Roman policier / Thriller

Double amnésie de Céline Denjean

Double amnésie

Autrice : Céline Denjean

667p.

Pocket, 2021

résumé Qu’est ce qui a poussé la fragile Abby Le Guen à tuer son mari, Yohann, médecin respectable, d’un coup de fusil de chasse ? Pourquoi est-elle désormais murée dans le silence ? Pourquoi Manon, jeune mère et sœur jumelle de la gendarme Eloïse est-elle harcelée par un individu qui lui reproche le pire des crimes ?

Lorsque Manon est arrêtée, accusée d’infanticide, Eloïse reprend l’enquête aidée par la journaliste Amanda, car Manon maintient n’avoir aucun souvenir du crime dont on l’accuse. Eloïse qui vient de perdre tragiquement l’homme qu’elle aime est confrontée à son histoire familiale et à celle de sa jumelle perturbée dont le chemin a croisé, pour le pire, celui des Le Guen …

« Le jeu de piste ne fait que commencer mais sache qu’il te réserve plein de (mauvaises) surprises… »

çacommencepar La route déserte à cette heure matinale sillonne la campagne sous l’œil poché d’un ciel fatigué. Rosetta Florès remonte le col de son ciré. Tu parles d’un début d’été !

cequejenaipensé Tellement heureuse de retrouver l’univers de Céline Denjean que j’ai découvert récemment avec l’exceptionnel Le Cheptel, roman qui m’avait captivée de bout en bout. Si vous ne l’avez pas encore lu mais que vous aimez les thrillers prenants : foncez! J’étais donc plus que ravie de retrouver Eloise, enquêtrice dont j’ai fait la connaissance dans ce précédent roman et qui est l’héroïne récurrente des romans de Céline Denjean (il faut d’ailleurs que je me procure très vite la première enquête La Fille de Kali).
Elle se sentait tout à la fois abasourdie et furieuse. Abasourdie parce que cette révélation tombait dans sa vie comme un météore dévastateur. Furieuse parce que ce météore avait mis presque vingt-cinq ans avant de tomber et qu’elle n’avait rien vu durant tout ce temps. Jamais.
Eloïse ne s’est toujours pas remise de la perte terrible qu’elle a connu à la fin du Cheptel. Encore fragile psychologiquement, elle ne se sent pas encore capable de reprendre le travail. C’est alors que sa sœur jumelle Manon vient la chercher et lui demande de l’aide. Et même si elles se sont pas vus depuis des années et qu’elles sont en froid, Eloïse ne peut pas lui dire non. Là voici donc de retour dans la maison familiale, à Lannion, dans les Côtes-d’Armor. Manon y vit seule avec ses deux enfants, son mari étant au Liban auprès de sa mère mourante depuis des mois. Depuis quelques temps, Manon se sent épiée, elle reçoit des appels inquiétants et reçoit des choses étranges. Forcément, le sixième sens de sa sœur gendarme est en alerte même si pour l’instant c’est insuffisant pour aller porter plainte et déclencher une enquête.
Dans le même temps, nous faisons la connaissance d’Abby Le Guen, mère de famille aisée et surtout désabusée et dépressive. Depuis des années, elle noie son chagrin et sa mélancolie dans l’alcool et les antidépresseurs. Ses enfants vivent leur vie, son mari, grand scientifique, est rarement à la maison. Elle s’ennuie. Mais quand elle reçoit une première lettre d’un maître chanteur, l’Œil, l’horreur, le dégoût et la colère prennent le pas sur ses émotions. Jusqu’à ce qu’elle commette le pire.
Les images refaisaient surface. C’était dix ans plus tôt. Elle avait terminé son droit et venait d’intégrer l’école de gendarmerie. Le téléphone avait sonné et Éloïse avait appris que ses parents avaient eu un très grave accident de la route. Son père n’avait pas survécu, sa mère était entre la vie et la mort. L’annonce avait été brutale, le choc colossal. Éloïse était partie à dix-huit ans et n’était revenue chez elle que pour les trois premières fêtes de Noël. Ensuite, elle s’était toujours arrangée pour éviter les visites. Elle avait fui, fui son passé à perdre haleine.
Est-ce que ces deux affaires sont liées ? Sans doute quand on connaît les mécanismes de l’écriture de Céline Denjean. Mais le tout est d’arrivé à placer toutes les pièces dans le bon sens pour comprendre les tenants et les aboutissants. Et puis l’autrice se joue de nous vu qu’elle nous livre la véritable identité de l’Œil. On se rend compte assez rapidement de sa perversité psychologique, mais on se rend compte de l’ampleur de sa vengeance, de sa folie qu’au fur et à mesure. Et même si on perçoit bien sa folie on ne peut qu’applaudir la complexité de son plan de vengeance! Eloïse va avoir de quoi faire pour remonter sa piste et rassembler les pièces de ce puzzle énigmatique.
Amour interdit, manipulation psychologique, vengeance, rivalité, famille… le scénario de ce roman est riche, complexe mais tout se met en place, tout prend un sens, et quand on se dit qu’un élément manque, qu’au cour du roman, un personnage a dit une chose et que ça ne colle pas avec ce qu’on nous propose, l’autrice ouvre un nouveau chapitre, un nouveau point de vue, et tout se replace implacablement, logiquement! Il y a ici un vrai travail de construction de l’intrigue, complexe et raffinée! J’adore ça quand je me pose des questions, avoir une part de réponse et quand même être de nouveau surprise! Bref, je crois que cette seconde lecture de cette autrice fait de moi désormais une fan de sa biographie que je vais suivre avec grande attention !
 
en bref Un thriller surprenant, complexe et intelligent! J’adore, j’adhère! Je suis fan!
 
 

 

2 réflexions sur “Double amnésie de Céline Denjean

  1. Pingback: Bilan Février 2021 | Les Lectures d'Azilis

  2. Pingback: C’est lundi que lisez-vous ? #487# | Les Lectures d'Azilis

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s