Roman

La Nuit n’est jamais complète de Niko Tackian

La Nuit n’est jamais complète

Auteur : Niko Tackian

250 p.

Pocket, 2017 (16712)

résumé La route à perte de vue au milieu d’un désert de rocaille. Arielle et Jimmy parcourent le bitume au volant de leur vieille Ford. Mais quand le père et la fille tombent sur un barrage de police et sont obligés de passer la nuit sur place tout dérape… Ils se réveillent abandonnés, naufragés de l’asphalte, avec trois autres rescapés. A quelques kilomètres de là, deux immenses tours métalliques se dressent, cadavres rongés par la rouille et le temps.
Quelques maisons en tôles froissé se serrent pour se protéger du vent. Cette ancienne mine sera leur refuge. Ou leur pire cauchemar… Mais ce voyage au cœur des ténèbres est-il vraiment un hasard ?
 
Ruta n°33. C’est ce qu’Arielle eut le temps d’apercevoir sur le petit panneau à moitié dissimulé par la poussière de la piste. Jimmy conduisait depuis trois heures, sans interruption, au milieu de ce paysage quasi désertique. Le bitume, rongé par le soleil, lézardait entre d’immenses champs de pierres grises et noires, encadrés de montagnes ciselées comme des dents de requin.
cequejenaipensé Premier excursion dans l’univers de Niko Tackian et je dois dire que ce fût une lecture intense que j’ai eu besoin de pauser par moment.
Alors qu’ils sont sur une route en plein désert, Arielle et son père Jimmy sont stoppé par un barrage policier. La route est impraticable un peu plus loin car la route s’est effondrée. D’autres automobilistes sont dans leur cas. Ils décident de passer la nuit sur place pour attendre d’éventuels secours et solutions pour continuer leur route sans faire demi-tour. Le lendemain au réveil, ils sont tous un peu groggy. Le policier a disparu et leurs voitures sont toutes en panne! Coïncidence ? Personne n’y croit. Que faire alors qu’ils ont si peu d’eau et si peu de vivres. Que faire alors qu’ils sont en plein désert et que la température augmente. Rebrousser chemin à pied semble impossible car la dernière est bien trop loin. Alors avancer. Pas d’autre choix. Et puis le policier va peut-être revenir. Les chercher. Les aider.
La marche. Le soleil qui tape. La chaleur. Se découvrir un peu les uns les autres. Et tomber sur une mine désaffectée depuis des années. Mais les maisons abandonnées semblent salvatrices dans ce paysage aride, brûlant. Elles feront un abri pour la nuit qui approche.
Peut-être que c’est une chance ce barrage, peut-être qu’on serait tombés dans le trou si on l’avait raté. C’est ça qui est beau avec le destin, on ne peut jamais savoir !
L’ambiance de ce roman est parfaitement réussie. On sent l’oppression des personnages. Au fil du temps, les solutions se raréfient. Les bruits, les tensions entre les protagonistes s’amplifient. Les questions se multiplient autant pour eux que pour le lecteur. Où sont-ils vraiment ? Pourquoi ils sont dans cette situation ? Qui est derrière tout ça? Quand est-ce que le coupable va leur tomber dessus ? Quel est ce lieu qui semble de plus en plus étrange? angoissant ?
Bref, c’est une lecture oppressante et angoissante juste comme il faut! J’ai aimé vivre ses émotions fortes (même si j’ai eu la chance de pouvoir souffler contrairement à Arielle, Jimmy et les autres. A la base, je suis une petite nature! J’évite tout ce qui est film d’horreur et compagnie!!). J’avais eu la chance de me faire dédicacer ce titre par le roman, la dédicace avait été très énigmatique et j’ai enfin pu l’éclaircir. Quand un auteur te souhaite bonne chance, il faut se méfier!!!
Niko Tackian nous embarque dans son univers sombre, glauque et de plus en plus inquiétant. J’avais imaginé une fin qui s’est révélé juste pour une partie mais je n’avais pas tout vu venir. J’en étais très loin. Quelle fin détonante !
 
en brefUne lecture intense et angoissante !
Lu dans le cadre du challenge Un mot des titres !!

Une réflexion sur “La Nuit n’est jamais complète de Niko Tackian

  1. Pingback: Challenge Un mot, des titres : les billets (session 72 : NUIT) | Les Lectures d'Azilis

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s