverture qui m’a attiré pour lire ce roman, mais bien son résumé (même si l’illustration prend bien tout sons sens à la lecture du roman). Mais heureusement je ne me suis pas arrêtée à celle-ci donc car ce fut une lecture incroyable! Drôle et émouvante à la fois. 

Veronica a 17 ans et la vie devant elle. Elle est sur le point d’être nommée major de sa promo, elle est admise dans une prestigieuse université, Brown, elle est jolie et populaire, a de supers copines et un petit ami beau et sportif (mais qui se révélera être un beau s*****). Le rêve ? Jusqu’à ce jour oui. Mais le rêve vire au cauchemar quand elle découvre qu’elle est enceinte! Son avenir se fissure sous ses yeux! Ses parents risquent d’être furieux (elle a grandi dans une famille très croyante, et pour eux elle est encore vierge), elle ne pourra pas être major et son admission à Brown est compromise. Son monde s’effondre. D’autant plus que la seule personne au courant – et ce n’était pas volontaire – est son ex-meilleure amie Bailey, avec qui elle entretient une relation assez distante…

Mais c’est vers elle qu’elle va se tourner quand elle va prendre la décision d’interrompre au plus vite cette grossesse. Sauf que dans l’État où elle vit il lui faudra obligatoirement l’accord parental. Alors elle va se tourner vers une clinique à 1627 kilomètres de chez elle. Elle profite d’un week-end qu’elle aurait dû passer avec ses amies à réviser comme prétexte pour partir. Et elle ira demander l’aide de son ex-amie.

Et c’est le point de départ d’un road trip haut en couleur et en aventure. Des dizaines d’heures de routes et pratiquement autant de péripéties : une course poursuite, un petit ami odieux (dont attitude m’a révoltée!),… mais je n’en dirai pas plus pour vous garder la surprise! Car pour la plupart elles sont tellement improbables qu’il faut se laisser surprendre !

J’ai envie de rire. Je me suis donné tellement de mal pour sauver une fille qui n’existe plus. J’ai eu si peur de perdre quelque chose que je ne voulais pas vraiment. J’ai l’impression qu’une lumière nouvelle éclaire la salle.

Nos deux héroïnes vont se redécouvrir dans un contexte très particulier. Une aventure intense qui va faire tomber les barrières entre elles. Elles vont apprendre à se connaître, à se refaire confiance, elles vont se dire ce qu’elles ont sur le cœur. J’ai tellement aimé ces deux filles, cette amitié peu commune qui renaît entre elles alors qu’elles vont vivre quelque chose de si difficile. On se rend compte que Veronica est lucide sur sa vie, et que même si elle a tout ce qu’elle désire, elle sait très bien qu’elle n’a pas assez confiance en ses amies pour se tourner vers elles. 

Ce que j’ai apprécié c’est bien évidement aussi le thème abordé par ce roman. L’avortement chez une adolescente. Son choix, son corps. Elle sait ce qu’elle veut, ce qui est bon pour elle, que ce n’est pas le bon moment. Malgré une éducation très puritaine, elle connaît ses choix, sa liberté. Cela met aussi en avant la problématique sur le sujet aux États-Unis où les femmes ont de moins en moins la possibilité d’agir selon leur libre arbitre.

Elle est courageuse et surtout elle affirme sa personnalité en faisant ce choix déterminant en toute conscience. Les deux auteurs nous proposent une comédie dramatique au sujet engagé, plein d’humanité, de tendresse et d’humour. J’ai beaucoup ri (oui oui malgré le thème) dans cette aventure. J’ai adoré ce duo, ce que les auteurs ont fait d’elles, comment ils les ont fait évolué, échangé, se faire dire leurs quatre vérités.

 

en bref Un roman que j’ai adoré de la première à la dernière page, de son thème à la façon dont il est abordé, en passant par son duo de protagonistes si attachantes! A lire de toute urgence !

la couverture originale (HarperTeens)

Une adaptation filmographique est sortie l’année dernière
et j’aimerais beaucoup la voir !

 

 

6 réflexions sur “Missouri 1627 de Jenni Hendricks et Ted Caplan

  1. Pingback: Bilan Février 2021 | Les Lectures d'Azilis

  2. Pingback: Concours 11 ans : les éditions Bayard | Les Lectures d'Azilis

Répondre à Sophie Hérisson Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s