Roman jeunesse

Punkette et Poupoune -1. Les Samedis z’électriques de Benoît Minville et Ced

Punkette et Poupoune
1. Les Samedis z’électriques

Auteur : Benoît Minville

Illustrateur : Ced

175 p.

Sarbacane, 2021 (Pépix)

résumé
 Moi c’est Nola, bientôt 9 ans, surnommée « Punkette » parce qu’il paraît que j’écoute pas toujours et que j’aime l’ironie. Ma sœur Vinca, bientôt 7 ans, c’est « Poupoune » : elle est mignonne, elle a mauvais caractère, elle est drôle sans le faire exprès et elle parle à ses doudous. Toutes les deux, on s’entend bien, même si des fois on se discute. Des sœurs, quoi… Le samedi, Maman travaille et c’est Papa qui nous garde.. Pour nous, rien que de jouer dans notre chambre, ça prend des allures de quête. Alors quand en plus on utilise notre super-pouvoir, tout devient foufou…
 

çacommencepar Cette fois-là, ça a commencé quand ma sœur a débarqué dans notre chambre en pleurnichant :
– On va pas au parc aujourd’hui ! Papa, il a dit qu’il a sa ménagerie pleine de miel et ça va lui prendre la journée de nettoyer ça !
C’est ma petite sœur, je précise.
Elle s’appelle Vinca. Les parents et Mamie la surnomme « Poupoune », ce qui lui va très bien pour tout un tas de raisons. Elle a bientôt sept ans et, même si on se connaît depuis super longtemps, je dois souvent lui faire répéter les choses pour être sûre de comprendre ce qu’elle raconte.

cequejenaipensé Tout comme moi, apprêtez-vous à tomber sous le charme de Poupoune et Punkette! Deux sœurs pleines d’imagination et de vie! 

Les samedis chez elles sont z’électriques ! Maman travaille et elles passent la journée avec leur père à jouer, rêver, imaginer, « se discuter », à écouter du hard rock, à aller au parc! Les samedis sont épiques dans cette famille! Surtout que nos deux chipies débordent de vie ! Nola, 9 ans, alias Punkette et Vinca, 7 ans alias Poupoune, ont deux caractères entiers et explosifs. Ensemble, elles vivent 1001 aventures, même une brosse à dent est un prétexte à imaginer une histoire, un jeu ou à se disputer! évidemment! Mais même si ça râle et crie beaucoup on sent bien que ces deux là s’adorent et s’ennuieraient l’une sans l’autre !

Dans ce roman, on nous raconte ces samedis énergiques, on partage leur intimité, leurs réflexions et surtout les aventures qu’elles peuvent vivre grâce à un petit porte-clé magique prétexte à des créations d’aventures farfelues et riches de surprises! 

J’ai adoré ces deux fillettes aux caractères bien trempés et affirmés. J’ai apprécié de partager ce temps avec elles : moi aussi, je me suis amusée et je me suis laissée prendre dans leur jeu. Je crois qu’on ne peut pas s’ennuyer avec elles! Impossible! Et leur papa qui doit les gérer doit bien être fatigué le soir !! Car les idées, les bêtises et autres fusent !

« Tout est prétexte à susciter des histoires et à s’amuser… L’aventure peut surgir d’une brosse à dents, d’un bac à jouets ou d’une promenade en forêt. »Benoît Minville, que je retrouve avec grand plaisir dans la collection Pépix (je vous invite à aller voir ses précédents titres de cette collection : Victor Tombe-Dedans), s’est inspiré de ses propres filles pour imaginer ces deux coquines littéraires. Et aussi un peu (beaucoup) de lui-même pour le personnage du père! 


« Je crois que beaucoup de lecteurs pourront se reconnaître dans leur façon de croquer la vie ! »

Et c’est exactement ça! Même en tant qu’adulte j’ai pris un réel plaisir à faire la connaissance de ces deux-là car j’ai oublié mon âge, et j’ai eu de nouveau 9 ans, avec l’envie d’amuser, de partir dans de folles aventures épiques tout en restant dans ma chambre, d’arriver à m’évader aussi facilement qu’elles! Cela m’a aussi fait penser (forcément) à mes nombreuses querelles avec mes sœurs ! C’est la base non ! les chamailleries pour mieux se réconcilier ensuite!!

C’est Ced (qui a lui aussi un roman paru récemment dans cette même collection en tant qu’auteur-illustrateur Noé et les animaux dérangés), qui a retranscrit graphiquement les mots de Benoît Minville. Sous ses traits, on identifie assez facilement le caractère de chacune d’elles et surtout leur espièglerie et leur énergie. Elles prennent vie sous son crayon et on a même presque l’impression de les entendre! D’ailleurs, je verrai bien un petit dessin animée racontant leurs frasques!
Bonus : en fin d’ouvrage, Ced nous fait découvrir quelques croquis préparatoires.

En attendant, pour mon plus grand plaisir, on les retrouvera dès janvier 2022, et cette fois elles nous raconteront comment se passent leur semaine!

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s